Un proche de Netanyahu à un poste clé du corps diplomatique
Rechercher

Un proche de Netanyahu à un poste clé du corps diplomatique

Dore Gold, un ancien ambassadeur d'Israël à l'ONU est nommé directeur général du ministère des Affaires étrangères

L’ancien ambassadeur d’Israël aux Nations unies Dore Gold dirigera le ministère des Affaires étrangères, a annoncé lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu peu après avoir congedié le directeur général actuel Nissim Ben Shitrit.

Gold, qui dirige le Centre de Jérusalem pour les Affaires Publiques à tendance conservatrice, est considéré comme l’un des plus proches confidents de Netanyahu.

Il a servi comme conseiller auprès du Premier ministre sur diverses questions au cours des trois précédents mandats de Netanyahu au bureau du Premier ministre, y compris très récemmennt sur les questions de politique étrangère.

« Je suis conscient des différents défis importants auxquels Israël fait face en ce moment, et de mon devoir de protéger les intérêts du pays » a déclaré Gold, selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

Le directeur général du Ministère des Affaires étrangères Nissim Ben Shitrit le 16 octobre 2014. (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Le directeur général du Ministère des Affaires étrangères Nissim Ben Shitrit le 16 octobre 2014. (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Ben Shitrit avait été nommé à son poste par l’ancien ministre des Affaires étrangères et président d’Yisrael Beytenu Avigdor Liberman. Depuis la formation de son gouvernement au début du mois, Netanyahu n’avait pas appointé de ministre des Affaires étrangères, et assume donc actuellement la responsabilité des affaires du ministère.

« Je suis fier de mes 50 années de service au sein du ministère des Affaires étrangères, de l’échelon inférieur au poste le plus élevé », a déclaré Ben Shitrit dans un communiqué.

« J’ai rempli tous mes devoirs avec l’amour, la foi et un profond sens du but. Je suis reconnaissant pour la possibilité d’avoir contribué à l’État d’Israël et à avoir servi ses citoyens au fil des années ».

Dore Gold (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Dore Gold (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Le livre de Gold « La lutte pour Jérusalem : L’Islam radical, l’Occident et l’avenir de la Ville Sainte » un best-seller du New York Times publié en 2007, fait valoir que la capitale doit rester unie sous souveraineté israélienne sur la base des droits historiques du peuple juif et de la responsabilité d’Israël pour protéger les lieux saints de la Vieille Ville.

Dans une interview au Times of Israel l’année dernière, Gold avait affirmé que Jérusalem a toujours été une ville juive, que ses lieux saints seraient en danger de destruction si toute autorité autre qu’Israël devait gérer la Vieille Ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...