Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Tsahal suspend les exercices après la mort d’un soldat lors d’un d’entraînement

L'enquête initiale révèle que le caporal Or Israelov a été touché par un camarade à 250 mètres de lui, alors qu'il marquait les limites d'un exercice de tir réel

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Cpl. Or Israelov, tué dans un accident d'entraînement à la base d'entraînement de la Brigade des parachutistes dans le sud d'Israël, au début du 27 juin 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Cpl. Or Israelov, tué dans un accident d'entraînement à la base d'entraînement de la Brigade des parachutistes dans le sud d'Israël, au début du 27 juin 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a suspendu ses exercices après qu’un soldat de l’armée israélienne a été tué dans un accident au cours de ce qui semblait être un entraînement dans le sud d’Israël mardi, peu avant l’aube, a déclaré l’armée.

Selon l’enquête initiale de Tsahal, le soldat aurait été touché par des tirs lors d’un exercice d’entraînement à balles réelles à la base d’entraînement de la Brigade des parachutistes, près de la ville de Shomria, dans le sud du pays.

Il s’agit du caporal Or Israelov, 19 ans, originaire de la ville côtière de Bat Yam. Il a été promu au grade de sergent à titre posthume.

Selon l’enquête initiale, un soldat qui faisait partie de la force de suppression des tirs lors de l’exercice a ouvert le feu et touché mortellement Israelov, qui marquait les limites de la force d’assaut, à une distance d’environ 250 mètres.

L’enquête a révélé qu’Israelov portait sur lui un cône lumineux destiné à marquer les limites physiques de l’exercice suivant les déplacements de la force d’assaut. Le cône lumineux n’a pas la même apparence que les cibles de l’exercice, afin d’éviter toute confusion.

On ignore encore ce qui a conduit le soldat à ouvrir le feu et à tuer son camarade.

Des soldats du 202e bataillon de parachutistes participent à un exercice terrestre de nuit dans le sud d’Israël, le 16 juin 2021 Illustration (Crédit : Armée israélienne)

L’enquête de Tsahal était dirigée par le général de brigade Dan Goldfus, le commandant de la 98e division de parachutistes.

Séparément, une enquête de la police militaire a été ouverte, dont les conclusions devraient être soumises à l’avocat général des armées pour évaluation.

Le chef des forces terrestres de Tsahal, le général de division Tamir Yadai, a ordonné la suspension de tous les exercices d’entraînement jusqu’à ce que toutes les unités aient revu les procédures de sécurité de l’armée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.