Une association hollandaise demande l’interdiction d’une conférence “vitrine du Hamas”
Rechercher

Une association hollandaise demande l’interdiction d’une conférence “vitrine du Hamas”

Le Centre pour l’information et la documentation sur Israël demande au gouvernement d’annuler la conférence “Palestiniens en Europe”

L'Hôtel de ville de Rotterdam, aux Pays-Bas. (Crédit : CC BY/Wikimedia))
L'Hôtel de ville de Rotterdam, aux Pays-Bas. (Crédit : CC BY/Wikimedia))

Une association de lutte contre l’antisémitisme des Pays-Bas a demandé au gouvernement d’interdire une conférence prévue à Rotterdam, dont il affirme qu’elle est organisée par des groupes affiliés au groupe terroriste palestinien du Hamas.

Le Centre d’information et de documentation sur Israël (CIDI) a demandé vendredi aux ministres de la Justice et de l’Intérieur, respectivement Stef Blok et Ronald Plasterk, de suspendre la conférence, intitulée « Palestiniens en Europe », et doit avoir lieu le 15 avril. Le CIDI a indiqué avoir passé de nombreux appels au maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, pour interdire le rassemblement.

« Les organisateurs de cette conférence sont affiliés au groupe terroriste du Hamas », a écrit CIDI dans un communiqué, soulignant que le Hamas est considéré comme une entité terroriste par l’Union européenne et par le gouvernement hollandais, et qu’il adopte une politique antisémite.

L’association a également déclaré que les services de sécurité allemands, le BfV, avait déclaré que le groupe PRC, qui organise les conférences « Palestiniens en Europe » était « une vitrine du Hamas ».

Le CIDI a ajouté qu’Aboutaleb, politicien travailliste qui est né au Maroc dans une famille musulmane et s’est fortement exprimé contre l’antisémitisme, lui avait dit avoir demandé l’avis de la Coordination hollandaise nationale pour le contre-terrorisme et la sécurité, l’organe de sécurité intérieure du gouvernement, qui avait répondu qu’il n’y avait aucune raison d’interdire l’évènement.

L’association a cependant ajouté que l’agence de sécurité avait déclaré de pas avoir donné un tel conseil à la ville de Rotterdam.

« Les motifs de la décision du maire ne sont pas clairs pour nous et nous trouvons cela extrêmement déconcertant », a écrit le CIDI.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...