Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Téhéran dit avoir finalisé le contrat d’achat d’avions Sukhoï Su-35 avec Moscou

L'Irna n'a pas fourni plus de détails sur le contrat, mais l'Iran et la Russie sont en négociations depuis des années pour la livraison à Téhéran d'avions de combats russes

Des pilotes posant avec un avion dans l'enceinte d'une toute une nouvelle base aérienne souterraine de l’armée de l’air iranienne, le 7 février 2023. (Crédit : Armée iranienne)
Des pilotes posant avec un avion dans l'enceinte d'une toute une nouvelle base aérienne souterraine de l’armée de l’air iranienne, le 7 février 2023. (Crédit : Armée iranienne)

L’Iran a annoncé avoir finalisé avec la Russie le contrat d’achat d’avions de combat Sukhoï Su-35, a indiqué un média officiel, en dépit de la mise en garde des États-Unis contre la coopération militaire entre Téhéran et Moscou.

« Après la levée de l’embargo [des Nations unies] sur l’achat des armes conventionnelles en octobre 2020, l’Iran a finalisé le contrat pour acheter des avions de combat Sukhoï Su-35 », a indiqué Irna, citant la représentation de la République islamique auprès de l’ONU.

L’agence n’a pas fourni plus de détails sur le contrat, mais l’Iran et la Russie sont en discussion depuis des années pour la livraison à Téhéran d’avions de combats russes.

Les États-Unis, ennemis jurés de l’Iran, menacent de lourdes sanctions tout pays commerçant avec les forces iraniennes, particulièrement les Gardiens de la Révolution islamique, l’armée idéologique de la République islamique placée sur leur liste noire des « organisations terroristes ».

Parallèlement, Washington s’alarme de la « dangereuse » escalade dans la coopération militaire entre l’Iran et la Russie, Téhéran étant accusé de fournir des drones utilisés en Ukraine.

Les « Sukhoï Su-35 étaient techniquement acceptables pour l’Iran (…) et la Russie a annoncé qu’elle était prête à les vendre à la République islamique », a ajouté Irna.

Le ministre iranien de la Défense Mohamad-Réza Ashtiani, a indiqué lundi que Téhéran « poursuivait toujours l’achat » de Sukhoï Su-35, mais « n’a pas encore reçu l’équipement ».

L’armée de l’air iranienne compte déjà quelque 300 appareils de combat russes (MiG-29 et Su-25), chinois (F-7), américains (F-4, F-5 et F-14) et français (Mirage F1), ainsi que quelques « Saeqeh », une version iranienne du F-5 américain, selon des experts.

Téhéran et Moscou avaient conclu en 2007 un contrat pour la livraison du système anti-missiles S-300 russe, mais en 2010 Moscou avait suspendu la vente en application d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU contre le programme nucléaire iranien.

À lire – Iran : Des avions de combat russes pour une nouvelle base aérienne souterraine

En 2015, peu avant la conclusion d’un accord international sur le programme nucléaire iranien, Moscou a de nouveau autorisé la livraison des S-300.

Le ministère iranien de la Défense a déclaré en mai 2016 que son pays était désormais « en possession du système stratégique S-300 ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.