Herzog dénonce la nomination de Kara aux Communications
Rechercher

Herzog dénonce la nomination de Kara aux Communications

Le chef de l'Union sioniste s'est dit déterminé à intervenir s'il devait constater des irrégularités attestant des interventions de Netanyahu

Le dirigeant de l'Union sioniste, le député Isaac Herzog, au congrès du groupe à Tel Aviv, le 8 novembre 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le dirigeant de l'Union sioniste, le député Isaac Herzog, au congrès du groupe à Tel Aviv, le 8 novembre 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le président de l’Union sioniste, Isaac Herzog, a promis qu’il n’hésitera pas à déposer une nouvelle requête devant la Haute cour de justice s’il devait découvrir que le nouveau ministre des Communications, Ayoub Kara, issu du Likud, agit conformément à des instructions qui lui seraient données par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Netanyahu a offert le portefeuille à Kara dimanche, suite à une première requête transmise par Herzog à la Justice qui accusait le Premier ministre de conflits d’intérêts en assumant le poste de ministre des Communications.

« La nomination du député Kara pourrait avoir été un événement important », a déclaré le leader de l’opposition lors de la rencontre hebdomadaire de sa faction de l’Union sioniste à la Knesset, « s’il ne s’agissait pas d’une nouvelle astuce de Netanyahu visant à prendre le contrôle des médias. »

Il a indiqué que s’il devait trouver l’indication la plus légère qui soit montrant que Netanyahu dirige les actions de Kara au ministère, contrevenant à un jugement de la Haute cour attestant que Netanyahu ne peut assumer la mission de ministre des Communications, « j’agirais – jusqu’à ce que ce ne soit pas un membre du Likud qui hérite du portefeuille ».

Tzachi Hanegbi, alors ministre de la Coopération régionale, en décembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Tzachi Hanegbi, alors ministre de la Coopération régionale, en décembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Tzahi Hanegbi, ministre de la Coopération régionale, a critiqué lundi la manière dont Netanyahu avait nommé un nouveau ministre des Communications, qu’il a jugée « illogique et peu amicale ».

Hanegbi, considéré comme un confident proche de Netanyahu, a été le ministre des Communications ces trois derniers mois, depuis que le Premier ministre a été obligé de céder ce portefeuille, mais a déclaré qu’il n’avait pas été consulté ni même informé de la nomination d’Ayoub Kara à ce poste.

Hanegbi, qui ne s’est pas opposé à la nomination de Kara en elle-même, a dit qu’il critiquait la manière dont elle s’était passée. Il a ajouté avoir entendu aux informations que Netanyahu avait proposé le poste au ministre du Tourisme Yariv Levin (Likud) samedi soir. Netanyahu a ensuite fait une annonce surprise dimanche matin pour dire que Kara prendrait le poste.

« Je ne peux pas dire que le comportement a été approprié étant donné ma relation avec le Premier ministre et le fait que je détiens actuellement ce portefeuille. Le Premier ministre a compris ceci et s’est excusé », a dit Hanegbi à la radio militaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...