Rechercher

Conversation entre les dirigeants jordanien et syrien, la première en dix ans

Abdallah II a assuré à Bachar al-Assad "du soutien de la Jordanie aux efforts visant à préserver la souveraineté, la stabilité et l'unité territoriale de la Syrie"

Le roi Abdallah II au Capitole, à Washington, le 13 mars 2019 (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le roi Abdallah II au Capitole, à Washington, le 13 mars 2019 (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Le roi de Jordanie Abdallah II s’est entretenu dimanche par téléphone avec le président syrien Bachar al-Assad pour la première fois depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, a annoncé le palais royal.

« Le roi Abdallah II a reçu dimanche un appel téléphonique de la part du président Assad », indique un communiqué du palais. Les deux hommes ont discuté « des relations entre les deux pays frères et des moyens de les renforcer », ajoute le texte dont l’AFP a reçu une copie.

Abdallah II a assuré à M. Assad « du soutien de la Jordanie aux efforts visant à préserver la souveraineté, la stabilité et l’unité territoriale de la Syrie », est-il précisé.

La Jordanie est l’un des rares pays arabes à avoir gardé des relations avec la Syrie depuis le début de la guerre dans ce pays en 2011. En 10 ans, le conflit a fait près d’un demi million de morts et poussé à l’exil des millions de personnes.

Après avoir un temps vacillé, le pouvoir de Bachar al-Assad a repris le contrôle de la majorité du territoire syrien à la faveur notamment du soutien de son grand allié russe.

« Il semble que la Jordanie soit à l’avant-garde des pays qui veulent relancer leurs relations avec Damas », a affirmé à l’AFP un analyste politique à Damas sous couvert d’anonymat, soulignant que l’appel représentait « un nouveau chapitre » dans les relations entre les deux pays.

Ces dernières semaines, plusieurs rencontres entre responsables syriens et jordaniens ont eu lieu. Et mercredi, les autorités jordaniennes ont rouvert le point de passage de Jaber-Nassib, à la frontière syrienne, après deux mois de fermeture.

La Jordanie accueille quelque 650 000 réfugiés syriens qui sont enregistrés auprès du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés, mais Amman affirme avoir reçu environ 1,3 million de déplacés.

Les vols commerciaux entre Amman et Damas ont d’ailleurs repris ce dimanche après avoir été suspendus pendant un peu plus de neuf ans en raison du conflit qui a ravagé la Syrie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...