Un outil israélien d’IA aide à détecter les cancers gastro-intestinaux
Rechercher

Un outil israélien d’IA aide à détecter les cancers gastro-intestinaux

Ibex Medical Analytics déploie une solution avancée auprès de la caisse de santé Maccabi pour soutenir un diagnostic précis

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Ibex Medical Analytics est un fabricant israélien de logiciels de diagnostic du cancer basés sur l'IA. (Crédit : autorisation)
Ibex Medical Analytics est un fabricant israélien de logiciels de diagnostic du cancer basés sur l'IA. (Crédit : autorisation)

Ibex Medical Analytics, le fabricant de logiciels de diagnostic du cancer basés sur l’intelligence artificielle (IA), a lancé une nouvelle solution pour détecter le cancer dans le tractus gastro-intestinal (GI) et lancera l’outil à KSM (Kahn-Sagol-Maccabi), le centre de recherche et d’innovation de Maccabi Healthcare Services, le deuxième plus grand organisme d’assurance maladie d’Israël, a déclaré la société mercredi.

Le logiciel Galen d’Ibex utilise des algorithmes basés sur l’IA pour aider les pathologistes à analyser les biopsies et améliorer la qualité du diagnostic du cancer, mettre en œuvre un contrôle de qualité en temps réel, réduire le temps de diagnostic et stimuler la productivité. Le logiciel est déployé dans un certain nombre de laboratoires dans le monde entier où il est utilisé dans le cadre de la pratique clinique quotidienne, et ses résultats positifs ont été démontrés dans des études cliniques, a indiqué Ibex.

La plateforme a été désignée comme un dispositif révolutionnaire par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis en juin, ce qui a permis à la jeune entreprise d’accélérer l’examen clinique et l’approbation réglementaire de sa technologie aux États-Unis.

La toute dernière solution de la société, Galen Gastric, est un nouvel outil de diagnostic intégré qui aide les pathologistes à détecter le cancer gastrique, la dysplasie, Helicobacter pylori (H. pylori) et d’autres résultats cliniques, et qui vient s’ajouter aux solutions existantes Galen Prostate et Galen Breast (poitrine) de la société.

Le cancer gastrique, souvent appelé cancer de l’estomac, est le quatrième cancer le plus fréquent chez les hommes et le septième chez les femmes, selon le Fonds mondial de recherche sur le cancer. Il touche des centaines de milliers de personnes dans le monde chaque année et son taux de survie relative à cinq ans est d’un peu plus de 30 %. Les symptômes comprennent des indigestions, des douleurs d’estomac, des difficultés à avaler et des nausées.

Le principal test permettant de diagnostiquer un cancer de l’estomac est l’endoscopie supérieure, au cours de laquelle les médecins insèrent un tube fin, flexible et éclairé, muni d’une petite caméra vidéo, dans la bouche, puis dans l’œsophage et l’estomac, afin de détecter des anomalies telles que des tumeurs ou des inflammations.

« Galen Gastric démontre que notre forte IA est la meilleure approche pour donner aux pathologistes des solutions qui répondent à leurs besoins réels », a déclaré le Dr Chaim Linhart, cofondateur et directeur technique d’Ibex, dans un communiqué.

Les cofondateurs d’Ibex Medical Analytics, Joseph Mossel, le PDG, à gauche, et Chaim Linhart, le directeur technique. (Crédit : autorisation)

La plateforme « jette les bases de solutions informatiques de niveau clinique qui identifient avec précision des dizaines de caractéristiques et deviennent le compagnon idéal du médecin, contribuant à fournir à chaque patient un diagnostic précis, opportun et personnalisé du cancer », a-t-il ajouté.

La plateforme Galen propose l’Ibex First Read, une application qui analyse les cas avant l’examen par le pathologiste, ce qui permet de les classer par ordre de priorité, et l’Ibex Second Read, un système qui fonctionne parallèlement à l’examen par le pathologiste pour identifier toute divergence. Le système Second Read pour les biopsies du sein et de la prostate est utilisé à l’Institut de pathologie des services de santé Maccabi depuis 2018 et la mise en œuvre de First Read a été lancée l’année dernière.

Dans le cadre de l’accord entre Ibex et Maccabi, tous les scanners pour le cancer gastrique examinés par les pathologistes seront également examinés dans le système Second Read, pour un processus de diagnostic combiné.

Avec le déploiement de Galen Gastric, Maccabi deviendra le premier système de santé au monde à utiliser l’IA pour la détection de cancers multi-tissus sur des biopsies du sein, de la prostate et de l’estomac, « aidant ses pathologistes à améliorer la précision, le contrôle de la qualité et l’efficacité », a déclaré le HMO (organisme d’assurance maladie) dans un communiqué de presse mercredi annonçant la nouvelle solution.

Des pathologistes de CorePlus à Porto Rico examinent une carte thermique du cancer générée à l’aide de la technologie d’IA développée par la société israélienne Ibex Medical Analytics. (Crédit : autorisation )

« Les avantages cliniques de l’utilisation des solutions d’IA d’Ibex ont été le principal moteur de la décision de Maccabi d’adopter pleinement la pathologie numérique, et nous sommes impressionnés par la rapidité avec laquelle la technologie de l’IA est devenue un élément indispensable de notre parcours de diagnostic », a déclaré la Dr Judith Sandbank, directrice de l’Institut de pathologie de Maccabi.

Le Dr David Shulkin, ancien secrétaire américain du ministère des Anciens combattants et actuel conseiller d’Ibex Medical Analytics, a déclaré en juin que, bien que les traitements oncologiques aient fait de grands progrès, « pour sauver plus de vies, il est également essentiel de voir des avancées technologiques dans le diagnostic du cancer. »

« Améliorer la précision du diagnostic du cancer et améliorer l’efficacité pour le pathologiste est primordial pour améliorer la qualité et l’accessibilité financière des soins du cancer. La plateforme d’IA d’Ibex a démontré son succès en aidant les pathologistes du monde entier à améliorer les soins aux patients atteints de cancer », avait-il alors ajouté.

Ibex Medical Analytics a été fondée en 2016 dans le cadre de l’incubateur Kamet Ventures. La startup a levé plus de 50 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Dell Technologies Capital, la branche corporate venture de Dell Technologies, le fonds medtech israélien aMoon, Octopus Ventures, Planven Entrepreneur Ventures et 83North.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...