Rechercher

Gantz en Inde pour parler coopération sécuritaire

Le ministre de la Défense a rencontré son homologue Rajnath Singh ; il a signé un protocole d'accord sur la collaboration sécuritaire, notant la lutte anti-terroriste commune

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, rencontre le ministre indien de la Défense Rajnath Singh en Inde, le 2 juin 2022. (Crédit :  Virender Singh)
Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, rencontre le ministre indien de la Défense Rajnath Singh en Inde, le 2 juin 2022. (Crédit : Virender Singh)

Le ministre de la Défense Benny Gantz est arrivé en Inde dans la journée de jeudi, et il a rencontré son homologue indien, Rajnath Singh, pour des entretiens consacrés à la collaboration sécuritaire.

Les deux hommes ont signé un protocole d’accord marquant les 30 années de liens sécuritaires entre les deux pays et qui prévoit également de renforcer encore la coopération, a fait savoir le bureau de Gantz dans un communiqué.

« L’Inde et Israël partagent des défis communs en termes de protection des frontières et de guerre contre le terrorisme – nous pouvons renforcer ensemble les intérêts sécuritaires et économiques de nos deux pays », a déclaré Gantz lors de la réunion.

Pendant les discussions, les deux ministres ont évoqué des questions stratégiques mondiales, la coopération aux niveaux militaire et industriel et le travail conjoint en matière de recherche et développement dans le domaine des armements, a indiqué le communiqué du bureau de Gantz.

Ils ont aussi parlé des dispositions contenues dans un document qui a été signé jeudi entre l’organisation indienne de recherche sur les armes DRDO et le département pour la collaboration sur la recherche et le développement du ministère israélien de la Défense.

Parmi les projets envisagés, une formation militaire conjointe et la mise en œuvre de technologies relatives aux drones et aux systèmes de défense.

« Pendant les entretiens, les ministres ont convenu de leur intention de développer les liens sécuritaires entre les deux pays – à savoir la coopération sécuritaire, qui combine les capacités technologiques et l’expérience opérationnelle israélienne et les capacités de production et en termes de savoir-faire de l’Inde », a noté le communiqué.

A son arrivée, Gantz s’est rendu au mémorial national des soldats.

Gantz était accompagné pour ce déplacement ce Yair Kulas, chef du département des exportations d’armes au sein du ministère de la Défense ; Dror Shalom, à la tête du Bureau politique-militaire du ministère et Yaki Dolef, secrétaire militaire de Gantz.

Gantz avait initialement prévu de s’envoler dans l’après-midi de mercredi mais il s’est trouvé dans l’obligation de repousser de plusieurs heures son départ quand les députés de l’opposition ont refusé de compenser son absence pendant des votes au Parlement. Cette compensation est une pratique commune à la Knesset : Un député de la coalition et un député de l’opposition s’entendant pour ne pas participer au vote par le biais d’une absence mutuelle ou d’une abstention. Quelques heures avant le départ de son avion qui était prévu à 15 heures, une source du parti du Likud avait fait savoir que l’opposition refusait « de manière absolue » de compenser le vote de Gantz.

Ce voyage avait été initialement programmé à la fin du mois de mars, mais le ministre l’avait reporté dans un contexte de vague d’attentats terroristes meurtriers en Israël et en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...