Yair Lapid rencontrera son homologue américain dimanche à Rome
Rechercher

Yair Lapid rencontrera son homologue américain dimanche à Rome

Les deux hommes devraient s'entretenir au sujet du cessez-le-feu conclu entre Israël et le Hamas et des négociations pour le retour dans l'accord sur le nucléaire iranien

Le nouveau ministre des Affaires étrangères Yair Lapid arrive à une séance de photo de groupe du tout nouveau gouvernement à la résidence du président de Jérusalem, le 14 juin 2021. (Crédit :  Yonatan Sindel/FLASH90)
Le nouveau ministre des Affaires étrangères Yair Lapid arrive à une séance de photo de groupe du tout nouveau gouvernement à la résidence du président de Jérusalem, le 14 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken va rencontrer le nouveau chef de la diplomatie israélienne Yair Lapid dimanche à Rome, a indiqué un responsable américain mercredi à Berlin.

M. Lapid, membre du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Naftali Bennett, profitera d’une visite en Italie de M. Blinken, qui effectue actuellement une tournée européenne, pour le voir, a précisé cette source.

Les deux hommes devraient s’entretenir des chances de maintien du cessez-le-feu conclu après les violences de mai entre l’État hébreu et le Hamas, groupe terroriste islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza.

Du 10 au 21 mai, 260 Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes à Gaza, parmi lesquels des combattants, selon les autorités locales.

En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait treize morts, dont un soldat, d’après la police et l’armée.

Le président Joe Biden a rapidement cherché à nouer des liens avec le nouveau gouvernement israélien, une coalition hétéroclite qui a mis un terme à douze ans de règne ininterrompu de Benjamin Netanyahu.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’exprime lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 25 mai 2021. (Crédit : Ronen ZVULUN / POOL / AFP)

M. Blinken devrait aussi aborder le sujet des négociations en cours à Vienne pour un retour à l’accord sur le nucléaire iranien, dont l’administration de Donald Trump s’était retirée.

L’Allemagne, impliquée dans ces pourparlers, s’est dit optimiste mercredi sur la possibilité d’un accord dans « un avenir prévisible ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...