Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Netanyahu: Israël va « passer à l’offensive » ; « Tout membre du Hamas est un homme mort »

Plus de 1 200 morts israéliens depuis samedi, 2 900 blessés et 150 otages ; Netanyahu et Gantz forment un gouvernement d'urgence ; Tsahal cible des postes du Hamas à Gaza

  • Des Palestiniens marchent dans les décombres des bâtiments détruits par les frappes aériennes israéliennes, dans la ville de Gaza, le mardi 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Hassan Eslaiah)
    Des Palestiniens marchent dans les décombres des bâtiments détruits par les frappes aériennes israéliennes, dans la ville de Gaza, le mardi 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Hassan Eslaiah)
  • Une explosion suite à une frappe israélienne sur la ville de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
    Une explosion suite à une frappe israélienne sur la ville de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
  • Des forces blindées de l’armée israélienne dans une zone de rassemblement en Haute Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
    Des forces blindées de l’armée israélienne dans une zone de rassemblement en Haute Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
  • Des blindés de Tsahal dans une zone de rassemblement en Haute-Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
    Des blindés de Tsahal dans une zone de rassemblement en Haute-Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
  • Des patients sont transférés dans l'établissement souterrain de l'hôpital de Galilée, le 11 octobre 2023 (Crédit : Hôpital de Galilée)
    Des patients sont transférés dans l'établissement souterrain de l'hôpital de Galilée, le 11 octobre 2023 (Crédit : Hôpital de Galilée)
  • Le corps d'un terroriste du Hamas gisant sur le sol dans le kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
    Le corps d'un terroriste du Hamas gisant sur le sol dans le kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
  • Le président Isaac Herzog s'adressant aux premiers intervenants, à Sderot le, 11 octobre 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)
    Le président Isaac Herzog s'adressant aux premiers intervenants, à Sderot le, 11 octobre 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)
  • Le corps d'un terroriste du Hamas gisantt dans le kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Erik Marmor/AP Photo)
    Le corps d'un terroriste du Hamas gisantt dans le kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Erik Marmor/AP Photo)
  • Un drapeau de l'État islamique trouvé sur un terroriste tué au kibboutz Sufa. (Crédit : South First Responders Telegram)
    Un drapeau de l'État islamique trouvé sur un terroriste tué au kibboutz Sufa. (Crédit : South First Responders Telegram)
  • Le ministre de la Défense de l'époque, Benny Gantz, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une consultation sur les tirs de roquettes du Hamas contre Israël et les contre-attaques de l’armée israélienne, le 11 mai 2021. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Dossier)
    Le ministre de la Défense de l'époque, Benny Gantz, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une consultation sur les tirs de roquettes du Hamas contre Israël et les contre-attaques de l’armée israélienne, le 11 mai 2021. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Dossier)

Tsahal mène des frappes aériennes « généralisées » sur plusieurs sites du Hamas à Gaza

L’armée israélienne a indiqué mener des frappes aériennes « généralisées » contre de nombreux sites du Hamas dans la bande de Gaza.

L’armée israélienne a fait cette annonce vers 4h du matin et a ajouté qu’elle fournirait de plus amples détails sur les frappes.

Biden n’a pas vu ni confirmé de manière indépendante que le Hamas a décapité des enfants israéliens – Maison Blanche

La Maison Blanche a précisé que le président Joe Biden et d’autres responsables américains n’avaient pas vu ni pu confirmer de manière indépendante que des terroristes du Hamas avaient décapité des enfants israéliens.

Cette clarification intervient après que Biden a déclaré aux dirigeants juifs à la Maison Blanche : « Il est important que les Américains voient ce qui se passe. Je fais ça depuis longtemps. Je n’aurais jamais pensé voir des images confirmées de terroristes décapitant des enfants. »

Un porte-parole de la Maison Blanche a déclaré que le président avait basé ses commentaires sur les affirmations du porte-parole de Netanyahu et sur les informations des médias israéliens.

51 Palestiniens tués dans des frappes aériennes nocturnes de Tsahal – Ministère de la Santé à Gaza

Un homme transporte un bébé palestinien blessé à l'hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza après une frappe aérienne israélienne, le 11 octobre 2023. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)
Un homme transporte un bébé palestinien blessé à l'hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza après une frappe aérienne israélienne, le 11 octobre 2023. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

51 Palestiniens auraient été tués et 281 blessés au cours de ces dernières heures de frappes aériennes nocturnes menées par Israël à Gaza, selon le ministère de la Santé de l’enclave côtière dirigée par le Hamas.

Israël a affirmé qu’il ciblait le Hamas en réponse à l’attaque du groupe terroriste au cours du week-end qui a fait plus de 1 200 morts parmi les Israéliens. Ces frappes visent à annihiler définitivement le groupe terroriste.

