Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Herzi Halevi : « Les réservistes n’ont pas le droit de refuser de servir »

Face aux nouvelles menaces des réservistes, le chef d’état-major a déclaré que l'armée doit se tenir prête dans le contexte actuel de tensions accrues dans toute la région

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

De gauche à droite : Le nouveau commandant du Commandement du Sud de Tsahal, le général Yaron Finkelman, le chef de Tsahal, le général Herzi Halevi, et le chef sortant du Commandement du Sud, le général Eliezer Toledano, à la base de l'unité à Beer Sheva, le 9 juillet 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
De gauche à droite : Le nouveau commandant du Commandement du Sud de Tsahal, le général Yaron Finkelman, le chef de Tsahal, le général Herzi Halevi, et le chef sortant du Commandement du Sud, le général Eliezer Toledano, à la base de l'unité à Beer Sheva, le 9 juillet 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Le chef d’état-major, le lieutenant-général Herzi Halevi, a déclaré dimanche que les réservistes « n’ont pas le droit » de refuser de se présenter au travail, dans un contexte de tensions accrues en matière de sécurité et de menaces par les membres de l’armée de réserve de cesser de servir en réponse aux plans du gouvernement visant à réformer en profondeur le système judiciaire.

« Ces jours-ci, nous devons nous concentrer sur la mission de sécurité et sur la cohésion qui la soutient, afin d’être prêts à relever n’importe quel défi dans n’importe quel domaine », a déclaré Halevi lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs pour le chef du Commandement du Sud de Tsahal.

« Nous n’avons pas le droit, dans la réalité actuelle, de ne pas nous présenter à chaque défi et à chaque tâche », a déclaré Halevi à la base du Commandement du Sud des forces de l’armée israélienne à Beer Sheva.

Les tensions ont été vives dans toute la région ces dernières semaines, à la suite d’une série d’attaques terroristes palestiniennes en Israël et en Cisjordanie, d’une opération militaire majeure dans la ville palestinienne de Jénine, de tirs de roquettes depuis la Bande de Gaza, d’allégations de frappes aériennes israéliennes en Syrie, de tirs de missiles anti-chars depuis le Liban et d’actes de provocation de la part du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Entre-temps, des réservistes de Tsahal ont appelé à refuser de servir en raison des efforts législatifs du gouvernement visant à affaiblir le pouvoir judiciaire.

Ces appels ont ébranlé l’armée au début de l’année, lorsque la réforme judiciaire a été annoncée et a progressé, et se sont multipliés alors même qu’ils étaient condamnés par de hauts responsables politiques de l’opposition et de la coalition. Les menaces se sont de nouveau multipliées ces dernières semaines, alors que le gouvernement a recommencé à faire avancer certains éléments du plan à la Knesset, après avoir suspendu le processus législatif en mars suite aux pressions exercées par les réservistes sur le ministre de la Défense, Yoav Gallant.

Des soldats de réserve israéliens et des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, à Bnei Brak, le 16 mars 2023. (Crédit : Flash90)

Au cours des deux dernières semaines, des centaines de réservistes de diverses unités d’élite ont envoyé des lettres dans lesquelles ils annonçaient qu’ils refuseraient de se porter volontaires si la réforme judiciaire était mise en œuvre.

Samedi soir, des milliers de réservistes de Tsahal ont manifesté toute la nuit devant le domicile de Gallant dans l’espoir qu’il intervienne à nouveau et contribue à mettre un terme à la réforme.

L’armée a déclaré qu’elle prendrait des mesures disciplinaires à l’encontre des soldats qui refuseraient de se présenter au travail lorsqu’on le leur ordonnerait, mais elle a souligné qu’aucune mesure ne serait prise à l’encontre des réservistes qui, à ce stade, ne font que menacer de ne pas se présenter au travail.

Des réservistes protestant contre la réforme du système judiciaire du gouvernement, devant le domicile du ministre de la Défense, Yoav Galant, au moshav Amikam, le 8 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Lors de la cérémonie de dimanche, le général de division Yaron Finkelman a remplacé le général de division Eliezer Toledano, qui occupait ce poste depuis 2021 et avait dirigé le Commandement du Sud lors de trois opérations majeures : « Gardien des murs », « Aube » et « Bouclier et Flèche ».

Toledano sera nommé officier responsable des Affaires iraniennes et de la Division de la Planification stratégique.

Lors de la cérémonie, Toledano a souligné les efforts déployés par Tsahal contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

« Tant que la stabilité demeure, nous permettrons une vie ordonnée dans la Bande de Gaza. Mais nous empêcherons l’accumulation [d’armes] par tous les moyens possibles. Nous répondrons avec force à toute violation du calme, et si la situation se détériore et s’aggrave, nous ne ferons pas du surplace et lancerons une opération », a-t-il déclaré.

Finkelman, qui dirigeait auparavant la Division des Opérations au sein du Directorat des Opérations de Tsahal, a déclaré qu’il était « conscient du poids de ses responsabilités » lorsqu’il a pris la tête du Commandement du Sud.

« Nous agirons avec les valeurs de Tsahal qui nous guident, avec une réflexion approfondie, de la vigilance, de la préparation, de l’initiative, de la transformation et de la recherche de la victoire », a déclaré Finkelman.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.