Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Israël consacre 75 M de NIS à 5 nouveaux centres d’innovation technologique

Les hubs seront créés dans le Néguev et en Galilée pour stimuler l'emploi dans les domaines de l'agriculture, de l'alimentation, de l'énergie et des solutions au dérèglement climatique

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Des panneaux solaires installés dans le désert du Néguev, le 19 juin 2018. Illustration (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des panneaux solaires installés dans le désert du Néguev, le 19 juin 2018. Illustration (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Israël a alloué 75 millions de shekels à la création de cinq centres d’innovation technologique – ou hubs – afin d’encourager l’entrepreneuriat de haute technologie et de stimuler les possibilités d’emploi local pour les résidents du Néguev et de la Galilée et de combler les écarts entre la périphérie et le centre.

Les centres d’innovation seront créés pour développer et faire progresser les technologies dans un certain nombre de domaines, notamment l’agriculture, l’alimentation, l’énergie et le climat. Le programme d’accélération est une initiative conjointe de l’Autorité de l’Innovation israélienne (IIA) et de plusieurs ministères, dont le ministère de l’Économie et de l’Industrie, le ministère du Développement du Néguev et de la Galilée, le ministère de l’Environnement, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le ministère de la Coopération régionale et le ministère des Sciences et de la Technologie.

« L’activité de haute technologie en Israël est principalement concentrée dans le centre du pays et autour des activités orientées vers les logiciels, telles que les logiciels d’organisation, la cybernétique et la FinTech », a déclaré le directeur-général de l’IIA, Dror Bin. « La périphérie géographique et démographique possède de nombreux atouts qui peuvent être exploités au profit de la diversité de la haute technologie israélienne, et cette initiative vise à exploiter ces forces et à générer une plus grande croissance dans l’ensemble du pays. »

« Le développement de la haute technologie dans la périphérie renforcera les zones locales et l’ensemble de l’industrie israélienne de la haute technologie », a ajouté Bin.

L’industrie de la high-tech, présentée comme le principal moteur de croissance de l’économie, génère environ 18 % du PIB et est responsable de plus de 50 % des exportations et d’environ un tiers des charges sociales. En outre, le secteur emploie environ 11 % de la main-d’œuvre du pays.

Le ministre du Développement du Néguev et de la Galilée, Yitzhak Wasserlauf, a déclaré que les hubs « fourniront aux entrepreneurs locaux les conditions nécessaires et optimales pour atteindre la prospérité économique et contribueront à faire du Néguev et de la Galilée des centres économiques indépendants ».

« Dans ces centres d’innovation, les entrepreneurs auront la possibilité d’entrer en contact avec les pionniers de l’industrie de haute technologie, du monde universitaire et de la recherche, ainsi qu’avec les possibilités de financement », a déclaré Wasserlauf. « Ils recevront une boîte à outils pratique pour réaliser leurs projets d’entreprise. »

Les pôles d’innovation devraient accueillir des programmes visant à encourager l’esprit d’entreprise, des initiatives destinées à faire progresser l’innovation locale et des programmes de formation destinés à favoriser l’emploi dans l’industrie de la high-tech. Ils serviront également de lieu de création d’entreprises et de collaboration avec les universités locales, les instituts de recherche, les administrations locales, les industries existantes et les investisseurs.

« La gestion de la crise climatique est un défi mondial, mais aussi une formidable opportunité économique pour Israël », a déclaré la ministre de l’Environnement, Idit Silman. « Nous attendons avec impatience la création de centres d’innovation dans la périphérie, qui s’occuperont des défis liés au dérèglement climatique et au désert tout en promouvant les technologies israéliennes. »

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Avi Dichter, a déclaré que les centres serviraient de pépinière pour le développement de solutions innovantes en matière de production alimentaire, telles que les protéines de la mer et les protéines alternatives, ainsi que pour les méthodes avancées de production alimentaire.

Dans le cadre de l’initiative interministérielle, les entreprises israéliennes, les sociétés et les organisations à but non lucratif sont invitées à soumettre leurs candidatures pour l’établissement et l’exploitation des centres d’innovation technologique avant le 30 août. À l’issue d’un processus de sélection, les cinq lauréats recevront une subvention d’un montant maximal de 15 millions de shekels pour une durée de cinq ans.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.