Le plus grand projet touristique sur les territoires palestiniens en Cisjordanie a été lancé.

Cette semaine, les bulldozers, financés par la compagnie palestinienne Padico Holdings, ont commencé les travaux de construction à la porte de Jéricho.

Cet ambitieux programme inclura une série d’hôtels pourvue de plusieurs centaines de chambres, des piscines, des toboggans aquatiques, des restaurants et des cafés.

Le projet de la porte de Jéricho s’étendra sur un immense terrain d’environ 300 hectares, en partant du sud de Jéricho, vers la mer Morte, allant jusqu’à une parcelle de terrain de la zone A des territoires palestiniens. Dernièrement, le terrain était recouvert de palmiers appartenant à Padico.

Le plan a été approuvé par Israël, en partie parce que l’ensemble de la construction se fera sur les territoires palestiniens.

Padico, la plus grande compagnie palestinienne en Cisjordanie, appartient au milliardaire Munid al-Masri, qui vit à Naplouse. La compagnie encadre des dizaines de projets à travers le Moyen Orient.

À part ce projet touristique, il est clair que l’Autorité palestinienne (AP) a fait de nombreux efforts pour s’installer autour de Jéricho dans la Vallée du Jourdain, afin d’établir le contrôle du terrain.

En plus du projet, le fonds palestinien d’investissement, dirigé par le député du Premier ministre de l’AP, Mohammad Mustafa, a établi des plans pour un grand quartier résidentiel à Naiima, près de la ville.

Le quartier s’appelle Medinat Qamar, « la ville de la lune ». Le fonds d’investissement entreprend de se consacrer maintenant à un deuxième quartier, Medinat Qamar 2.

L’intention de l’AP est de renforcer la présence palestinienne en Cisjordanie, cependant le seul endroit où les Palestiniens peuvent construire sans l’autorisation d’Israël est la zone autour de Jéricho.