Rechercher

BNVCA : Une violente agression antisémite dans le 19e arrondissement de Paris

La victime, un homme de 70 ans, a été "attaquée à son domicile par deux individus cagoulés et gantés, armés d'une arme de poing qui l'ont séquestrée, battue et volée"

La rue Léon Giraud dans le 19e arrondissement de Paris. (Crédit : Chabe01 / CC BY-SA 4.0)
La rue Léon Giraud dans le 19e arrondissement de Paris. (Crédit : Chabe01 / CC BY-SA 4.0)

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a publié ce lundi un communiqué dénonçant une « agression violente à caractère antisémite » survenue vers 11h du matin le 1er décembre rue Léon Giraud dans le 19e arrondissement de Paris, contre un homme retraité de confession juive âgé de 70 ans.

L’association rapporte que l’homme, nommé « M. El », a été « attaqué à son domicile par deux individus cagoulés et gantés, armés d’une arme de poing qui l’ont séquestré, battu et volé ».

L’information de l’agression a été transmise par un ami de la famille au député UDI Meyer Habib, qui a pris contact avec le BNVCA afin que l’organisation vérifie qu’il s’agissait d’un acte antisémite ou de droit commun.

Après investigations, le BNVCA a confirmé le caractère antisémite des faits et a rapporté le témoignage de la victime.

« Ils [les agresseurs] ont d’abord frappé très fort sur la porte, puis tenté de forcer cette porte d’entrée et l’ouvrir au moyen d’un outil », a expliqué la victime, selon le BNVCA. Après leur avoir ouvert, l’homme a été « violemment bousculé vers l’intérieur de son appartement par les assaillants, qui lui ont asséné des coups sur tout le corps et posé l’arme sur sa tempe ».

« À ce moment, l’un des auteurs lui demande s’il est bijoutier et Juif. Il répond qu’il n’est pas bijoutier mais qu’il est bien Juif. Ils veulent [ensuite] l’attacher avec du scotch de couleur marron et lui demandent plusieurs fois où est l’or », a rapporté le BNVCA.

« Si tu bouges de ta place, je te mettrais une balle dans la tête », s’est entendu dire la victime, alors qu’il se faisait frapper par des coups de poing et avec l’arme de poing.

Les deux agresseurs sont finalement repartis avec 250 euros volés dans la poche du pantalon de l’homme, qui est parvenu à alerter son épouse par téléphone – celle-ci a ensuite prévenu les secours. Il a ensuite été transféré à l’hôpital Saint-Louis, où il a reçu des soins et consulté un ophtalmologue en raison de douleurs ressenties à son œil droit suite aux coups reçus.

Le BNVCA se porte partie civile et a appelé à ce que le procès verbal du commissariat du 19e qui instruit l’affaire prenne en compte sa dimension antisémite. L

’organisation a précisé que les deux agresseurs présumés étaient d’origine maghrébine et africaine.

Certaines rues du 19e arrondissement de Paris, confronté à un taux de délinquance relativement élevé, abrite une forte communauté juive – notamment celle de la victime de cette récente agression, située à proximité de la rue de Crimée.

Ces derniers mois, plusieurs agressions antisémites y ont été rapportées.

En août 2020, un homme juif avait été insulté, traité de « sale juif, sale race » et roué de coups par deux hommes qui l’avaient suivi dans l’immeuble de ses parents.

Quelques mois plus tard, un restaurant casher de l’arrondissement avait été saccagé et recouvert de tags antisémites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...