Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

Un conglomérat américain écarté d’un projet en Malaisie, pays très critique d’Israël

Global Infrastructure Partners, acquis par BlackRock cette année, ne fait pas partie de l'accord de privatisation de l'autorité aéroportuaire du pays

Les bureaux de BlackRock dans le quartier de Hudson Yards, à New York. (Crédit : Ted Shaffrey/AP)
Les bureaux de BlackRock dans le quartier de Hudson Yards, à New York. (Crédit : Ted Shaffrey/AP)

Global Infrastructure Partners (GIP) a déclaré que son acheteur, la société d’investissement américaine BlackRock, ne participerait pas à la privatisation de l’exploitant de l’aéroport de Malaisie, après les critiques formulées dans ce pays à majorité musulmane au sujet des liens de BlackRock avec Israël.

Le GIP, le fonds souverain malaisien Khazanah Nasional et d’autres font partie d’un consortium qui a proposé de reprendre Malaysia Airport Holdings Bhd (MAHB) dans le cadre d’une opération de privatisation qui valoriserait l’opérateur aéroportuaire à 3,9 milliards de dollars. MAHB gère 39 aéroports en Malaisie et un aéroport international en Turquie.

Ce projet a toutefois fait l’objet de critiques et de protestations de la part de certains législateurs du parti au pouvoir et de l’opposition en Malaisie, en raison des liens entre le GIP et les investissements importants de BlackRock en Israël.

BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, a acquis GIP en janvier pour 12,5 milliards de dollars, dans le cadre d’une transaction qui devrait être achevée au troisième trimestre 2024.

Il s’agit de la dernière cible en date des manifestations anti-Israël en Malaisie, après les campagnes de boycott contre des marques occidentales telles que McDonald’s et Starbucks.

La Malaisie est souvent considérée comme l’un des pays les plus antisémites au monde. L’ancien Premier ministre Mahathir Mohamad avait publiquement déclaré qu’il était heureux d’être traité d’antisémite et a affirmé que les Juifs « au nez crochu » dirigeaient le monde.

Un avion de Malaysia Airlines se dirigeant vers un terminal de l’aéroport international de Kuala Lumpur, à Sepang, en Malaisie, le 1er avril 2022. (Crédit : Vincent Thian/AP)

Le Premier ministre Anwar Ibrahim a déclaré que l’assaut du 7 octobre, au cours duquel des milliers de terroristes ont envahi le sud d’Israël depuis la bande de Gaza, tué près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et pris 251 otages, était « compréhensible ». Depuis, Israël est en guerre contre le Hamas, le groupe terroriste palestinien qui a mené l’assaut.

La Malaisie n’a pas de liens officiels avec Israël, mais elle entretient des liens avec le groupe terroriste palestinien. L’État interdit aux détenteurs de passeports israéliens d’entrer dans le pays, tout en cherchant à empêcher ses citoyens de se rendre en Israël, en inscrivant sur ses passeports « Ce passeport est valable pour tous les pays à l’exception d’Israël ».

Anwar jugé infondées les affirmations selon lesquelles 25 % de l’autorité aéroportuaire appartiendraient à une « société prosioniste », sans nommer cette société, a rapporté l’agence de presse nationale Bernama.

Le GIP a déclaré que son équipe dirigeante actuelle « conservera le contrôle et la responsabilité de la direction stratégique et de l’exploitation du GIP et des entreprises dans lesquelles nous avons investi » après son acquisition par BlackRock, a rapporté Bernama vendredi, citant une réponse écrite du chef des transports du GIP, Phil Iley.

Un porte-parole du GIP a confirmé le rapport de Bernama. Khazanah n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Iley a déclaré que la société fournirait au MAHB tout le soutien opérationnel et l’assistance nécessaires, bien qu’elle soit un actionnaire minoritaire.

« Si nous réussissons notre transformation, nous envisagerons très volontiers de réinscrire MAHB à la bourse de Malaisie à l’avenir », a-t-il écrit.

Khazanah a déclaré que le GIP n’embaucherait pas de personnel pour gérer directement MAHB.

Selon l’accord, GIP et l’Abu Dhabi Investment Authority détiendraient 30 % de MAHB, tandis que la majorité des parts serait détenue par Khazanah et le Employees Provident Fund, le plus grand organisme de retraite de Malaisie. Le fonds n’a pas répondu à une demande de commentaire sur la déclaration de GIP.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.