Rechercher

Un homme de Jérusalem-Est tué et plusieurs blessés dans une probable rixe

La police enquête ; 105 personnes ont été tuées cette année dans des incidents violents dans des communautés arabes israéliennes

Illustration : Une ambulance à l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 4 novembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)
Illustration : Une ambulance à l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 4 novembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Un homme de Jérusalem-Est a été tué dans la nuit de lundi à mardi, probablement au cours d’une violente rixe, selon la police israélienne.

La police a déclaré que l’homme, un résident du camp de réfugiés de Shuafat, a été amené à un poste de contrôle dans un état critique. Il a été transporté à l’hôpital Hadassah du Mont Scopus, où son décès a été constaté.

La police a ouvert une enquête.

Plusieurs autres personnes ont été blessées dans la bagarre, selon la police.

Selon le journal Haaretz, la victime a été identifiée comme étant Ahmad Alkam.

Après sa mort, une foule est descendue au domicile du meurtrier présumé à Shuafat et a tenté d’y mettre le feu, selon Haaretz.

La police n’a pas immédiatement confirmé ces détails, mais a déclaré que des troupes supplémentaires ont été envoyées dans la région pour réprimer les troubles.

Ces dernières violences interviennent dans le cadre d’une vague de crimes violents dans les zones arabes israéliennes et à Jérusalem-Est.

Les Arabes israéliens se plaignent depuis longtemps du manque d’ordre public dans leurs villes et villages, où ils disent que la police se soucie rarement de résoudre les homicides. Mais cette année est en passe de devenir la plus sanglante jamais enregistrée, avec 105 meurtres dans la communauté enregistrés bien avant la fin de l’année.

Dimanche, le gouvernement a présenté un plan quinquennal de 2,4 milliards de shekels pour mettre fin à la violence. Certaines mesures plus extrêmes, telles que l’implication du service de sécurité Shin Bet et l’élargissement des pouvoirs de la police, sont également à l’étude. Le plan va maintenant être soumis à la Knesset, où il devrait être adopté dans le cadre du prochain budget.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...