Grèce : un monument juif profané à la peinture noire
Rechercher

Grèce : un monument juif profané à la peinture noire

Des inconnus ont jeté de la peinture noire le jour de Noël, sur un monument juif à Kastoria, dans le nord-ouest de la Grèce, qui commémore l'exécution des juifs par les nazis

Vue panoramique de la ville de Kastoria, nord de la Grèce. (CC BY-SA 3.0 - Wikipédia)
Vue panoramique de la ville de Kastoria, nord de la Grèce. (CC BY-SA 3.0 - Wikipédia)

Des inconnus ont jeté de la peinture noire dans la nuit de mardi à mercredi, le jour de Noël, sur un monument juif à Kastoria, en souvenir de l’exécution des juifs de cette ville du nord-ouest de la Grèce, par les nazis.

Le maire de la ville Anestis Aguelis a qualifié mercredi de « honte la profanation de cette stèle de marbre, érigée en mémoire des juifs de Kastoria, qui ont contribué à la culture et l’économie de la ville et ont péri dans les camps de concentration des nazis », cité par l’Agence de presse grecque, Ana (semi-officielle).

Des bénévoles ont nettoyé le monument mercredi, selon la même source.

Cette stèle de marbre est érigée dans une rue de Kastoria, où les occupants nazis avaient rassemblé en mars 1944 mille juifs avant de les transférer et les exécuter dans le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau.

La profanation des monuments juifs, surtout dans le nord de la Grèce, est fréquente.

Un mémorial de l’extermination par les nazis de la population juive de Thessalonique, la métropole du nord, a été vandalisé à quatre reprises. Des inconnus avaient jeté de la peinture bleue sur les stèles, situées dans l’enceinte de l’université de la ville et y avaient inscrit, avec une croix, « Jésus Christ vainc le diable », un slogan des milieux ultra-nationalistes orthodoxes grecs et serbes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...