Un procès gèle un accord israélo-allemand sur les drones
Rechercher

Un procès gèle un accord israélo-allemand sur les drones

Une contestation juridique d'un concurrent américain pourrait retarder la location de drones Eitan par Berlin

Un drone, en juin 2010. Illustration. (Crédit : Ofer Zidon/Flash90)
Un drone, en juin 2010. Illustration. (Crédit : Ofer Zidon/Flash90)

Le projet de l’Allemagne de louer des drones israéliens a été mis en pause suite à une contestation juridique d’un fabriquant d’armes américain.

En janvier, la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a annoncé son projet de louer des drones Eitan d’Israel Aerospace Industries. Les drones, aussi connus sous le nom de Heron TPs, ont une portée de plus de 7 400 km et peuvent rester en suspension pendant plus de 70 heures.

Cette location a été conçue pour répondre à un besoin temporaire jusqu’en 2025, lorsque l’Allemagne, l’Italie et la France prévoient d’achever le développement d’un drone commun.

Cependant, lundi, la société américaine, General Atomics, fabricant du drone Predator B, a déposé une plainte auprès d’un tribunal allemand à Düsseldorf, selon un article de Reuters. L’entreprise a d’abord contesté l’accord de location de drone en juin en demandant pourquoi l’Allemagne louait des drones israéliens plutôt que d’acheter des Predators, qui sont moins chers. Le bureau du cartel allemand a rejeté cette demande le 17 août.

Ce procès pourrait prendre des mois à se conclure, mettant ainsi l’accord d’Israël en pause.

« Cette initiative de General Atomics est très regrettable et frustrante, d’autant plus que notre position juridique a été confirmée par le (bureau du cartel) avec des mots très clairs », a regretté un responsable haut placé allemand d’acquisition de la défense aux parlementaires dans une lettre, selon Reuters.

La porte-parole de General Atomics, Melissa Haynes, a déclaré que la contestation juridique visait à « faire en sorte que ce marché soit conduit avec une concurrence loyale et ouverte, assurant ainsi que le ministère allemand de la Défense procure la solution la plus supérieure technologiquement et la plus efficace sur le coût ».

En septembre dernier, le gouvernement indien a approuvé un accord de 400 millions de dollars pour acheter 10 drones avec missiles Eitan à Israël pour l’armée de l’air indienne, a révélé The Economic Times, appelant cet accord « une acquisition cruciale qui permettra d’améliorer la capacité de frappes militaires transfrontalière de l’Inde ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...