L’envoyée de Biden à l’ONU participe à un rassemblement de solidarité avec Israël

L'ambassadrice américaine auprès de l'ONU Linda Thomas-Greenfield à un rassemblement à New York en soutien à Israël, le 11 octobre 2023. (Crédit : Andrew Weinstein/Mission américaine auprès de l'ONU/X)
L'ambassadrice américaine auprès de l'ONU Linda Thomas-Greenfield à un rassemblement à New York en soutien à Israël, le 11 octobre 2023. (Crédit : Andrew Weinstein/Mission américaine auprès de l'ONU/X)

L’ambassadrice américaine auprès de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré que les Américains devaient raconter l’histoire des victimes des attaques du Hamas de ce week-end.

« Les terroristes du Hamas ont massacré plus d’un millier de civils innocents, dont au moins 22 Américains. Plus de 100 civils ont été pris en otage. Mais ces chiffres – aussi choquants soient-ils – ne rendent pas justice à la profondeur des horreurs, à cette dépravation. Ils ne rendent pas justice aux victimes et à leurs proches. Les vies humaines ne sont pas que des chiffres », a déclaré Thomas-Greenfield lors d’un rassemblement de la communauté diplomatique organisé en solidarité avec Israël par l’American Jewish Committee à New York.

« Nous devons raconter les histoires de ceux qui ont été exécutés, violés, kidnappés. Des familles entières, des enfants, des bébés, des survivants de la Shoah, des grands-parents en fauteuil roulant… », a-t-elle poursuivi. « Et nous devons raconter l’histoire de civils innocents comme Doron Asher Katz et ses deux jeunes filles, qui ont été pris en otage alors qu’elles rendaient visite à leur grand-mère dans le sud d’Israël. On ne sait toujours pas où ils sont, comme tant d’autres. »

« Pour mes collègues de la diplomatie, ce moment est un test pour la communauté internationale. C’est un test pour notre humanité. Nous ne pouvons pas établir de fausses équivalences entre les attaques scandaleuses du Hamas et le droit inhérent d’Israël à l’autodéfense en vertu de la Charte des Nations unies, et nous ne pouvons pas émettre de faibles condamnations qui ne dénoncent pas sans équivoque le Hamas par son nom », a affirmé l’ambassadrice américaine.

« Depuis trop longtemps, Israël est injustement ciblé par le système des Nations unies, et cela doit changer. Le moment est venu d’être solidaire avec Israël », a-t-elle déclaré.

Thomas-Greenfield a évoqué sa visite en 2021 au musée commémoratif de la Shoah de Yad Vashem en Israël, où elle a participé à une cérémonie afin de raviver les flammes éternelles de la salle du Souvenir.

« Cette cérémonie solennelle… m’a servi de rappel poignant que nous devons être à la hauteur d’une promesse sacrée : ‘Plus jamais ça.’ »

« ‘Plus jamais ça’, mes amis, c’est maintenant. Les yeux du monde sont tournés vers nous. Les yeux de l’histoire sont tournés vers nous. Nous devons condamner cette violence barbare et combattre le fléau de l’antisémitisme », a déclaré Thomas-Greenfield.

« Et nous devons garder vivant le souvenir des victimes de ces attaques. Partageons leurs histoires avec le monde. Les familles qu’elles ont bâties. La joie qu’elles ont répandu. Les Mitsva qu’elles ont accomplies. Que leurs souvenirs soient une bénédiction. Puissions-nous éviter le mal et faire le bien. Et puissions-nous rechercher la paix. Am Israel Hai ! »

Blinken dit partir pour Israël avec un message simple : « Nous les soutenons »

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken à la base aérienne d'Andrews (Maryland), en route vers Israël, le 11 octobre 2023. (Crédit : Photo AP/Jacquelyn Martin)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken à la base aérienne d'Andrews (Maryland), en route vers Israël, le 11 octobre 2023. (Crédit : Photo AP/Jacquelyn Martin)

S’adressant aux journalistes avant de monter à bord d’un avion à la base aérienne d’Andrews, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré qu’il se rendait en Israël avec « un message très simple et clair au nom du président des États-Unis et au nom du peuple américain : les États-Unis soutiennent Israël ».

« Nous soutenons le peuple israélien. Nous les soutenons aujourd’hui. Nous le ferons demain. Nous le ferons tous les jours », a déclaré Blinken.

Il a annoncé qu’il rencontrerait le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Isaac Herzog et d’autres hauts responsables dès son atterrissage jeudi.

Blinken a réitéré que les États-Unis étaient déterminés à garantir qu’Israël ait les moyens de se défendre, soulignant le niveau de l’horreur commise par le Hamas et la mettant à niveau égale avec celle de l’État islamique.

Il a affirmé que les États-Unis continueront à œuvrer pour garantir qu’aucun acteur supplémentaire ne se joigne à la lutte contre Israël.

Blinken a ajouté qu’il travaillera également avec ses homologues israéliens pour localiser les otages – parmi lesquels figurent des citoyens américains – et œuvrer pour obtenir leur libération.

