Rechercher

US : grève de lycéens, forcés d’assister à un événement de prosélytisme chrétien

L’établissement public du secondaire de Virginie-Occidentale affirme qu'il s'agit d'une erreur des enseignants

Capture d'écran du Huttington High School en Virginie occidentale. (Capture d'écran : YouTube)
Capture d'écran du Huttington High School en Virginie occidentale. (Capture d'écran : YouTube)

JTA — Plus de 100 élèves d’un lycée public de Virginie-Occidentale ont organisé une grève mercredi pour protester contre leur participation forcée à une prière chrétienne pendant une journée d’école.

Bethany Felinton a déclaré à l’Associated Press (AP) que son fils juif avait été informé qu’il ne pouvait pas quitter l’assemblée, au lycée de Huntington la semaine dernière.

« Il est absolument injuste et inacceptable de mettre un adolescent dans une telle situation », a déploré M. Felinton. « Je ne porte pas atteinte à leur foi, mais il y a un lieu et un temps pour tout, et dans les écoles publiques, pendant la journée de cours, ce n’est ni le lieu, ni le moment. »

Un prédicateur chrétien évangélique, qui a exhorté les élèves à s’engager dans la voie du christianisme, a parlé lors de l’événement qui s’est déroulé au cours d’une période quotidienne spécifiquement réservée à l’étude, à la prière, ou pour écouter des conférenciers invités, ont déclaré les étudiants à l’AP.

La Fellowship of Christian Athletes, à l’origine de cet événement, organise la prière chrétienne dans des écoles et parmi des groupes sociaux, notamment aux États-Unis.

Un porte-parole du district scolaire du comté de Cabell a dit à l’AP que l’assemblée était censée se faire sur la base du volontariat, mais que deux enseignants y avaient pris part avec l’ensemble de leurs élèves, par erreur.

« Ce qui s’est produit est tout à fait regrettable », a déclaré le porte-parole, Jedd Flowers. « Cela ne devrait jamais se reproduire. »

C’est le deuxième incident très médiatisé en quelques jours lié à un enseignement chrétien qui a été autorisé dans des écoles publiques, qui sont censées par la loi être non partisanes.

Une mère juive de Chattanooga, dans le Tennessee, a affirmé qu’un enseignant lors d’un cours dirigé par une organisation à but non lucratif appelée Bible dans les écoles, avait expliqué « comment torturer un Juif ». Cette organisation est censée être non partisane, ont déclaré les autorités.

Max Nibert, un étudiant de classe de Terminale au lycée Huntington et qui a participé à la grève, a dit à l’AP que l’événement était une violation de la séparation de l’Église et de l’État.

« Dans des locaux publics financés par les contribuables, je pense qu’aucun représentant religieux, quel qu’il soit, ne devrait être accueilli, alors que son but affiché est d’essayer de convaincre des personnes mineures de se faire baptiser après les heures d’école », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...