Rechercher

Un graffiti sur un mikve de Nice au message trouble

"Inri, 12 mots et après ?". Ce message confus a été retrouvé le lendemain des attentats de Pittsburgh sur un mikve de la ville française

Vue du port de Nice (image d'illustration). (Crédits : Wiki Commons)
Vue du port de Nice (image d'illustration). (Crédits : Wiki Commons)

Un graffiti au sens confus a causé un émoi passager dans la communauté juive de Nice et dans les services de police de la ville au lendemain de l’attentat contre la synagogue « Tree of Life » de Pittsburgh qui a causé la mort de 11 juifs.

Retrouvé le dimanche 28 octobre sur le mur du mikve (bain rituel juif) du centre communautaire juif de la ville, le message était ainsi formulé : « Inri, 12 morts et après ? »

On retrouve cette inscription latine sur les représentations de la croix de Jésus. Elle signifie : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum, Jésus de Nazareth, roi des Judéens.

Les services de la ville ont immédiatement effacé le message après sa découverte, rapporte Nice Matin.

Via son compte Twitter, Christian Estrosi, maire de Nice et président de métropole Nice Côte d’Azur, s’est dit « horrifié par l’inscription, la menace, retrouvée sur une synagogue de #Nice06 : « INRI, 12 morts et après ? » après l’émotion suscitée par la tragédie de #Pittsburgh ».

Contacté par le même journal local, le rabbin Eliyahou Mergui a remercié la police qui a pu « voir que ce que nous n’avions même pas vu ».

Il s’est dit interloqué à propos de ce message au sens – s’il en possède un – cryptique : « Ce message est très étonnant. Peut-on fermement qualifier cet acte d’antisémite ? Je ne sais pas. INRI, est-ce que cela veut dire ‘Jésus le Nazaréen, roi des Juifs’? Donc, cette personne veut-elle nous transmettre un message religieux pour Jésus ? Est-ce que le “NR” veut dire nationaliste radical ? Nous n’avons pas de réponses. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...