Simone Veil au Panthéon: une « décision de tous les Français » pour Macron
Rechercher

Simone Veil au Panthéon: une « décision de tous les Français » pour Macron

L’ex-ministre française, déportée des camps nazis, repose désormais aux côtés de son époux, Antoine, au Panthéon

  • Emmanuel et Brigitte Macron devant les cercueils d'Antoine et Simone Veil, à l'intérieur du Panthéon, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP/POOL/Ludovic MARIN)
    Emmanuel et Brigitte Macron devant les cercueils d'Antoine et Simone Veil, à l'intérieur du Panthéon, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP/POOL/Ludovic MARIN)
  • Des gardes républicains français transportent le cercueil deSimone Veil, au Panthéon, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / POOL / )GEOFFROY VAN DER HASSELT
    Des gardes républicains français transportent le cercueil deSimone Veil, au Panthéon, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / POOL / )GEOFFROY VAN DER HASSELT
  • Emmanuel Macron sur les marches du Panthéon, pendant la cérémonie en hommage à Antoine et Simone Veil, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP PHOTO / POOL / LUDOVIC MARIN)
    Emmanuel Macron sur les marches du Panthéon, pendant la cérémonie en hommage à Antoine et Simone Veil, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP PHOTO / POOL / LUDOVIC MARIN)
  • Des gardes républicains français transportent les cercueils d'Antoine et Simone Veil, à leur arrivée rue Soufflot, pour leur panthéonisation, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / POOL / LUDOVIC MARIN)
    Des gardes républicains français transportent les cercueils d'Antoine et Simone Veil, à leur arrivée rue Soufflot, pour leur panthéonisation, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / POOL / LUDOVIC MARIN)
  • Des photos de la femme politique et survivante de la Shoah devant le Panthéon, avant l'arrivée des cercueils d'Antoine et Simone Veil, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP PHOTO / POOL / LUDOVIC MARIN)
    Des photos de la femme politique et survivante de la Shoah devant le Panthéon, avant l'arrivée des cercueils d'Antoine et Simone Veil, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP PHOTO / POOL / LUDOVIC MARIN)

Le président Emmanuel Macron a assuré dimanche que la décision de transférer Simone Veil au Panthéon « ne fut pas seulement la (sienne), ce ne fut pas non plus celle de sa famille qui cependant y consentit, cette décision fut celle de tous les Français ».

« C’est intensément, tacitement, ce que toutes les Françaises et tous les Français souhaitaient (…) Avec Simone Veil, entrent ici ces générations de femmes qui ont fait la France (…) La France aime Simone Veil », a ajouté le chef de l’État devant le Panthéon où l’ancienne ministre et rescapée de la Shoah et son mari, Antoine Veil, doivent désormais reposer.

Devant la famille, de nombreux responsables politiques et des milliers d’anonymes, Emmanuel Macron a rendu un hommage solennel à cette figure populaire du XXe siècle.

Avec Simone Veil, qui s’est « battue pour que justice soit faite aux femmes », « entrent ici ces générations de femmes qui ont fait la France, sans que la Nation leur offre la reconnaissance et la liberté qui leur était due », a estimé le président de la République. « Aujourd’hui, par elle, justice leur soit à toutes rendue », a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron sur les marches du Panthéon, pendant la cérémonie en hommage à Antoine et Simone Veil, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP PHOTO / POOL / LUDOVIC MARIN)

« Elle était de cette génération pour laquelle l’Europe était une conquête de chaque jour », a également insisté M. Macron.

« Nous devons à Simone Veil de ne pas laisser les doutes et les crises qui frappent l’Europe atténuer la victoire éclatante que, depuis 70 ans, nous avons remportée sur les déchirements et les errements des siècles passés », a-t-il dit.

Car « rien ne serait pire que renoncer à l’espoir qui a fait naître l’Europe des ruines où elle s’était ensevelie et où elle aurait pu périr. Nous sommes aujourd’hui les dépositaires de ce défi aux vieilles nations. Ce défi est le nôtre (…) Alors que les vents mauvais à nouveau se lèvent, il est notre plus bel horizon », a souligné le chef de l’État.

Des gardes républicains français transportent le cercueil deSimone Veil, au Panthéon, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / POOL / )GEOFFROY VAN DER HASSELT

Peu avant 10H30, les cercueils de Simone et Antoine Veil avaient quitté le Mémorial de la Shoah, où les Français ont rendu hommage à l’ancienne déportée durant 48 heures. Sous les applaudissements d’anonymes, ils ont rejoint la place Edmond-Rostand où ils ont remonté lentement jusqu’au Panthéon sur un long tapis bleu, la couleur symbole de « la Paix, l’entente entre les peuples et, bien sûr, l’Europe », selon l’Élysée, qui supervise la cérémonie.

Simone Veil reposera désormais avec son époux dans le sixième caveau de la crypte aux côtés de Jean Moulin, André Malraux, René Cassin et Jean Monnet, « quatre grands personnages de notre Histoire », qui « furent comme elle des maîtres d’espérance », selon Emmanuel Macron.

Emmanuel et Brigitte Macron devant les cercueils d’Antoine et Simone Veil, à l’intérieur du Panthéon, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP/POOL/Ludovic MARIN)

« Comme eux, Simone Veil s’est battue contre les préjugés, l’isolement, contre les démons de la résignation ou de l’indifférence sans rien céder parce qu’elle savait ce qu’était la France. Comme eux, elle a bravé l’hostilité, agi en précurseur, embrassé des causes qu’on croyait perdues », a-t-il insisté en louant cette personnalité qui a « fait la France plus grande et plus forte ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...