Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Vente d’armes US à l’Egypte : Washington fera pression pour les « droits humains »

Biden, qui s'est engagé à cesser de soutenir les opérations saoudiennes dans le conflit au Yémen, a approuvé la vente de 168 missiles tactiques à l'Egypte

L'artillerie de l'armée saoudienne déployée vers le Yémen, à une position proche de la frontière saoudo-yéménite, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite, le 13 avril 2015. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)
L'artillerie de l'armée saoudienne déployée vers le Yémen, à une position proche de la frontière saoudo-yéménite, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite, le 13 avril 2015. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)

Le gouvernement américain de Joe Biden a approuvé mardi une vente d’armes de près de 200 millions de dollars à l’Egypte mais s’est engagé à faire pression sur la question des droits humains après qu’un militant américain a évoqué un harcèlement de sa famille.

L’administration Biden, qui s’est engagée à cesser de soutenir les opérations saoudiennes dans le conflit au Yémen et qui réexamine une vente d’avions de combat aux Emirats arabes unis, a déclaré avoir approuvé la vente de 168 missiles tactiques à l’Egypte.

Dans un communiqué, le département d’État a annoncé avoir approuvé la vente, soumise à un examen du Congrès, car l’Egypte « continue d’être un partenaire stratégique important au Moyen-Orient ».

Le nouveau président américain a promis d’adopter une position plus ferme sur la question des droits humains que son prédécesseur Donald Trump, qui aurait désigné le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi comme son « dictateur préféré ».

Le président américain Donald Trump (à droite) et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Riyad, le 21 mai 2017. (AFP/MANDEL NGAN)

Un avocat de Mohamed Soltan, un citoyen américain qui a engagé des poursuites aux États-Unis pour tortures présumées dans des geôles égyptiennes, a déclaré que des policiers en civil avaient effectué dimanche une descente chez six membres de la famille de ce militant, plaçant deux cousins en détention.

Le porte-parole du département d’État Ned Price a affirmé que les États-Unis en avaient été informés et « étudiaient » l’affaire.

« Nous prenons au sérieux les allégations d’arrestation ou de détention arbitraire », a-t-il affirmé devant la presse.

« Nous amènerons nos valeurs avec nous dans chacune des relations que nous avons à travers le globe. Cela inclut nos partenaires proches de sécurité. Cela inclut l’Egypte », a-t-il ajouté.

Mohamed Soltan, fils d’un membre des Frères musulmans, aujourd’hui interdits, a été arrêté en août 2013 après qu’Abdel Fattah al-Sissi a destitué le président porté au pouvoir par les urnes, l’islamiste Mohamed Morsi.

En 2015, Mohamed Soltan a été libéré et expulsé vers les États-Unis après avoir renoncé à sa citoyenneté égyptienne.

Le militant a lancé des poursuites devant un tribunal américain en juin, et a le mois dernier collaboré avec des membres du Congrès américain pour former un groupe de travail parlementaire dédié à la promotion des droits humains en Egypte.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.