Une lettre d’Einstein sur une théorie incomplète mise aux enchères
Rechercher

Une lettre d’Einstein sur une théorie incomplète mise aux enchères

Le document manuscrit d'une page et signé par le célèbre scientifique a été envoyé à son partenaire de recherche Ernst Gabor Strauss en 1950

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Une lettre écrite et signée de la main du physicien allemand juif Albert Einstein, datant de juin 1950, aborde  son travail sur une théorie unifiée, va être proposée à la vente par la maison de vente au Enchères, 2019.  (Crédit : Maison d'enchères Kedem)
Une lettre écrite et signée de la main du physicien allemand juif Albert Einstein, datant de juin 1950, aborde son travail sur une théorie unifiée, va être proposée à la vente par la maison de vente au Enchères, 2019. (Crédit : Maison d'enchères Kedem)

Une lettre écrite par Albert Einstein, dans laquelle le célèbre physicien juif allemand discute certaines de ses premières recherches pour proposer une seule théorie globale afin d’expliquer toutes les forces de la nature, doit être proposée à la vente à Jérusalem la semaine prochaine.

Le document manuscrit d’une page et signé par Einstein, « qui inclut des éléments complexes de preuves concernant ses recherches » pour découvrir une théorie unifiée des forces, sera proposée à la vente par la maison d’enchères Kedem le 3 décembre prochain. Le prix d’entrée a été fixé à 20 000 dollars, ont annoncé les commissaires-priseurs jeudi dans un communiqué.

« Je suis content que vous travailliez si dur sur la question de la compatibilité », a écrit Einstein dans la lettre. « Mais je ne pense pas que vos préoccupations soient justifiées. Je voudrais formuler la preuve pour que vos lettres soient prises en compte ».

La lettre a été envoyée le 15 juin 1950 au mathématicien Ernst Gabor Strauss, qui était l’assistant et le partenaire de recherche d’Einstein. La lettre, écrite en allemand, contient une réponse d’Einstein aux critiques de Strauss sur son travail, qui lui avait été communiqué plus tôt, « en fournissant un regard intéressant sur le travail en cours des deux hommes », explique Kedem.

Selon la maison de vente, Einstein travaillait alors sur sa « théorie unifiée des champs » qui visait à décrire toutes les forces fondamentales dans la nature au sein d’un seul système.

Une photo du célèbre physicien Albert Einstein. (AP Photo, File)

Einstein abordait quelques points dans la lettre, avec de brèves références à des concepts qui étaient apparemment familiers à Strauss mais peut-être moins au grand public.

« On retrouve dans la solution (à part celle de la liberté de représentation due au choix libre des coordonnées) 16 fonctions d’intersection librement choisies (degrés de liberté) », a-t-il écrit, et que la solution très spécialisée d'(Ia) est la solution du système (fort) des équations (I) et (à part le choix des coordonnées) est la solution générale de (I) ».

Pour Meron Eren, le co-propriétaire de la maison d’enchères Kedem, le document est « un article historique d’une valeur extraordinaire. Cette lettre traite de la théorie unifiée des champs, une théorie incomplète. Pourtant, la contribution d’Einstein à la science dans ce domaine est l’une des plus importantes ».

En mars, une autre lettre d’Einstein, de 1939, appelant à la solidarité pour les Juifs qui fuient l’Allemagne nazie a été vendue aux enchères pour 134 343 dollars. Le prix de départ avait été fixé à 12 000 dollars.

Strauss était l’assistant d’Einstein à l’Institut Princeton pour la Recherche avancée de 1944 à 1948. Il a travaillé avec lui sur la théorie d’un champ unifié. Ils ont publié trois articles ensemble.

Strauss est également connu pour sa contribution à la théorie Ramsey en mathématiques, traitant des conditions nécessaires pour l’ordre. Né dans une famille juive sioniste, il a fui l’Allemagne vers la Palestine sous mandat britannique en 1933, a indiqué la maison de ventes aux enchères.

Après avoir étudié à l’université hébraïque de Jérusalem, il a émigré aux Etats-Unis, finissant ses études à l’université Columbia.

Einstein n’a jamais complété sa théorie unifiée des champs, et même si beaucoup d’autres personnes ont travaillé sur le concept, aucune théorie complète n’a été acceptée par les physiciens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...