Rechercher

Un garçon de 10 ans figure parmi les 4 victimes de fusillades distinctes

Touché à l'épaule alors qu'il était chez lui, l’enfant a été hospitalisé dans un état modéré ; 69 Arabes israéliens ont été tués dans des incidents liés au crime organisé en 2022

Illustration : La police sur la scène d'une fusillade mortelle dans la ville bédouine de Rahat, le 21 juillet 2022. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : La police sur la scène d'une fusillade mortelle dans la ville bédouine de Rahat, le 21 juillet 2022. (Crédit : Police israélienne)

Un garçon âgé de 10 ans a été modérément blessé jeudi soir lors d’une fusillade près de la ville arabe d’Ein Mahil, dans le nord d’Israël, a indiqué la police.

Le garçon est l’une des quatre personnes blessées dans une série de fusillades distinctes, liées au crime organisé dans la communauté arabe, au cours de la nuit.

Selon une première enquête, des suspects armés ont tiré des coups de semonce en direction de véhicules stationnés, dans le cadre d’un différend concernant des dettes financières entre des criminels locaux.

Le garçon, qui se trouvait chez lui au moment des faits, a été touché au niveau de l’épaule par une balle perdue, selon un communiqué de la police. Il a été évacué vers l’hôpital Emek.

Asaf Manzur, commandant du poste de police de Nof Hagalil, a déclaré que la police avait identifié « un nombre croissant d’incidents de tir dus à des tentatives de recouvrement de dettes sur le marché gris ».

Il a ajouté que « se tourner vers le marché gris pour obtenir des prêts est une pente glissante. Les taux d’intérêt sont élevés et si une personne se retrouve dans l’incapacité de rembourser sa dette, celle-ci augmente rapidement et conduit à la violence ».

Dans un autre incident, deux hommes d’une vingtaine d’années se sont fait tirer dessus par un habitant de la ville arabe d’Iksal dans la nuit, après avoir tenté de mettre le feu à des voitures devant une résidence privée, selon la police.

Ils ont d’abord fui vers Nazareth puis ont été évacués plus tard à l’hôpital dans des conditions modérées et graves.

Cinq suspects ont été arrêtés par la police.

Jeudi soir, un homme de 26 ans a été grièvement blessé à Daburiyya, dans le nord d’Israël, lors d’un autre incident de tir, qui, selon la police, était également lié à un différend criminel.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années. Beaucoup accusent la police, qui, selon eux, ne parvient pas à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore en grande partie les violences, qui comprennent des conflits familiaux, des guerres de territoire mafieuses et des violences contre les femmes.

Selon Abraham Initiatives, groupe qui fait campagne contre la violence dans la communauté arabe, 69 Arabes israéliens ont été tués dans des incidents liés au crime organisé depuis le début de l’année. Parmi ces 69 victimes, 57 ont été tuées par balle et 41 avaient moins de 30 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...