Interrogé sur la question de savoir si l’administration Biden avait exhorté Israël à faire preuve de retenue dans sa réponse aux attaques du Hamas, Blinken a répondu : « Nous savons qu’Israël prendra toutes les précautions possibles – tout comme nous le ferions. C’est ce qui nous distingue du Hamas et des groupes terroristes qui se livrent aux activités les plus odieuses. »

Blinken se rendra vendredi à Amman où il rencontrera de hauts responsables jordaniens ainsi que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui voyagera avec une délégation comprenant le chef des renseignements de l’AP Majed Faraj et le secrétaire général du Comité exécutif de l’OLP Hussein al-Sheikh, a indiqué un responsable palestinien.

L’Allemagne va mettre à disposition d’Israël deux drones de combat

Le drone Heron TP. (Crédit: Tsahi Ben-Ami/Flash 90)
Le drone Heron TP. (Crédit: Tsahi Ben-Ami/Flash 90)

L’Allemagne a donné son feu vert à Israël pour utiliser deux drones de combat Heron TP au moment où le pays organise sa contre-attaque visant le groupe terroriste palestinien du Hamas, a indiqué mercredi le ministère allemand de la Défense.

« Israël a adressé au gouvernement fédéral une demande de soutien pour l’utilisation de deux drones Heron TP au maximum » et « le ministère de la Défense a donné son accord pour une utilisation conforme à la demande », a indiqué le ministère allemand dans un communiqué.

Selon le magazine Spiegel, l’armée de l’air israélienne avait demandé dès ce week-end si l’Allemagne pouvait mettre à sa disposition les deux drones de combat de fabrication israélienne pour sa riposte militaire contre le Hamas.

« La Bundeswehr loue actuellement cinq drones de ce type qui sont notamment utilisés pour la formation de soldats allemands », sur place en Israël, a précisé le ministère.

Selon le Spiegel, Israël a suspendu la formation des 16 pilotes allemands le week-end dernier en raison de l’attaque du Hamas, et ceux-ci rentreront bientôt en Allemagne.

L’acquisition de l’équipement pour armer ces drones avait été approuvée l’an dernier par Berlin après avoir longtemps fait débat dans la classe politique allemande.

Les États-Unis exhortent ses ressortissants à reconsidérer leur visite en Israël

À l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, alors que les vols sont annulés et retardés en raison de l’attaque massive du Hamas, le 7 octobre 2023. (Crédit : GIL COHEN-MAGEN/AFP)
À l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, alors que les vols sont annulés et retardés en raison de l’attaque massive du Hamas, le 7 octobre 2023. (Crédit : GIL COHEN-MAGEN/AFP)

Le Département d’État américain a annoncé avoir mis à jour ses conseils aux voyageurs pour Israël et la Cisjordanie, élevant son avertissement au niveau 3, ce qui signifie que les Américains sont invités à reconsidérer leur voyage dans la région dans le contexte de la guerre en cours à Gaza.

Avant la guerre, Israël et la Cisjordanie figuraient parmi les endroits dotés d’un avis aux voyageurs de niveau 1, ce qui signifie que les citoyens américains étaient invités à prendre les précautions normales lorsqu’ils visitaient ces endroits.

L’avis aux voyageurs pour Gaza reste au « Niveau 4 – Ne voyagez pas ».

Expliquant la décision de l’avertissement de voyage pour Israël et la Cisjordanie, le Département d’État a déclaré que « les groupes terroristes, les terroristes solitaires et autres extrémistes violents continuent de préparer d’éventuelles attaques en Israël, en Cisjordanie et à Gaza ».

« Toujours en train de retirer les corps » au kibboutz Beeri

Le correspondant diplomatique du Times of Israel, Lazar Berman, au kibboutz Beeri, le 11 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/Autorisation)
Le correspondant diplomatique du Times of Israel, Lazar Berman, au kibboutz Beeri, le 11 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/Autorisation)

Le correspondant diplomatique du Times of Israel, Lazar Berman, a décrit la situation toujours en cours au kibboutz Beeri, où les corps des terroristes gisent encore dans les rues.

Quelque 103 terroristes ont été retrouvés morts dans le kibboutz et 110 civils israéliens ont été identifiés jusqu’à présent. Des corps continuent d’être extraits des décombres des maisons.

« Comme tous les Juifs, je ressens un lien profond avec Israël » – Doug Emhoff

Le président américain Joe Biden écoute le deuxième gentilhomme Doug Emhoff s'exprimer lors d'une rencontre avec des dirigeants de la communauté juive à la Maison Blanche, à Washington, le 11 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)
Le président américain Joe Biden écoute le deuxième gentilhomme Doug Emhoff s'exprimer lors d'une rencontre avec des dirigeants de la communauté juive à la Maison Blanche, à Washington, le 11 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)

« Comme tous les Juifs, je ressens un lien profond et viscéral avec Israël », a déclaré ce mercredi le deuxième gentilhomme américain Doug Emhoff, mari de la vice-présidente Kamala Harris, aux dirigeants juifs américains lors d’une rencontre à la Maison Blanche avec le président Joe Biden.

