Un juge de la Cour suprême échappe à une agression en Cisjordanie
Rechercher

Un juge de la Cour suprême échappe à une agression en Cisjordanie

David Mintz aurait démarré après que trois Palestiniens ont bloqué sa voiture, s'approchant de lui avec des marteaux

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le juge à la cour suprême David Mintz lors d'une cérémonie à Jérusalem, le 13 juin 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le juge à la cour suprême David Mintz lors d'une cérémonie à Jérusalem, le 13 juin 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un magistrat à la Cour suprême israélienne a indiqué avoir échappé à une attaque violente de la part de trois individus armés de marteaux alors qu’il circulait sur une autoroute de Cisjordanie, à proximité de son habitation située dans l’implantation de Dolev, dans la matinée de lundi.

La police israélienne a fait savoir dans un communiqué qu’elle avait reçu des informations portant sur un résident israélien qui traversait un carrefour sur la Route 463, dans le centre de la Cisjordanie, lorsque sa voiture avait été bloquée par un véhicule palestinien.

Trois hommes armés de marteaux étaient alors sortis de l’habitacle et s’étaient approchés de la voiture, a expliqué la police, mais l’homme était parvenu à prendre la fuite.

Le conducteur a été identifié par les médias en hébreu comme étant David Mintz, juge à la Cour suprême.

La police a ouvert une enquête sur l’accident.

Mintz est arrivé au tribunal sain et sauf et devrait faire une déclaration aux policiers plus tard dans la journée.

Cet incident est survenu à un moment de tensions accrues entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie, sur fond de deux attaques meurtrières.

Vendredi, une Palestinienne, mère de huit enfants, a été tuée lorsque son mari a perdu le contrôle de la voiture familiale après un caillassage survenu à proximité du carrefour de Tapuah, en Cisjordanie. Les services de sécurité du Shin Bet ont ouvert une enquête, soupçonnant que des habitants d’implantation juives se trouvent à l’origine de l’agression – même s’il n’y a pas eu d’arrestations pour le moment.

La semaine dernière, deux Israéliens ont été tués par un terroriste palestinien lors d’une fusillade survenue dans leur bureau, dans le parc industriel de Barkan, également en Cisjordanie. Une autre femme a été blessée. Le tireur, Ashraf Naalowa, est toujours en fuite. Une chasse à l’homme est en cours pour le capturer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...