Un ancien chef du Hamas transmet à Abbas ses vœux de guérison
Rechercher

Un ancien chef du Hamas transmet à Abbas ses vœux de guérison

Khaled Meshaal s'est entretenu avec le leader de l'AP, âgé de 83 ans, qui est actuellement soigné pour une pneumonie

Abbas et Mashaal se rencontrent au Caire au mois de février (Crédit : Mohammed al-Hums/Flash90)
Abbas et Mashaal se rencontrent au Caire au mois de février (Crédit : Mohammed al-Hums/Flash90)

Khaled Meshaal, ancien chef du groupe terroriste du Hamas, a téléphoné au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, dimanche, pour lui souhaiter un rétablissement rapide.

Abbas est hospitalisé depuis une semaine pour une pneumonie. Une source proche du leader de l’AP a fait savoir qu’il pourrait quitter l’hôpital lundi, mais le directeur de l’établissement a expliqué pour sa part qu’aucune date n’avait encore été fixée.

C’est le site d’information Ynet qui a relayé la nouvelle de l’appel de Meshaal au dirigeant palestinien, âgé de 83 ans, ajoutant que jusqu’à présent le responsable actuel du Hamas, Ismail Haniyeh, n’était pas rentré en contact avec Abbas.

Au mois d’octobre 2017, après une décennie de conflit émanant de la prise de pouvoir, lors d’un coup d’Etat violent, du Hamas à Gaza, le groupe et le parti du Fatah d’Abbas ont signé un accord de réconciliation au Caire dans lequel ils juraient de mettre de côté leurs différences et d’ouvrir la voie à l’unité palestinienne. Néanmoins, les deux rivaux ne sont pas parvenus à s’accorder sur la mise en oeuvre de l’accord, continuant d’attribuer la responsabilité de cet échec à l’autre.

Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, en convalescence à l’hôpital, lisant un journal au verso duquel figure une caricature représentant un soldat israélien empoisonnant un bébé palestinien, 22 mai 2018. (Agence de presse Wafa)

Abbas a été admis le 20 mai à l’hôpital arabe Istishari, aux abords de Ramallah, en Cisjordanie, pour des complications induites par une intervention chirurgicale à l’oreille, notamment une forte fièvre.

Les responsables ont depuis confirmé qu’il était soigné pour une pneumonie.

Son hospitalisation prolongée a entraîné de vastes spéculations sur son état de santé, en particulier sans successeur ouvertement aligné pour la présence de l’AP.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...