Emhoff – qui est le tout premier conjoint juif d’un président ou d’un vice-président – a déclaré que lui et la vice-présidente étaient indignés par les attaques du Hamas, et qu’ils envoyaient « de la force, de l’amour et un soutien inébranlable au peuple d’Israël ».

« Rien ne justifie le terrorisme. Il n’y a pas deux côtés à cette question. Les images que nous avons vues resteront gravées à jamais dans la tête… et pendant ce temps, nous verrons des vidéos de ces terroristes applaudissant ces atrocités », a ajouté Emhoff.

Le deuxième gentilhomme a joué un rôle actif dans les efforts de l’administration pour lutter contre l’antisémitisme, en plus de servir souvent d’intermédiaire avec la communauté juive américaine.

Le Hamas affirme avoir libéré des otages, les médias israéliens crient à la supercherie

Avital Aladjem parlant à la Douzième chaîne le 9 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Avital Aladjem parlant à la Douzième chaîne le 9 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Le mouvement terroriste palestinien du Hamas a affirmé mercredi soir dans un communiqué avoir libéré une Israélienne et ses deux enfants, les médias israéliens criant à la supercherie.

« Une femme colon israélienne et ses deux enfants ont été libérés après avoir été détenus lors des affrontements » entre le mouvement et l’armée israélienne, a indiqué la branche armée du Hamas sans préciser la date de leur libération.

Une vidéo diffusée dans la foulée par Al-Aqsa TV, la chaîne du Hamas, montre de jour une femme en chemise bleue avec deux enfants et trois hommes armés s’éloigner d’une zone barbelée qui semble être la clôture érigée par Israël autour de la bande de Gaza.

Aucune présence militaire n’est visible sur ces images.

La télévision publique israélienne a affirmé dans la foulée que ces images montraient des personnes qui « n’avaient jamais été emmenées dans Gaza ».

La presse locale explique qu’il s’agit d’Avital Aladjem, habitante du kibboutz Holit qui, selon le récit qu’elle a livré dans une série d’entretiens, avait été emmenée de force samedi par des hommes du Hamas avec deux des enfants d’une voisine jusqu’à la zone frontière entre Israël et la bande de Gaza après l’assaut sans précédent lancé par des centaines de combattants du mouvement terroriste sur le sud du pays. Mme Aladjem a raconté que ses ravisseurs l’avaient laissée libre de repartir avec les petits au niveau de la clôture.

Alors que commencent à émerger, à partir des témoignages recueillis auprès de survivants, l’ampleur des atrocités commises par le Hamas lors de l’assaut de samedi, d’une violence extrême, le mouvement, considéré terroriste par l’Union européenne et les Etats-Unis, se défend d’avoir commis des exactions contre des civils, et accuse « les médias occidentaux » de relayer de fausses accusations.

Des dizaines d’Israéliens et d’étrangers, soldats, civils, enfants et femmes, seraient aux mains du Hamas dans la bande de Gaza depuis cette offensive qui a pris Israël totalement au dépourvu le dernier jour des fêtes juives de Souccot et en plein shabbat.

Les autorités israéliennes recensent 150 otages, alors que des centaines de personnes sont encore portées disparues et des corps toujours en cours d’identification.

Aucune libération officielle n’est intervenue à ce stade.

Le chancelier Scholz appelle à « garantir la sécurité » de la population juive d’Allemagne

Le chancelier allemand Olaf Scholz assiste à une conférence de presse à la Chancellerie à Berlin, le 4 juillet 2022. (Crédit : AP Photo/Michael Sohn, Archives)
Le chancelier allemand Olaf Scholz assiste à une conférence de presse à la Chancellerie à Berlin, le 4 juillet 2022. (Crédit : AP Photo/Michael Sohn, Archives)

Le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé mercredi soir ses compatriotes à faire preuve de solidarité avec la population juive d’Allemagne et à garantir sa sécurité, condamnant les dérapages lors de rassemblements pro-palestiniens.

« Je demande le soutien de tous les citoyens pour que nous puissions garantir ensemble la sécurité de nos concitoyens juifs et pour cela il faut faire preuve de solidarité avec eux », a déclaré le dirigeant sur la chaîne de télévision ARD.

L’Iran doit « faire attention », avertit Biden

Le président américain Joe Biden lors d’une rencontre avec les dirigeants de la communauté juive dans la salle des traités indiens de la Maison Blanche, à Washington, le 11 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)
Le président américain Joe Biden lors d’une rencontre avec les dirigeants de la communauté juive dans la salle des traités indiens de la Maison Blanche, à Washington, le 11 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)

Joe Biden a déclaré mercredi qu’il avait « signalé clairement aux Iraniens : faites attention », à l’heure où les États-Unis veulent éviter que la guerre déclenchée après une offensive meurtrière du Hamas contre Israël ne s’étende.

« Nous allons continuer à travailler avec nos partenaires en Israël et dans le monde entier afin de s’assurer qu’Israël a ce qu’il faut pour défendre ses citoyens et ses villes et pour répondre à ces attaques », a encore dit le président américain lors d’une rencontre avec des représentants de la communauté juive aux États-Unis.

