Un Juif ultra-orthodoxe poignardé à Brooklyn
Rechercher

Un Juif ultra-orthodoxe poignardé à Brooklyn

La victime a été hospitalisée dans une condition stable ; 'Les gens doivent être très vigilants', a averti un dirigeant juif

Un véhicule de la police de New York (Photo : CC BY / André Gustavo Stumpf / Flickr)
Un véhicule de la police de New York (Photo : CC BY / André Gustavo Stumpf / Flickr)

Un secouriste juif orthodoxe a été poignardé dans le dos mardi soir à New York. Il s’agirait d’un crime de haine, selon un dirigeant juif local.

Le secouriste, qui travaille avec Hatzolah et qui n’était pas en service, a été attaqué à 20 heures mardi alors qu’il marchait sur Eastern Parkway près de Rogers Avenue, dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, a précisé la police.

L’agresseur, qui n’a pas été identifié ou arrêté, a été décrit comment portant un masque de Halloween. Il a fui les lieux immédiatement après l’agression.

La victime, 34 ans, est hospitalisé à l’hôpital Kings County dans un état stable. Ses blessures ne sont pas mortelles, selon la police.

« Il faisait une promenade du soir », a précisé Binyomin Lifshitz, un membre du groupe de sécurité de bénévole juif Shomrim dont les propos ont été repris par le New York Daily News. « Le gars est passé près de lui et l’a poignardé et a fuit vers Nostrand. Il lui a fait une lacération profonde et très grande ».

La victime a utilisé sa radio Hatzolah pour appeler à l’aide, selon Lifshitz. D’autres rapports disent qu’il se promenait avec des amis au moment de l’incident et qu’ils l’ont traité avant d’appeler à l’aide.

La police n’a pas indiqué si l’attaque était considérée comme un crime de haine mais les habitants pensent que cela pourrait être une tentative de copier les récentes attaques palestiniennes aux couteaux contre les Juifs israéliens.

Un leader juif local a déclaré au journal The Algemeiner que « les gens doivent être très vigilants, il n’y a pas de coïncidences ici ».

« Il y a beaucoup de gens qui nous détestent et les ennemis vont utiliser toutes les excuses qu’ils peuvent pour s’en prendre aux Juifs », a indiqué Zaki Tamir, président du conseil du Conseil de la communauté juive locale Crown Heights.

« Je ne sais pas si c’est un crime de haine ou une agression mais il est difficile d’imaginer qu’ils s’agisse d’un incident isolé ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...