Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Deux adolescents bédouins libérés de Gaza, leur père et leur frère aîné toujours détenus

Youssef Ziyadne a été kidnappé par le Hamas avec trois de ses enfants, dont deux pourraient être libérés en vertu des termes de la trêve, mais la famille attend toujours

Bilal, à gauche, et Aïsha Ziadna, deux frères et sœurs bédouins enlevés par le Hamas le 7 octobre 2023 et emmenés à Gaza avec leur père et leur frère aîné. (Autorisation)
Bilal, à gauche, et Aïsha Ziadna, deux frères et sœurs bédouins enlevés par le Hamas le 7 octobre 2023 et emmenés à Gaza avec leur père et leur frère aîné. (Autorisation)

Quatre enfants se trouvent toujours aux mains du Hamas dans la bande de Gaza : Ariel et Kfir Bibas, âgés respectivement de quatre ans et dix mois, et Aisha et Bilal Ziyadne, frère et sœur, originaires de la communauté bédouine de Ziyadne, près de Rahat, qui porte le nom de leur famille.

*mise à jour : Aisha et Bilal ont été libérés le 30 novembre

Tous deux ont moins de 19 ans – Aisha a 17 ans et Bilal 18 ans – et selon les termes du cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, ils devraient pouvoir faire partie des personnes libérables pendant la trêve actuelle des combats.

Environ 35 enfants et adolescents détenus par le Hamas et d’autres groupes dans la bande de Gaza ont été libérés dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu qui a débuté vendredi par une trêve qui au départ devait durer quatre jours et qui a été prolongée de deux jours supplémentaires. Huit autres otages devraient être libérés jeudi dans le cadre d’une nouvelle prolongation d’un jour.

Ces libérations portent à 95 le nombre d’otages civils libérés de Gaza depuis une semaine : 73 Israéliens et 22 ressortissants étrangers, pour la plupart des travailleurs agricoles thaïlandais.

En échange de la libération d’otages israéliens, 210 Palestiniens incarcérés dans des prisons israéliennes pour atteinte à la sécurité de l’État ont été relâchés jusqu’à présent.

Youssef Ziyadne, 53 ans, travaille depuis 17 ans dans le secteur agricole au kibboutz Holit, situé à proximité de la frontière de Gaza. Son fils Hamza, âgé aujourd’hui de 22 ans, l’a rejoint il y a environ cinq ans pour travailler dans le kibboutz. Un autre fils, Bilal, aujourd’hui âgé de 18 ans, lui a emboîté le pas il y a environ un an.

Le 7 octobre, Youssef et ses deux fils travaillaient de nuit à l’étable. Ils avaient emmené avec eux Aisha, 17 ans, l’une des filles de la famille nombreuse, qui compte 19 enfants issus de deux épouses.

Leur travail devait se terminer à 7 heures du matin. L’assaut du Hamas a été lancé une demi-heure plus tôt, vers 6 h 30.

Youssef et ses trois enfants ont été enlevés et conduits à Gaza, avec près de 240 autres otages – des Israéliens et des travailleurs agricoles étrangers des kibboutzim de la région.

Image composite des quatre membres de la famille bédouine Ziyadne – un père et ses trois enfants – originaires des environs de Rahat, dans le sud d’Israël, qui ont été enlevés par le Hamas le 7 octobre 2023 et emmenés à Gaza en tant qu’otages. En haut à gauche, dans le sens des aiguilles d’une montre : Aisha (17 ans), Youssef (53 ans), Bilal (18 ans) et Hamza (23 ans) (Crédit : Autorisation)

Outre les quatre membres de la famille Ziyadne, deux autres membres des communautés bédouines du sud d’Israël ont également été kidnappés le 7 octobre : Samer Fouad Talalka, 22 ans, et Farhan al-Qadi, 52 ans.

Les termes de l’accord de trêve entre le Hamas et Israël stipulent que les enfants de moins de 19 ans qui ne sont pas à l’armée, comme Aisha et Bilal, peuvent être libérés pendant le cessez-le-feu.

Tsahal est en contact quotidien avec la famille Ziyadne depuis le début de la trêve, l’informant quotidiennement des noms des otages qui seront libérés.

Aisha, une jeune fille discrète, est fiancée à son cousin Rizeq, avec qui elle a prévu de se marier et de fonder une famille après l’obtention de son diplôme de fin d’études secondaires.

Son frère Bilal est un amoureux des animaux et possède un cheval et un chameau.

Depuis le 7 octobre, la famille élargie des Ziyadne maintient une veillée continue devant la maison de Youssef Ziyadne, conformément au rituel habituellement observé les jours de deuil.

La famille a lancé des appels à la communauté internationale, en particulier au Qatar et à l’Égypte, pour qu’elle intercède en faveur de la libération de ses quatre membres prisonniers du Hamas, soulignant leur appartenance à la communauté arabe et musulmane.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.