Alerte au drone à Nahal Oz

Une alerte à l’infiltration de drones a été déclenchée dans le kibboutz de Nahal Oz, au sud d’Israël, près de la frontière avec la bande de Gaza.

Le groupe terroriste du Hamas a affirmé avoir lancé plusieurs drones sur Israël au cours des combats qui se sont déroulés dans le sud d’Israël ces derniers jours.

Des images d’Al Jazeera prétendent montrer une femme et un enfant libérés de captivité

Al Jazeera diffuse des images d’une femme et de ses deux enfants, pris en otage par le Hamas, en train d’être libérés.

La vidéo montre une femme vêtue d’une veste bleue et rose s’approchant d’un enfant et l’embrassant, tandis que des hommes armés s’éloignent. Ils semblent se trouver près de la barrière frontalière de Gaza.

Un annonceur déclare que la vidéo est destinée à contrer les affirmations selon lesquelles le groupe aurait capturé des femmes et des enfants.

On ne sait pas exactement de quand date la vidéo.

Gantz : Israël vit ses heures les plus difficiles, notre partenariat mènera à la victoire

Le chef du parti HaMahane HaMalahti, Benny Gantz, déclare aux Israéliens qui estiment ne plus être en sécurité : « Je comprends la peur, je comprends la douleur », mais il promet qu' »Israël a l’armée la plus puissante de la région ».

Gantz affirme que sa coopération avec le gouvernement n’est pas politique, « c’est un partenariat pour notre destin ».

Israël vit ses heures les plus difficiles, a-t-il dit.

« Notre partenariat conduira à une victoire claire et changera la réalité, car nous relèverons tous les défis », affirme-t-il.

« Il y a un temps pour la paix et un temps pour la guerre, et c’est maintenant le temps de la guerre. »

Gallant : Nous allons anéantir le Hamas

Le ministre de la défense, Yoav Gallant, qualifie l’attaque du Hamas de « pire attaque terroriste que le monde ait jamais connue ».

« Ce qui s’est passé n’était pas arrivé au peuple juif depuis 1945 », déclare-t-il.

Il a raconté plusieurs histoires d’officiers et de soldats qui ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour tenter d’arrêter les terroristes.

Lors d’une déclaration télévisée aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du chef du parti HaMahane HaMamlahti Benny Gantz, il s’exprime avec une intensité rageuse et a promis : « Nous allons anéantir le Hamas .Le Hamas, le Daesh de Gaza, sera rayé de la surface de la terre », a-t-il déclaré.

« Il n’est pas question que l’on tue des enfants israéliens et que l’on vaque à ses occupations », ajoute-t-il.

Netanyahu : Chaque membre du Hamas est un homme mort

En annonçant la formation d’un gouvernement d’urgence avec l’arrivée du parti HaMahane HaMamlahti, le Premier ministre Benjamin Netanyahu déclare : « Nous avons mis de côté toute autre considération pour les citoyens d’Israël. »

Dans une allocution télévisée, il déclare qu’Israël est désormais à l’attaque.

« Chaque membre du Hamas est un homme mort », a-t-il déclaré

« Ce que le Hamas a réalisé est pire que l’État islamique », dit-il, relatant des preuves qu’ils ont décapité des gens, violé des femmes, brûlé vives des personnes.

Il a également parlé du soutien américain, « crucial » pour la lutte d’Israël.

Réunion à la Knesset pour approuver la mobilisation générale des réservistes

La commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset tiendra jeudi une session spéciale à huis clos sur la guerre avec le Hamas.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait participer à cette réunion.

Le panel très influent discutera notamment de la déclaration du gouvernement faisant état d’une « situation spéciale », qui permettrait au commandement du Front intérieur de l’armée de limiter les rassemblements et de fermer certaines zones, ainsi que de la demande du gouvernement d’approuver officiellement une mobilisation générale des réservistes de l’armée, a indiqué le porte-parole de la Knesset.

Les Etats-Unis pas certains de pouvoir faire libérer les otages à Gaza

Interrogé sur les intentions du président américain Joe Biden concernant l’envoi de troupes américaines à Gaza pour récupérer les otages détenus par les groupes terroristes dans l’enclave, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, a déclaré « ne pas disposer de suffisamment d’informations pour prendre ce genre de décision ».

Il suggérait par là que les États-Unis ignorent la localisation des otages.

La vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, s’est dite  » absolument scandalisée  » par les événements qui se sont déroulés en Israël.

« Nous sommes en présence d’actes terroristes extrêmement graves qui doivent être condamnés sans ambiguïté », a déclaré Harris dans une adresse aux journalistes après son atterrissage à Charleston.

« Le président et moi-même prenons très au sérieux notre engagement envers Israël et le peuple israélien », ajoute-t-elle.

« L’une de nos plus grandes priorités, bien sûr, est la sécurité et le bien-être des citoyens américains, et cela ne changera pas », a ajouté Harris.

