Rechercher

Une bénévole arrêtée pour avoir débranché la sonde d’alimentation d’un bébé

Âgée de 21 ans et souffrant de troubles bipolaires, la suspecte aurait agi par sentiment de « grandeur spirituelle et suprématie ». Le nourrisson n'a pas été blessé

Illustration : Un nouveau-né (Crédit : iStock via Getty Images)
Illustration : Un nouveau-né (Crédit : iStock via Getty Images)

Une bénévole en milieu hospitalier a été interpellée au cours du week-end pour avoir débranché la sonde d’alimentation d’un bébé de 2 mois, à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem.

Le bébé n’a pas été blessé lors de l’incident. Les infirmières se sont rapidement aperçu que le tube avait été débranché et ont appelé la police.

Dimanche, le tribunal de première instance de Jérusalem a libéré la suspecte, âgée de 21 ans, qui a été placée en résidence surveillée.

Bénévole au sein d’une organisation à but non lucratif, la femme souffre de troubles bipolaires. Elle aurait déclaré à la police avoir agi par sentiment de
« grandeur spirituelle et suprématie », indiquent les médias israéliens.

La police a fait appel de la décision du tribunal de libérer la bénévole, au regard de la gravité de ses actes et des conséquences tragiques qui auraient pu en découler. Elle pense que ce pourrait ne pas être le premier incident de ce type dans lequel l’intéressée est impliquée, a ajouté le site d’informations Walla.

Le bébé, qui souffre de difficultés respiratoires, était également branché à une machine respiratoire.

Dans un communiqué, Shaare Zedek a précisé que l’appareil respiratoire n’était pas éteint et que le nourrisson n’avait à aucun moment été en danger. « Le bébé était sous la surveillance constante du personnel infirmier et médical », a conclu l’hôpital.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...