Rechercher

Tsahal: Arrestation d’un terroriste responsable de plusieurs fusillades

Un Palestinien aurait été grièvement blessé lors d’affrontements avec l’armée en marge d’une arrestation à Naplouse, en Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens en Cisjordanie, tôt le 2 novembre, 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats israéliens en Cisjordanie, tôt le 2 novembre, 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Vendredi matin, les forces de l’ordre israéliennes ont interpellé dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, un Palestinien accusé d’avoir commis plusieurs fusillades dans les environs, ont annoncé les autorités.

Une déclaration conjointe de l’armée israélienne, de la police des frontières et de l’agence de sécurité du Shin Bet indique que le suspect est Ahmed Bassem Haraz, âgé de 22 ans.

Selon le communiqué, Haraz a déjà été emprisonné en Israël, en lien avec des activités terroristes, et notamment pour la fabrication d’explosifs et le commerce d’armes.

« Haraz est impliqué dans plusieurs fusillades contre les militaires dans la région de Naplouse », a-t-il précisé.

L’armée israélienne a indiqué avoir essuyé tirs et explosifs au cours de l’opération, sans qu’aucun soldat ne soit blessé.

Les soldats ont riposté aux tirs et pris pour cible les Palestiniens qui leur lançaient des explosifs, a fait savoir Tsahal.

Selon les médias palestiniens, une personne aurait été grièvement blessée par les tirs israéliens.

Les images disponibles donnent à voir des Palestiniens qui jettent des pierres sur un convoi militaire.

Une arme de poing et un gilet pare-balle ont également été saisis au moment de l’arrestation, a ajouté l’armée, indiquant qu’un second suspect avait été interpelé dans le secteur de Qalqilya.

Armes et matériel militaire saisis lors d’une arrestation à Naplouse, tôt le 2 décembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

L’armée est toujours à la recherche des hommes armés responsables de l’attaque d’un bus en Cisjordanie, avant l’aube vendredi, qui n’a fait aucun blessé.

Les tensions ont été intenses en Cisjordanie tout au long de cette année, et l’armée israélienne a lancé une importante offensive antiterroriste axée sur le nord de la Cisjordanie suite aux attentats palestiniens qui ont fait 31 morts en Israël et en Cisjordanie depuis janvier.

Dégâts causés à un bus israélien lors d’une fusillade près d’Ofra en Cisjordanie, tôt le 2 décembre 2022. (Courtoisie)

L’opération, qui a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids nocturnes quasi-quotidiens, a également fait plus de 150 morts palestiniens, essentiellement lors d’attentats ou d’affrontements avec les forces de l’ordre.

Tôt ce jeudi, deux figures importantes du terrorisme – dont un haut commandant du Jihad islamique palestinien – ont trouvé la mort lors d’affrontements nocturnes, ravivant la crainte d’un regain de tensions.

Le Jihad islamique palestinien et le groupe terroriste du Hamas, qui dirige la bande de Gaza, ont agité la menace de représailles, menace prise au sérieux par les autorités israéliennes, qui craignent des tirs de roquettes depuis Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.