Bolsonaro revient sur sa promesse de transférer son ambassade à Jérusalem
Rechercher

Bolsonaro revient sur sa promesse de transférer son ambassade à Jérusalem

Ce rétropédalage survient à quelques jours d'une visite du président d'extrême-droite en Israël, qui débutera dimanche

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, est accueilli par le président brésilien élu  Jair Bolsonaro au fort de Copacabana, à Rio de Janeiro, au Brésil, le 28 décembre 2018 (Crédit : Leo CORREA / POOL / AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, est accueilli par le président brésilien élu Jair Bolsonaro au fort de Copacabana, à Rio de Janeiro, au Brésil, le 28 décembre 2018 (Crédit : Leo CORREA / POOL / AFP)

Le président brésilien Jair Bolsonaro est revenu jeudi sur sa promesse de transférer son ambassade à Jérusalem.

Bolsonaro a déclaré aux journalistes qu’il envisageait plutôt d’ouvrir un « bureau commercial » dans la ville, selon Reuters.

Ce rétropédalage survient à quelques jours d’une visite du président d’extrême-droite en Iraël, prévue la semaine prochaine.

Bolsonara avait promis, alors qu’il était en campagne, de transférer sa mission diplomatique à Jérusalem, et quelques jours après son élection, il a déclaré que le transfert n’était pas hypothétique, mais ce n’était qu’une question de calendrier.

Son administration a assoupli sa position sur cette question, de crainte que celle-ci n’impacte les liens entre le Brésil et les pays arabes, et ne porte du tort aux exportations de viande halal.

Un déménagement de l’ambassade du Brésil en Israël vers Jérusalem serait une « agression » contre les Palestiniens, avait affirmé mardi le représentant des Palestiniens à Brasilia, Ibrahim Alzeben.

Le président américain « Donald Trump a pris neuf mois pour décider, pour donner son dernier mot au sujet du transfert de l’ambassade » américaine de Tel Aviv à Jérusalem, a rappelé le chef de l’Etat lors d’une cérémonie militaire à Brasilia.

« Peut-être que nous installerons prochainement une mission économique à Jérusalem », a ajouté M. Bolsonaro, qui arrivera en Israël dimanche, pour une visite officielle de trois jours.

Au lendemain de son élection, fin octobre, le président d’extrême droite brésilien avait promis de transférer l’ambassade du Brésil de Tel Aviv à Jérusalem, comme les Etats-Unis, qui ont inauguré la leur en mai 2018.

Cette décision avait aussitôt été saluée comme « historique » par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Mais Jair Bolsonaro s’est montré plus prudent à ce sujet par la suite, craignant des représailles de pays arabes, car le Brésil est le premier exportateur au monde de viande halal.

Plusieurs médias brésiliens considèrent que l’idée d’installer une mission économique à Jerusalem pourrait constituer un juste milieu pour contenter Israël sans se brouiller avec ses partenaires commerciaux arabes.

Le ministre des Affaires étrangères du Brésil, Ernesto Araujo, a indiqué la semaine dernière que le projet de transfert était « encore à l’étude ».

Jair Bolsonaro a rappelé jeudi que l’attitude du Brésil envers Israël avait changé, à la lumière d’un vote favorable pour l’Etat hébreu lors d’une séance du Conseil des hroits de l’Homme de l’ONU au sujet des territoires revendiqués par l’Autorité palestinienne et la Syrie.

« Nous avons commencé à voter en accord avec la vérité à l’ONU. Israël, les Etats-Unis, le Brésil et d’autres pays ont commencé à voter différemment de la façon traditionnelle, pro-palestinienne », a-t-il expliqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...