Un ado de 16 ans inculpé pour avoir tiré sur des partisans de Kakhol lavan
Rechercher

Un ado de 16 ans inculpé pour avoir tiré sur des partisans de Kakhol lavan

Le jeune homme a été appréhendé après avoir tiré des balles en caoutchouc à l'aide d'un pistolet à air comprimé sur deux militants depuis une voiture en mouvement

Yair Lapid lors d'un événement de campagne de Kakhol lavan à Rehovot, le 29 août 2019. (Crédit : Elad Gutman)
Yair Lapid lors d'un événement de campagne de Kakhol lavan à Rehovot, le 29 août 2019. (Crédit : Elad Gutman)

Un adolescent a été inculpé mardi pour avoir utilisé un pistolet à air comprimé, la semaine dernière, lors d’un événement organisé par le parti politique Kakhol lavan à Rehovot.

Le suspect, âgé de 16 ans et résident de la ville, aurait tiré des balles en caoutchouc en direction de deux militants, une femme et un homme, lors d’une agression commise alors qu’il se trouvait à bord d’un véhicule en mouvement.

Il s’est ensuite débarrassé de son arme de faible puissance dans des buissons, dans la municipalité de Nes Ziona, selon l’acte d’accusation.

Il a été inculpé pour voie de fait, obstruction à la justice et trouble à l’ordre public.

Cet incident a eu lieu jeudi soir, pendant un discours de Yair Lapid, numéro deux de l’alliance Kakhol lavan et co-dirigeant de la formation,  devant environ 150 membres et partisans du parti.

Deux militants ont été touchés par les balles.

« Les militants vont bien, à l’exception de blessures superficielles », a indiqué la formation à la suite de l’incident.

Une bille en plastique tirée avec un pistolet à air comprimé lors d’un événement de campagne de Kakhol lavan à Rehovot, le 29 août 2019. (Crédit : Police israélienne)

« Pendant un discours de Yair Lapid, nous avons entendu deux tirs », a expliqué Zohar Blum, leader local de Kakhol lavan à Rehovot et adjoint au maire de la ville. « Heureusement, ils n’ont été que légèrement blessés, mais c’est attristant qu’une telle chose arrive pendant une campagne électorale, dans une démocratie ».

« J’espère juste qu’un tel événement ne se répétera pas, parce que cette fois, ça s’est terminé comme ça, mais ça pourrait se terminer différemment », a-t-il dit devant les caméras de la Douzième chaîne. « Nous espérons que la police retrouvera les auteurs ».

Lapid, lui aussi, a réagi à l’incident, laissant entendre qu’il pouvait être dû à des « incitations ».

« Nous ne nous laisserons pas dissuader ou effrayer », a-t-il déclaré. « Nous continuerons à nous battre face à la violence et aux incitations ».

Kakhol lavan est une alliance qui a été formée avant les élections du mois d’avril, constituée du parti Hossen LeYisrael de Benny Gantz, de Yesh Atid de Lapid et du mouvement Telem, fondé par l’ex-ministre de la Défense Moshe Yaalon.

C’est l’adversaire principal du parti du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ayant remporté 35 sièges lors du scrutin du mois d’avril contre 36 pour le Likud. Il est actuellement au coude à coude dans les sondages avec la formation au pouvoir en vue du scrutin du 17 septembre, initié notamment par Netanyahu après son échec à rassembler une coalition gouvernementale à l’issue des dernières élections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...