Rechercher

Une tente à louer sur un toit de Tel Aviv pour 5 500 shekels par mois

Le propriétaire affirme que la structure dans le quartier du Vieux Nord est "relativement abritée" et n'est pas menacée par les intempéries

Une tente sur le toit, annoncée comme un appartement d'une pièce, dans le nord de Tel Aviv, le 24 avril 2022. (Crédit: Yad2)
Une tente sur le toit, annoncée comme un appartement d'une pièce, dans le nord de Tel Aviv, le 24 avril 2022. (Crédit: Yad2)

Une tente sur un toit de Tel Aviv a récemment été mise sur le marché de la location pour la modique somme de 5 500 shekels par mois. Cette annonce s’inscrit dans une tendance de locations d’appartements à des prix exorbitants dans la ville, fait très frustrant pour les résidents.

L’offre, située dans le quartier du Vieux Nord de la ville, est présentée comme un appartement d’une pièce, meublée d’un lit, d’une cuisine et d’une salle de bain et équipé d’une télévision.

S’adressant à la Douzième chaîne dimanche, le propriétaire de la tente s’est vanté de la terrasse de l’appartement, et a déclaré que l’espace de vie était couverte par une bâche résistante.

Lorsque le journaliste a insisté sur ce qui se passerait en cas de pluie, le propriétaire a déclaré que la tente était « relativement abritée » et qu’il serait préférable de venir voir de « ses propres yeux ».

Selon le site d’information Walla, les propriétaires ont affirmé disposer des permis nécessaires pour la structure et payer des taxes foncières sur leur bien.

Après avoir attiré l’attention des internautes et des médias, la publication sur le site de petites annonces Yad2 a été retirée.

Les locataires israéliens se plaignent depuis longtemps des coûts exorbitants des prix des logements.

En septembre dernier, une autre annonce ridicule a été publiée en ligne à Tel Aviv. Pour la modique somme de 1 200 shekels par mois, le locataire potentiel peut bénéficier d’un espace de couchage dans un endroit habituellement utilisé pour stocker valises et anciens meubles.

Un espace de stockage surélevé présenté comme un endroit où dormir, dans une colocation de Tel Aviv. (Crédit: Facebook/courtesy)

Au cours de la dernière décennie, les prix des logements ont grimpé en flèche en Israël, malgré les promesses du gouvernement de faire baisser le coût de la vie.

Au début du mois, le Bureau central des statistiques a déclaré que les prix des logements ont augmenté au cours des deux premiers mois de 2022, de 1,8 %, entraînant une hausse cumulée de 15,2 % au cours des 12 derniers mois par rapport à la période précédente.

Le centre d’Israël et Jérusalem ont connu la plus forte augmentation en janvier et février 2022, respectivement de 2,4 % et 2,2 %. Haïfa a connu une augmentation de 2,1 %, le reste du nord d’Israël de 1,6 %. Le sud d’Israël a enregistré une augmentation de 1,5 %, et arrive en bon dernier Tel-Aviv, avec 1,3 % d’augmentation.

Le ministre des Finances Avigdor Liberman a déclaré en décembre que la flambée des prix du logement en Israël se modérerait d’ici la fin de 2022 et qu’il pense que les Israéliens pourraient même voir les prix baisser dans les années à venir.

En octobre dernier, le gouvernement a dévoilé un important plan de logement pour 2022-2025, visant à augmenter rapidement l’offre d’appartements dans l’espoir de réduire les prix et de lutter contre la spirale de la crise du logement en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...