Rivlin rencontre une délégation de mères de soldats seuls
Rechercher

Rivlin rencontre une délégation de mères de soldats seuls

Environ 6 500 soldats sans réseau de soutien familial servent actuellement dans l'armée israélienne

Le président Rivlin rencontre une délégation de mères de soldats seuls d'Amérique du Nord, le 1er août 2019. (Haim Zach, GPO)
Le président Rivlin rencontre une délégation de mères de soldats seuls d'Amérique du Nord, le 1er août 2019. (Haim Zach, GPO)

Le président Reuven Rivlin a rencontré jeudi une délégation d’Amérique du Nord de 30 mères de soldats seuls dans l’armée israélienne. La délégation était organisée par Momentum, un programme destiné à fournir aux mères ayant des enfants en Israël un réseau de soutien.

« Vos enfants ne sont pas vraiment des soldats seuls, car ils sont avec nous. Ma maison est toujours ouverte pour eux et chaque jour de fête, Nechama et moi avons toujours accueilli des soldats seuls à notre table », a déclaré Rivlin. « Il est écrit : ‘Sur tes murs, Jérusalem, j’ai placé des gardiens’. Vos enfants sont ces gardiens, et pas seulement de Jérusalem. »

« Cette délégation de mères de soldats seuls est un pont entre le nouveau monde des soldats, qui ont choisi de quitter leur foyer pour servir un but plus élevé, et leurs mères », a déclaré Lori Palatnik, fondatrice de Momentum. « En se rendant à Beit HaNasi, [la résidence du président], ils ont appris à connaître de près un autre aspect de la vie en Israël. »

Ce n’est pas la première fois que Rivlin exprime son soutien aux soldats seuls – immigrants et volontaires de l’étranger qui s’enrôlent sans un réseau de soutien familial dans le pays. En avril, Rivlin, aux côtés du chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi, a accueilli environ 400 soldats seuls de 35 pays pour le Seder, le repas de la fête de Pessah, dans une station balnéaire de la ville côtière de Hadera. Environ 6 500 soldats seuls sont actuellement enrôlés, selon le bureau du porte-parole de Tsahal.

Le président Reuven Rivlin célèbre Pessah avec des soldats seuls de Tsahal, le 19 avril 2019. (Crédit)

Plus tôt cette année, Tsahal a nié les informations faisant état de ce que certains qualifiaient de « tendance inquiétante » de la montée des taux de suicide parmi les soldats seuls. Trois soldats seuls sont morts au cours des trois premiers mois de 2019 : deux se sont suicidés et un a été victime d’une overdose apparente de drogue. Cela a suscité de vives critiques et une vague de reportages dans les journaux sur leur « vie solitaire ».

Malgré les défis auxquels nombre de ces soldats sont confrontés, les avocats, les soldats et les porte-parole de l’armée ont déclaré qu’au cours de la dernière décennie, il y a eu une amélioration significative dans la façon dont l’armée prend soin d’eux.

Une source de l’armée familière avec la question a déclaré qu’un tel « discours sur l’épidémie de suicide est exagéré », citant des statistiques officielles montrant que le taux annuel moyen de suicide pour l’ensemble du personnel militaire se situait autour de 45 pendant le milieu des années 1990.

« Aujourd’hui, c’est environ 15 », a dit le fonctionnaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...