Un message d’instruction retrouvé dans l’ordinateur d’Amedy Coulibaly
Rechercher

Un message d’instruction retrouvé dans l’ordinateur d’Amedy Coulibaly

Amedy Coulibaly a commis les attentats de Montrouge et de l'Hyper casher en revendiquant appartenir au groupe terroriste de l'État islamique

La police française a publié cette photo d'Amédy Coulibaly, soupçonné d'avoir tué une policière à Montrouge le 8 janvier 2015, et quatre personnes dans un supermarché casher à Paris le 9 janvier 2015. (Crédit photo: AFP / Police française)
La police française a publié cette photo d'Amédy Coulibaly, soupçonné d'avoir tué une policière à Montrouge le 8 janvier 2015, et quatre personnes dans un supermarché casher à Paris le 9 janvier 2015. (Crédit photo: AFP / Police française)

Un mail a été retrouvé dans l’ordinateur d’Amedy Coulibaly, qui aurait été envoyé par le commanditaire présumé des attaques terroristes de janvier dernier rapporte BFMTV.

Ce message, dans un français inexact, donne clairement les instructions que doit suivre Amedy Coulibaly. Ainsi ce dernier doit agir seul, et essayer d’atteindre des cibles qui visent le plus grand nombre d’individus dans le centre de Paris ou dans la « grande ceinture », faisant référence à la banlieue.

Amedy Coulibaly était donc a priori libre de choisir ses cibles. Dans la suite du message, il est également invité a se rapprocher de « zigoto » pour lui donner « des outils » de la part de « d ».

Selon BFMTV, « zigoto » pourrait être un nom de code désignant les frère Kouachi et « d » représenterait la première lettre de Daesh. Ces interprétations n’ont pas encore été confirmées.

Cependant, ces messages viendraient corroborer la vidéo posthume d’Amedy Coulibaly, dans laquelle il se revendique appartenir à l’État islamique. Il avait également déclaré qu’il avait fourni de l’argent aux frères Kouachi et prévu la synchronisation de leurs attaques du mois de janvier 2015.

Le message instructif ne s’arrête pas à l’organisation des attaques terroristes mais programme la fuite de « gadgie ». Ce nom de code désignerait vraisemblablement la femme d’Amedy Coulibaly.

Dans le mail, Amedy Coulibaly est invité à demander ce qu’il veut : « maison, voiture » pour sa femme. Le groupe terroriste avait ainsi prévu sa fuite et avait prévu de la recueillir.

Hayat Boumeddiene, s’est rendue en Syrie, avant les attentats, le 2 janvier dernier. Les autorités françaises ont perdu sa trace.

Dans ses dernières instructions, le commanditaire présumé demande d’effacer le message. Ce message aurait été reçu le 8 janvier, jour de l’attaque de Montrouge, la veille de l’attentat d’Hyper cacher.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...