Rechercher

Ukraine : Une loi interdit l’antisémitisme mais sans stipuler de sanctions

Approuvée par 283 députés sur 450, la législation est inhabituelle en cela qu'elle considère également comme illégal le sentiment antisémite

Le mémorial de Babi Yar, à Kiev, en Ukraine,  en septembre 2014 (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Le mémorial de Babi Yar, à Kiev, en Ukraine, en septembre 2014 (Crédit : Capture d'écran YouTube)

JTA — Le parlement ukrainien a adopté une loi qui stipule que « l’antisémitisme et ses manifestations sont interdits » dans le pays.

La loi, qui a été adoptée mercredi grâce à une majorité de 283 députés sur 450, est inhabituelle en cela qu’elle considère également comme illégal le sentiment antisémite.

La majorité des pays dotés de lois contre l’antisémitisme, comme l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, pénalisent les expressions variées de l’antisémitisme mais ne sanctionnent pas le ressentiment antijuif en tant que tel.

La loi sur la prévention et la lutte contre l’antisémitisme en Ukraine définit l’antisémitisme comme étant « une certaine perception des Juifs qui s’exprime en tant que haine des Juifs ».

Elle cite des exemples, parmi lesquels le négationnisme de la Shoah ou « l’appel, la dissimulation ou la justification du meurtre ou des nuisances faites aux individus d’origine juive ».

La loi ne mentionne pas la rhétorique anti-israélienne, mais l’Ukraine est cosignataire de la définition de l’antisémitisme présentée par l’IHRA qui considère certains discours anti-israéliens comme antisémites.

La loi ne prend pas en compte le phénomène croissant, en Ukraine, de la glorification des collaborateurs des nazis. Et elle ne mentionne pas non plus les sanctions encourues par les personnes qui violeraient ses dispositions.

Six députés ont voté « contre ». Il y a eu 40 abstentions et 33 personnes n’étaient pas présentes pendant le vote, selon le site internet du parlement ukrainien.

Le président Volodymyr Zelensky, lui-même Juif, qui a été élu en 2019, devra signer la loi pour qu’elle prenne effet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...