Rechercher

Des pilotes menacent de ne plus faire de sorties si Israël devient anti-démocratique

Les réservistes auraient expliqué le refus de leurs collègues au ministre de la Défense lors d'une visite destinée à rétablir les liens entre le gouvernement et l'armée de l'air

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant aux membres de l'armée de l'air israélienne, sur la base aérienne de Ramon, le 15 août 2023. (Crédit : Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant aux membres de l'armée de l'air israélienne, sur la base aérienne de Ramon, le 15 août 2023. (Crédit : Ministère de la Défense)

Les pilotes de réserve de l’armée de l’air israélienne auraient averti mardi qu’ils ne seraient pas prêts à mener des attaques au nom d’Israël si ce dernier glissait vers l’autoritarisme, exprimant ainsi leur sympathie pour leurs collègues qui ont suspendu leur service volontaire pour protester contre les visées du gouvernement sur le système judiciaire.

Les pilotes ont fait ces commentaires lors d’une réunion avec le ministre de la Défense Yoav Gallant, qui cherchait à combler le fossé grandissant entre le gouvernement et l’armée, a rapporté le site d’information Ynet.

Les aviateurs qui ont rencontré Gallant à la base aérienne de Ramon, dans le sud d’Israël, lui ont dit qu’ils comprenaient leurs collègues pilotes de réserve qui avaient déjà cessé de se porter volontaires pour l’entraînement ou le service opérationnel afin de protester contre la refonte du système judiciaire. Ils ont expliqué à Gallant que les pilotes ne voulaient pas mener d’attaques au nom d’un Israël non-démocratique et qu’ils envisageaient de se joindre au mouvement de révolte, a rapporté le site d’information.

Alors que certains membres du gouvernement ont rejeté la protestation en la qualifiant de politiquement entachée, certains militaires ont expliqué que les changements apportés au système judiciaire israélien pourraient les conduire devant des tribunaux internationaux, qui peuvent être sollicités dans les cas où le système judiciaire local n’est pas considéré comme suffisamment indépendant.

Selon le reportage non-sourcé de Ynet, la visite de Gallant à Ramon a été déclenchée par des préoccupations concernant une série d’attaques des membres de la coalition contre l’armée de l’air, après que son général en chef Tomer Bar a publiquement averti vendredi que la protestation dégradait de plus en plus la condition physique des militaires.

Les membres de la coalition, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu, se sont emportés contre Bar et le chef d’état-major de Tsahal Herzi Halevi pour avoir fait état de la détérioration de l’état de préparation de l’armée à la suite de la manifestation des réservistes, ce qui, selon eux, équivaut à une pression politique de la part de l’armée. Lors d’un appel téléphonique vendredi, Netanyahu aurait enguirlandé Bar et Halevi pour avoir fait part de leurs inquiétudes concernant les dommages causés aux défenses du pays par les réservistes qui suspendent leur service volontaire pour protester contre son gouvernement et son programme de refonte du système judiciaire.

Tomer Bar, à gauche, et Yoav Gallant parlant aux membres de l’armée de l’air, à la base aérienne de Ramon, le 15 août 2023. (Crédit : Ministère de la Défense)

Des députés de la coalition ont également fustigé les pilotes et les autres membres du Corps de réserve pour avoir interrompu leur service volontaire, et les commandants pour ne pas avoir réussi à réprimer ce que le ministre de la Coopération régionale David Amsalem (Likud), a qualifié de « rébellion » mardi.

« Dans toute armée normale, les rebelles sont traités comme ils le méritent », a déclaré Amsalem à la radio de l’armée, s’attirant les reproches du président Isaac Herzog, entre autres.

Netanyahu et Gallant ont publié en fin d’après-midi mardi une déclaration conjointe affirmant qu’ils « travaillaient en étroite collaboration et soutenaient pleinement le chef de Tsahal et les officiers pour garantir la sécurité de l’État et de ses citoyens ».

Lors de la réunion avec les pilotes à Ramon, il aurait été dit à Gallant que la décision des pilotes protestataires était basée sur l’idée qu’ils étaient personnellement responsables du destin de la nation.

Gallant, qui a également rencontré Bar, a exprimé sa reconnaissance pour leur service – en serrant dans ses bras un pilote d’hélicoptère qui avait récemment participé à une opération d’envergure en Cisjordanie, selon Ynet – mais a déclaré qu’il ne pouvait pas tolérer un refus de se présenter à son poste.

« Les membres du Corps [de réserve] sont un atout stratégique de l’État d’Israël, permettant le bon fonctionnement de l’ensemble du système de sécurité – c’est pourquoi nous avons besoin de chacun d’eux », a déclaré Gallant, en réprimandant ceux qui ont refusé de se présenter.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la ministre des Transports Miri Regev, à la Knesset, le 20 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Le rempart que constitue l’armée de l’air est solide, mais fin. Chaque brique qui tombe sape la stabilité de ce mur. C’est pourquoi nous n’avons pas le privilège de [pouvoir] ne pas nous présenter en mission. La sécurité du pays est plus importante que nous tous », a-t-il déclaré.

Les responsables de la sécurité ont exprimé lundi leur inquiétude quant au fait qu’en autorisant des attaques publiques répétées contre les hauts gradés de l’armée, la coalition tente de leur faire porter la responsabilité des dommages causés à l’état de préparation de l’armée.

Lundi, la Douzième chaîne a rapporté que l’establishment de la Défense était « stupéfait » par les récentes attaques contre l’armée de la part des députés de la coalition qui ont été irrités le mois dernier après que plus de 1 000 membres de l’armée de l’air israélienne ont annoncé qu’ils arrêteraient leur service de réserve volontaire en signe de protestation contre les efforts du gouvernement pour réformer radicalement le système judiciaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.