HaMahane HaMamlahti rejoindra officiellement le gouvernement avec le vote de jeudi

La Knesset tiendra un vote jeudi à 19 heures pour approuver l’ajout de cinq députés du parti HaMahane HaMamlahti au gouvernement d’urgence nouvellement annoncé.

Benny Gantz, Gadi Eisenkot, Gideon Saar, Chili Tropper et Yifat Shasha-Biton rejoindront le gouvernement et le cabinet de sécurité.

Gantz siégera également dans un cabinet de guerre restreint, aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre de la Défense Yoav Gallant.

Les cinq ministres prêteront serment immédiatement après le vote.

Heurts dans un hôpital où des ultranationaliste soupçonnent qu’un terroriste est soigné

Des affrontements ont éclaté à l’hôpital de Sheba, près de Tel Aviv, à la suite de la colère générale suscitée par le fait que des terroristes du Hamas blessés lors de l’attaque du groupe contre Israël soient soignés dans des hôpitaux israéliens.

Des dizaines de membres d’un groupe ultranationaliste se sont présentés à l’hôpital pour exiger que celui-ci refuse de soigner un terroriste qui, selon eux, y avait été amené. Ils se sont heurtés aux services de sécurité alors qu’ils tentaient d’entrer dans l’hôpital.

Plusieurs d’entre eux auraient été arrêtés. Au moment des faits, le terroriste avait déjà été transféré dans un autre établissement, indique la Douzième chaîne de télévision.

Des manifestations ont eu lieu tout au long de la journée pour protester contre ce fait, poussant le ministère de la Santé à ordonner aux hôpitaux de renforcer la sécurité, avertissant du risque de lynchage de terroristes, rapporte le site Ynet.

Le pape François a téléphoné au prêtre de Gaza

Le pape François après de son audience générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre au Vatican, le 26 octobre 2022. (Crédit : AP Photo / Alessandra Tarantino)
Le pape François après de son audience générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre au Vatican, le 26 octobre 2022. (Crédit : AP Photo / Alessandra Tarantino)

Le pape François a téléphone lundi et mardi au prêtre chargé de la petite communauté catholique de la bande de Gaza, a déclaré ce dernier à Vatican News, le site officiel d’information du Vatican.

« Le pape m’a appelé il y a quelques minutes et il nous a assurés de sa solidarité et de ses prières et nous l’avons remercié pour son appel à un cessez-le-feu et contre toute violence, terrorisme et guerre », a dit le père Gabriel Romanelli, précisant qu’il ne se trouvait pas actuellement à Gaza mais à Bethléem, en Cisjordanie, où il s’est rendu pour récupérer des médicaments.

Dès dimanche, le pape François avait demandé que « les attaques cessent » en Israël, ajoutant que « le terrorisme et la guerre ne conduisent à aucune solution mais seulement à la mort et à la souffrance de tant d’innocents ».

Selon le prêtre, environ 150 personnes ayant perdu leur maison ou fuyant les bombardements ont trouvé refuge dans sa paroisse.

« Le pape François a appelé hier aussi », a-t-il poursuivi, expliquant que le souverain pontife voulait notamment savoir comment allaient les membres de sa paroisse. « La communauté chrétienne se porte bien, autant qu’il est possible dans cette situation ».

Gila Gamliel : Israël doit « éradiquer » le Hamas pour dissuader l’islamisme violent « dans le monde »

La guerre menée par Israël doit « éradiquer » le mouvement islamiste palestinien Hamas pour dissuader l’islamisme violent dans le monde entier, a déclaré la ministre israélienne du Renseignement, Gila Gamliel, dans une interview exclusive à l’AFP.

« Nous devons l’éradiquer pour que cela ne se reproduise pas, qu’il n’y ait pas d’option ni même d’idée pour d’autres dans le monde », a-t-elle dit en évoquant l’attaque sans précédent du Hamas contre Israël.

« Notre action décisive incitera d’autres organisations à ne pas perpétrer les mêmes attaques tragiques », a déclaré Mme Gamliel, membre du cabinet de sécurité israélien mais sans autorité sur les services de sécurité du pays.

La ministre a par ailleurs estimé qu’il n’était pas opportun d’aborder le problème de la défaillance des services de renseignements qui a permis aux combattants du Hamas de franchir la frontière sud d’Israël et de lancer une attaque de cette ampleur.

Elle a également refusé d’évoquer les efforts déployés pour localiser ou libérer les otages du Hamas dont le nombre est estimé à environ 150 personnes, selon le gouvernement israélien.

Israël-Hamas: Darmanin accuse LFI de faire du « jihadisme d’atmosphère »

Gérald Darmanin a accusé mercredi Jean-Luc Mélenchon et LFI de faire « du jihadisme d’atmosphère », « une espèce de stratégie de crime contre la pensée » qui créé « une atmosphère propice à l’antisémitisme ».

Le ministre de l’Intérieur accuse depuis samedi LFI de ne pas vouloir condamner l’attaque du Hamas contre Israël, à des fins électoralistes.

