David Bitan : l’inculpation de Katz établit un « dangereux précédent »
Rechercher

David Bitan : l’inculpation de Katz établit un « dangereux précédent »

"Une terrible injustice a été faite à Haim Katz", a déclaré le député du Likud

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le député Likud David Bitan assiste à une réunion de la commission centrale électorale à la Knesset, le 5 mars 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le député Likud David Bitan assiste à une réunion de la commission centrale électorale à la Knesset, le 5 mars 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

David Bitan, un député du Likud, a déclaré dimanche que l’imminente inculpation de son camarade Haim Katz, qui a contraint Katz à démissionner de son poste de ministre des Affaires sociales la semaine dernière, « établit un dangereux » précédent dans les poursuites d’élus pour leur activité législative.

« Une terrible injustice a été faite à Haim Katz », a déclaré Bitan à Kan Radio en réponse à des informations selon lesquelles il chercherait à être nommé ministre pour remplacer Katz.

« Je n’ai pas l’intention de le remplacer », a-t-il insisté.

Katz a démissionné du gouvernement vendredi après que le Procureur général Avichai Mandelblit a annoncé plus tôt dans la semaine qu’il avait l’intention de l’inculper pour fraude et abus de confiance.

Katz est accusé d’avoir fait passer une loi qui aurait avantagé un consultant financier auprès d’importantes entreprises israéliennes. Ce dernier est un ami proche de Katz et le conseille financièrement.

Le Procureur général a informé Katz qu’il devrait démissionner avec l’inculpation, une pratique mise en place dans les années 1990 avec les démissions de ministres du cabinet Aryeh Deri et Raphael Pinhasi.

Bitan, dont la police a recommandé l’inculpation pour une série d’accusations de corruption pour pots-de-vins, fraude et blanchiment d’argent, a dit que l’inculpation contre Katz « établit un précédent très dangereux parce que cela touche aux activités parlementaires et aux lois. Alors je pense que son procès sera rapide et qu’il sera au final acquitté ».

Mandelblit a également annoncé qu’il prévoyait de lancer des poursuites pour pots-de-vin, fraude et abus de confiance contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avant une audience prévue début octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...