Israël demande à l’AIEA de dévoiler l’accord secondaire avec l’Iran
Rechercher

Israël demande à l’AIEA de dévoiler l’accord secondaire avec l’Iran

Un officiel déclare que les informations sur l’accord secret de l’AIEA sur Parchin prouvent que les préoccupations israéliennes sur le pacte nucléaire étaient justifiées

Des inspecteurs de l'AIEA et des techniciens iraniens à la centrale nucléaire de Natanz, le 20 janvier 2014. 
(Crédit : Irna/AFP/Archives Kazem Ghane)
Des inspecteurs de l'AIEA et des techniciens iraniens à la centrale nucléaire de Natanz, le 20 janvier 2014. (Crédit : Irna/AFP/Archives Kazem Ghane)

Israël a demandé jeudi la publication des accords secrets obtenus entre l’Iran et l’Agence Internationale d’Energie Atomique des Nations unies, après la sortie d’un article affirmant qu’une partie de l’accord donnait la possibilité à l’Iran d’auto-contrôler son site militaire nucléaire suspect.

Un officiel diplomatique israélien a déclaré que l’information prouvait que l’opposition israélienne à l’accord nucléaire obtenu entre l’Iran et les puissances mondiales était correcte.

« Il n’y a qu’une seule façon de vérifier cette information : que les puissances mondiales publient tous les appendices de l’accord nucléaire avec l’Iran », a déclaré l’officiel diplomatique.

L’AIEA a refusé de publier les détails des accords obtenus avec Téhéran, mais mercredi, l’Associated Press a annoncé que l’agence avait cédé la responsabilité des inspections nucléaires du complexe militaire de Parchin aux officiels de Téhéran.

L’inspection de Parchin par l’AIEA, un site considéré par certains experts comme étant l’endroit où l’Iran a auparavant testé des détonateurs hautement explosifs pour des armes nucléaires, est liée à une enquête plus globale sur des accusations que la République islamique aurait travaillé à l’obtention d’armes nucléaires dans le passé.

« Plus nous apprenons des détails sur l’accord avec l’Iran, plus nous nous rendons compte que nos craintes étaient justifiées et exactes », a déclaré l’officiel israélien.

L’accord de Parchin est un accord secondaire obtenu entre l’AIEA et l’Iran, et n’est pas directement lié à l’accord sur le nucléaire multilatéral signé le 14 juillet, même si les Etats-Unis déclarent ne vouloir diminuer les sanctions seulement quand l’agence des Nations Unies aura donné son approbation.

Les Etats-Unis et cinq autres puissances mondiales qui ont signé l’accord sur le nucléaire le 14 juillet n’étaient pas impliqués dans l’accord de Parchin mais ont été informés par l’AIEA et l’ont accepté dans le cadre d’un accord global.

L’AIEA déclare qu’elle est contrainte par la loi de ne pas révéler les détails de ses accords avec l’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...