« Le verbe est important. Quand vous utilisez mal votre verbe, surtout quand vous êtes très intelligents comme M. Mélenchon et Mme (Mathilde) Panot, on sait qu’ils le font avec une espèce de stratégie de crime contre la pensée », a-t-il dit mercredi sur Radio J. « Cela crée une atmosphère qui est propice à l’antisémitisme ».

Comme on lui demandait si cela pouvait favoriser les actes antisémites, le ministre a répondu : « Je ne veux pas faire de politique fiction mais c’est sûr que quand on entend des paroles violentes, quand on refuse de condamner des choses évidentes, lorsqu’on manipule parfois l’information, on crée un halo, ce que l’on appelle dans les services de renseignement le djihadisme d’atmosphère ».

Ce « jihadisme d’atmosphère permet aux gens de passer à l’acte, on crée un halo qui malheureusement justifie des actes injustifiables », a-t-il insisté.

Erdogan négocie avec le Hamas pour obtenir la libération des otages israéliens

Le président turc et leader du parti de la Justice et du développement (AKP) Recep Tayyip Erdogan pendant un discours à la Grande assemblée nationale turque, à Ankara, le 29 mars 2023. (Crédit :  Adem Altan/AFP)
Le président turc et leader du parti de la Justice et du développement (AKP) Recep Tayyip Erdogan pendant un discours à la Grande assemblée nationale turque, à Ankara, le 29 mars 2023. (Crédit : Adem Altan/AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lancé un processus de négociations avec le Hamas en vue d’obtenir la libération des otages israéliens enlevés par le groupe islamiste, a indiqué mercredi soir une source officielle à l’AFP.

« Ils sont en train de négocier pour obtenir la libération des otages », a déclaré cette source confirmant une information de la chaîne de télévision privée Habertürk.

Pékin réclame « un cessez-le-feu immédiat » lors d’un appel à un responsable palestinien

Drapeau de la République populaire de Chine (Crédit : domaine public)
Drapeau de la République populaire de Chine (Crédit : domaine public)

L’émissaire chinois au Moyen-Orient, Zhai Jun, a appelé à un « cessez-le-feu immédiat » lors d’un échange téléphonique avec un responsable de l’Autorité palestinienne, a indiqué mercredi le ministère chinois des Affaires étrangères.

Zhai Jun a dit à Amal Jadou, le vice-ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palesitienne, que la Chine était « profondément attristée par l’intensification du conflit actuel » et « très préoccupée par la grave détérioration de la sécurité et de la situation humanitaire en Palestine », peut-on lire sur le site internet du ministère chinois des Affaires étrangères.

« Les priorités absolues sont un cessez-le-feu immédiat et la protection des civils », a-t-il ajouté, selon ses citations publiées en ligne.

Zhai Jun avait parlé au téléphone mardi avec Oussama Khedr, le directeur du département des affaires palestiniennes au ministère égyptien des Affaires étrangères nommé en août ambassadeur en Israël. Il lui avait fait part de la volonté de Pékin de « maintenir la communication et la coordination avec la partie égyptienne pour promouvoir un cessez-le-feu entre les deux parties au conflit dès que possible ».

Il avait aussi avancé que « le cœur du conflit israélo-palestinien récurrent est le retard dans la recherche d’une solution juste à la question de la Palestine, et l’issue fondamentale réside dans la mise en œuvre de la solution des deux Etats ».

Jusqu’à récemment peu impliquée dans le dossier israélo-palestinien en comparaison avec les Etats-Unis, la Chine, qui entretient par ailleurs de bonnes relations avec Israël, affirme désormais avec davantage de force sa position sur le sujet.

La Chine a toutefois été critiquée pour sa réponse au conflit actuel, Israël ayant déclaré qu’il s’attendait à une « condamnation plus ferme » du Hamas de la part de Pékin.

Il n’existe actuellement aucune trace d’un entretien entre Zhai Jun et la partie israélienne.

 

La Ligue arabe condamne le siège israélien de Gaza, réclame une aide « immédiate »

Les ministres des Affaires étrangères arabes ont condamné au Caire le siège imposé par Israël à Gaza, réclamant l’acheminement « immédiat » d’aide aux 2,3 millions de Palestinien soumis à des raids aériens d’Israël en réponse à l’attaque du Hamas.

Réunis au siège de la Ligue arabe dans la capitale égyptienne, les ministres ont réclamé « la levée du siège de la bande de Gaza » et « l’autorisation immédiate de l’entrée de l’aide humanitaire, de nourriture et de carburant » dans la petite enclave ravagée par les guerres et la pauvreté.

Ils ont encore exhorté Israël à « revenir sur sa décision injuste de couper (les approvisionnements) en électricité et en eau à Gaza ».

La Norvège demande aux donateurs de maintenir leur aide aux Palestiniens

La Norvège, qui préside le groupe des donateurs pour les Palestiniens, a demandé mercredi à la communauté internationale de maintenir son aide financière aux Palestiniens à la suite de l’offensive déclenchée par le Hamas contre Israël.

