Rechercher

Des élus démocrates US réclament une enquête sur la mort du Palestinien âgé

Omar As'ad a été retrouvé mort sur un chantier de construction où il avait été laissé après une brève arrestation par Tsahal

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des proches palestiniens portent le corps d'Omar As'ad, 80 ans, lors de ses funérailles ; As'ad a été retrouvé mort après avoir été arrêté et menotté lors d'un raid israélien, dans le village de Jiljilya en Cisjordanie, le 13 janvier 2022. ((JAAFAR ASHTIYEH / AFP)
Des proches palestiniens portent le corps d'Omar As'ad, 80 ans, lors de ses funérailles ; As'ad a été retrouvé mort après avoir été arrêté et menotté lors d'un raid israélien, dans le village de Jiljilya en Cisjordanie, le 13 janvier 2022. ((JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Au moins cinq parlementaires démocrates américains se sont joints à l’appel du département d’État en faveur d’une enquête sur la mort d’un Américain d’origine palestinienne.

Âgé de 80 ans, son corps a été retrouvé sans vie avec des menottes en plastique autour de l’une de ses mains et un bandeau sur les yeux, peu après que les troupes de Tsahal ont effectué un raid d’arrestation dans son village dans le centre de la Cisjordanie, tôt mercredi dernier.

La famille d’Omar As’ad a déclaré qu’il rentrait chez lui à Jiljilya lorsque des soldats israéliens opérant sur les lieux l’ont sorti de sa voiture et l’ont battu, avant de l’abandonner sur le site d’une maison en construction.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle effectuait un raid d’arrestation dans cette ville du centre de la Cisjordanie afin de « contrecarrer les activités terroristes ». Elle a divulgué peu de détails sur la mort d’As’ad. Selon elle, il a été appréhendé après avoir résisté à un contrôle et il était en vie lorsque les soldats l’ont laissé. Tsahal a déclaré que la police militaire avait ouvert une enquête, mais il est extrêmement rare que de telles enquêtes aboutissent à des accusations.

Omar As’ad. (Crédit : autorisation)

Après avoir été détenu dans une maison vide, Omar As’ad, qui souffrait de diabète et d’autres maladies chroniques, a apparemment fait une crise cardiaque, a déclaré le maire de Jiljilya, Fouad Moutee, au Times of Israel mercredi. Il n’a pas été précisé si les soldats étaient présents lorsqu’il s’est effondré.

Omar As’ad, citoyen américain, avait vécu en périphérie de Milwaukee, dans le Wisconsin, pendant plusieurs décennies avant de retourner en Cisjordanie en 2009.

Sa représentante au Congrès, Gwen Moore, a tweeté : « Je suis attristée d’apprendre la mort d’Omar Abdalmajeed As’ad et j’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille. Nous avons besoin d’une enquête pour comprendre ce qui a conduit à cette tragédie. »

La sénatrice du Wisconsin Tammy Baldwin a écrit : « C’est une horrible tragédie qui exige une enquête approfondie et je veux présenter mes condoléances à la famille Assad [sic], y compris à ceux du Wisconsin qui pleurent cette perte tragique et méritent des réponses. »

La représentante Rashida Tlaib, démocrate du Michigan. (Crédit :Alex Brandon/AP)

La représentante Rashida Tlaib, qui est également d’origine palestinienne, a tweeté : « Il y a deux jours, les troupes israéliennes ont arrêté une voiture conduite par Omar Abdulmajeed As’ad, un Palestino-américain de 80 ans. Ils l’ont traîné hors de la voiture, l’ont battu et l’ont laissé mourir sur le sol. C’est scandaleux ! Je demande au secrétaire Blinken d’enquêter. »

La représentante Betty McCollum a dénoncé : As’ad « a été tiré de sa voiture, battu par des soldats israéliens, et laissé pour mort sur le bord de la route. Mes condoléances à la famille de M. Asaad [sic]. Il est maintenant une autre victime de cette cruelle occupation ».

La représentante Marie Newman, une autre démocrate progressiste, a tweeté qu’elle était « profondément troublée » par les rapports sur la mort d’As’ad. « Je me fais l’écho du département d’État en exigeant une enquête complète sur cet incident. »

Une enquête « rapide, approfondie et transparente » a également été demandée par l’envoyé des Nations unies pour le Moyen-Orient, Tor Wennesland après avoir présenté ses condoléances à la famille d’As’ad.

Capture d’écran de la vidéo du coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland. (YouTube)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...