Une équipe de démineurs ont fait exploser une bombe à Hébron
Rechercher

Une équipe de démineurs ont fait exploser une bombe à Hébron

Les abord du Tombeau des Patriarches ont été bouclés pendant une heure, le temps que deux engins explosifs artisanaux contenant des bonbonnes de gaz soient désamorcés

La police des frontière mont la garde près du Tombeau des Patriarches, à Hébron, après qu'un bombe artisanale a été trouvée et neutralisée par une équipe de sapeurs-miniers, le 10 juin 2018. (Crédit : police israélienne)
La police des frontière mont la garde près du Tombeau des Patriarches, à Hébron, après qu'un bombe artisanale a été trouvée et neutralisée par une équipe de sapeurs-miniers, le 10 juin 2018. (Crédit : police israélienne)

Une équipe de sapeurs-miniers a fait exploser une bombe artisanale dimanche, près du Tombeau des Patriarches à Hébron, selon la police.

La police des frontières, stationnée à l’extérieur du Tombeau, a remarqué le dispositif suspect et immédiatement bouclé la zone et appelé les sapeurs-miniers.

Le dispositif contenait deux petites bonbonnes de gaz. Les démineurs l’ont fait sauter dans une explosion contrôlée par les experts.

La police a bouclé les rues et interdit l’entrée au site – un lieu saint pour les Juifs comme pour les Musulmans, pendant qu’ils s’occupaient de la bombe.

Elle a été trouvée près de l’une des entrées utilisées exclusivement par les Musulmans, et la zone est restée fermée pendant une heure, le temps de neutraliser la bombe.

« Aux abords du Tombeau, il existe une coexistence unique que les forces de sécurité, y compris de la police des frontières, protègent, afin de garantir une liberté de culte et de religion pour les Juifs et les Musulmans au Tombeau des Patriarches », a indiqué la police dans un communiqué après l’incident.

« Les soldats continueront à faire preuve de détermination et de professionnalisme pour protéger la sécurité de tous les citoyens, des résidents et des visiteurs », poursuit le communiqué.

La police a ouvert une enquête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...