Yevgenia Segal, survivante de la Shoah, contrainte de travailler à 81 ans
Rechercher

Yevgenia Segal, survivante de la Shoah, contrainte de travailler à 81 ans

Alors qu’elle attend depuis 20 ans d’obtenir un appartement dans un logement public, elle est contrainte de continuer à travailler en tant qu’aide-soignante pour personnes âgées

(Crédit : Hasdei Naomi)
(Crédit : Hasdei Naomi)

Yevgenia Segal, originaire d’Ukraine, est une survivante de la Shoah qui réside en Israël depuis les années 1990. La semaine dernière, le journal Yedioth Ahronoth a raconté son histoire, traduite en français et reprise par l’association Hasdei Naomi, fondée en 1985 par le rabbin Yossef Cohen afin de lutter contre la pauvreté. L’article alertait sur la situation de cette femme âgée de 81 ans, contrainte de continuer à travailler malgré son âge.

Alors qu’elle attend depuis 20 ans d’obtenir un appartement dans un logement public, elle est contrainte de continuer à travailler en tant qu’aide-soignante pour personnes âgées pour subvenir à ses besoins – et ce malgré sa formation d’ingénieure, métier qu’elle exerçait en Ukraine jusqu’à ce qu’elle fasse son alyah, et malgré les quelques aides qu’elle touche de l’État.

« Je dois travailler car je n’ai pas d’appartement à moi et je dois payer le loyer et les factures », explique-t-elle. « Si je ne travaille pas, j’aurais du mal à acheter ce dont j’ai besoin. J’ai peur qu’un jour je ne puisse plus subvenir à mes besoins. »

« Ce n’est pas parce que vous respirez que vous êtes en vie », a réagi Moshe Cohen, directeur général de l’association Hasdei Naomi, qui assiste Yevgenia. « Ceux qui étaient censés être traités comme des rois finissent leur vie de cette façon. C’est une honte. Chacun de nous devrait imaginer ce que l’on ferait si un de nos proches vivait ainsi. Alors que cette réalité se poursuit, nous continuerons de lutter pour les conditions de vie de chaque survivant de la Shoah. »

Hasdei Naomi appelle ainsi aux dons par téléphone (+972-3-6777777) ou sur le site Giusim (en indiquant que la contribution s’adresse à Yevgenia Segal).

בגיל 81, ניצולת השואה יבגניה סגל נאלצת לצאת ולעבוד כמטפלת בקשישים כדי שתוכל לשלם על המגורים במחסן בו היא מתגוררת:"אין…

Posted by ‎ידיעות אחרונות Yedioth Ahronoth‎ on Wednesday, January 13, 2021

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...