Turquie : 26 membres présumés de l’EI interpellés
Rechercher

Turquie : 26 membres présumés de l’EI interpellés

Parmi les suspects, arrêtés au cours d'opérations menées simultanément dans neuf quartiers d'Istanbul, 17 sont des ressortissants étrangers

Un policier turc après une explosion sur l'avenue piétonne Istiklal d'Istanbul, le 19 mars 2016. (Crédit : AFP / Bulent KILIC)
Un policier turc après une explosion sur l'avenue piétonne Istiklal d'Istanbul, le 19 mars 2016. (Crédit : AFP / Bulent KILIC)

Des unités de la police antiterroriste d’Istanbul ont interpellé jeudi 26 personnes soupçonnées d’appartenir au groupe Etat islamique (EI) et de s’être rendues à plusieurs reprises en Syrie, a rapporté l’agence de presse progouvernementale Anadolu.

Parmi les suspects, arrêtés à l’aube au cours d’opérations menées simultanément dans neuf quartiers d’Istanbul, 17 sont des ressortissants étrangers, a précisé Anadolu, sans donner leur nationalité.

Les personnes interpellées sont soupçonnées d’avoir effectué plusieurs déplacements dans des zones de guerre en Syrie, a expliqué Anadolu, ajoutant que des appareils électroniques et des documents avaient été saisis.

Ces interpellations surviennent après que la Turquie a été frappée ces deux dernières années par plusieurs attentats attribués à l’EI ou revendiqués par cette organisation. Les jihadistes ont notamment affirmé avoir commis l’attaque contre une discothèque à Istanbul dans la nuit du Nouvel An, qui a fait 39 morts.

Longtemps accusées de fermer les yeux sur les activités jihadistes à la frontière avec la Syrie, les autorités turques multiplient depuis deux ans les démantèlements de cellules de cette mouvance à travers la Turquie.

La police turque a ainsi procédé il y a deux semaines à un vaste coup de filet contre l’EI à l’échelle nationale, arrêtant plus de 200 personnes et tuant cinq suspects.

Membre de la coalition anitijihadistes, Ankara a par ailleurs déclenché le 24 août 2016 une offensive terrestre dans le nord de la Syrie contre l’EI, mais aussi les milices kurdes.

Les forces turques ont notamment chassé les jihadistes de plusieurs villes, dont Jarabulus, Al-Rai, Dabiq et Al-Bab, où l’armée turque a subi de lourdes pertes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...