Shira Haas et Harvey Keitel dans « Esau », basé sur le roman de Meir Shalev
Rechercher

Shira Haas et Harvey Keitel dans « Esau », basé sur le roman de Meir Shalev

Le film, tourné en anglais en Israël et basé sur une histoire biblique, sera disponible en streaming à partir du 1er décembre

Shira Haas et Yoav Rotman dans "Esau" (Autorisation : GVN Releasing and AEC/Distribution Solutions via JTA)
Shira Haas et Yoav Rotman dans "Esau" (Autorisation : GVN Releasing and AEC/Distribution Solutions via JTA)

JTA – La première bande annonce du film « Esau », librement inspiré d’une rivalité biblique entre frères et sœurs qui a été tourné en Israël et qui bénéficie d’un casting composé de stars juives, est disponible.

« Esau », un drame basé sur le roman du même nom de l’auteur israélien Meir Shalev, met en vedette Shira Haas, Harvey Keitel et Lior Ashkenazi.

L’histoire est une version moderne de l’histoire de Jacob et Ésaü.

Ashkenazi, connu notamment pour ses rôles dans le film indépendant israélien « Foxtrot » et aux côtés de Richard Gere dans « Norman : The Moderate Rise and Tragic Fall of a New York Fixer », incarne le protagoniste, un écrivain qui retourne chez lui en Israël au chevet de son père malade, joué par Harvey Keitel.

Son frère, joué par Mark Ivanir (dans « Away », « Kajillionaire », « La Liste de Schindler »), a épousé la femme qu’ils aimaient tous les deux et a repris la boulangerie familiale.

C’est Shira Haas, découverte dans la série israélienne « Shtisel » et nommée pour un Emmy et un Golden Globe pour son rôle principal dans la série Netflix « Unorthodox », qui incarne la femme convoitée.

« Esau » sera diffusé sur les plateformes de streaming le 1er décembre. Il est réalisé et co-scénarisé par le cinéaste russe Pavel Lungin. Tourné en anglais, il a été produit en Israël.

« Mon film est une histoire sur le grand amour, le retour et la cruauté du temps. Il nous dit qu’il y a des choses dans la vie pour lesquelles le temps n’est pas du tout un grand guérisseur, et qu’il y a des sortes d’erreurs qui ne devraient tout simplement pas être commises », a déclaré Pavel Lungin à la JTA.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...