Une implantation illégale sera reconstruite au sud Bethléem
Rechercher

Une implantation illégale sera reconstruite au sud Bethléem

Des Israéliens ont réinstallé une implantation illégale au sud de Bethléem, selon l'ONG Paix maintenant

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Une partie de l'implantation de Tekoa E dans le sud de la Cisjordanie en janvier 2019 (Paix maintenant).
Une partie de l'implantation de Tekoa E dans le sud de la Cisjordanie en janvier 2019 (Paix maintenant).

La communauté de Tekoa E se compose actuellement de deux bâtiments construits par un petit groupe de jeunes au cours du dernier mois, à environ deux kilomètres de l’implantation de Tekoa. Elle se situe dans ce qui est considéré comme une terre de l’État, mais au-delà des limites de Tekoa. Israël considère cette implantation sauvage comme étant en infraction avec la loi israélienne.

L’implantation a d’abord été établie au mois d’aout de l’été 2014 dans ce que le Conseil régional de Gush Etzion a qualifié de « réponse » à l’enlèvement et au meurtre de trois étudiants israéliens d’une yeshiva par des Palestiniens affiliés au Hamas.

Quelques semaines plus tard, une poignée de mobile homes a été évacuée après que les habitants de l’implantation ont conclu un accord avec le ministère de la Défense pour quitter pacifiquement les lieux en échange d’une légalisation rétroactive de l’implantation de Tekoa D, située à proximité.

« Au cours des récentes années, sous le gouvernement [du Premier ministre Benjamin] Netanyahu, nous avons assisté à une intense activité pour restaurer le phénomène répandu des implantations illégales au coeur de la Cisjordanie.

Au-delà de la violation flagrante et totale de la loi, ces décisions prises sur le terrain nuisent sérieusement aux chances d’un futur accord [de paix] et doivent immédiatement être arrêtées », a affirmé la Paix maintenant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...