« La situation ne fera que se détériorer encore plus si la communauté internationale suspend ou réduit son aide à ce moment critique », a déclaré la cheffe de sa diplomatie, Anniken Huitfeldt, dans un courriel envoyé à l’AFP.

Après la sanglante attaque du Hamas contre Israël samedi, plusieurs pays tels que l’Allemagne, la Suède et le Danemark ont annoncé une suspension de leur aide au développement -mais pas de leur aide humanitaire- aux Palestiniens.

« En tant que présidente du groupe des donateurs internationaux (AHLC), la Norvège encourage la communauté internationale à poursuivre son assistance financière au peuple palestinien », a dit Mme Huitfeldt.

« Cela inclut le soutien à l’Autorité palestinienne canalisé via la Banque mondiale, l’assistance via des organisations internationales telles que les agences de l’ONU et le soutien aux organisations humanitaires et à la société civile israélienne », a-t-elle ajouté.

La Norvège, de son côté, maintient son aide, tout en examinant « en permanence la viabilité de la poursuite des projets en cours » dans la bande de Gaza soumise à des bombardements de l’armée israélienne.

« Il n’y a aucune raison de soupçonner qu’une quelconque aide financière de la Norvège ait profité au Hamas ou à des groupes affiliés », a précisé la ministre.

Les Etats-Unis « préoccupés » par les attaques de roquettes du Hezbollah contre Israël

Les Etats-Unis sont « clairement préoccupés » par les tirs de roquettes du Hezbollah pro-iranien vers le nord d’Israël, a dit mercredi un porte-parole de la Maison Blanche.

John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, a toutefois précisé que jusqu’ici les autorités américaines n’avaient « pas constaté qu’un autre acteur cherch(ait) intentionnellement à élargir le conflit », déclenché samedi par une offensive sans précédent du Hamas.

Israël-Hamas: la position de LFI aura « des conséquences lourdes » sur la Nupes, selon Faure

La position, jugée trop ambiguë, de La France insoumise sur la guerre entre le Hamas et Israël, aura « des conséquences lourdes » sur l’avenir de la Nupes, a menacé mercredi soir le premier secrétaire du PS Olivier Faure dans une interview à Libération.

« Il est inacceptable que la direction de La France Insoumise n’arrive pas à prononcer que le Hamas est une organisation terroriste. Ils en font une armée régulière qui commettrait  des crimes de guerre. Non! », estime le patron des socialistes, qui fut lui-même un des grands artisans de la création de l’alliance de gauche l’année dernière.

« Le problème, c’est la méthode Mélenchon: ne jamais chercher le centre de gravité du rassemblement de la gauche, toujours radicaliser les positions sans consulter ni respecter ses partenaires », ajoute-t-il.

Washington « travaille » avec Israël et l’Egypte pour permettre la sortie de civils de Gaza

Les autorités américaines « travaillent activement » avec Israël et l’Egypte pour permettre à des civils de quitter Gaza, a dit mercredi un porte-parole de la Maison Blanche.

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, a déclaré que les États-Unis étaient « engagés dans des discussions intenses » avec Israël et l’Égypte afin de garantir un couloir humanitaire sûr pour les civils de la bande de Gaza.

« Nous sommes en faveur d’un passage sûr pour les civils. Les civils ne sont pas responsables des actes du Hamas. Ils n’ont rien fait de mal, et nous continuons à défendre le droit à un passage sécurisé », a déclaré Kirby lors d’un point de presse.

Il a reconnu que ce corridor humanitaire n’avait pas encore été garanti, mais que les pays travaillaient toujours à sa mise en place.

« Les populations civiles bénéficient des droit en cas de conflit armé, et il faut leur donner toutes les possibilités de fuir les combats », a affirmé Kirby.

Israël est ouvert à un éventuel corridor vers l’Égypte, selon la Douzième chaîne.

Israël/Hamas: Dupond-Moretti appelle à la « fermeté » face à « l’apologie du terrorisme »

L'avocat français Eric Dupond-Moretti assiste à une conférence de presse organisée par Reporters sans frontières à Paris, le 20 février 2020. (AP / Francois Mori)
L'avocat français Eric Dupond-Moretti assiste à une conférence de presse organisée par Reporters sans frontières à Paris, le 20 février 2020. (AP / Francois Mori)

Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a appelé mardi, dans une circulaire envoyée aux juridictions dans le contexte de l’offensive du Hamas contre Israël, à la « fermeté » face aux discours légitimant ces attaques, qui constituent une « apologie du terrorisme ».

« Les propos qui tendent à inciter autrui à porter un jugement favorable sur une infraction qualifiée de terroriste », « même prononcés dans le cadre d’un débat d’intérêt général » sont « constitutifs de l’apologie de terrorisme », écrit le ministre dans cette circulaire consultée par l’AFP.

« La tenue publique de propos vantant les attaques », en « les présentant comme une légitime résistance à Israël », devront faire l’objet de poursuites pour apologie du terrorisme, demande le ministre, tout comme « la diffusion publique de messages incitant à porter un jugement favorable sur le Hamas ou le Jihad islamique, en raison des attaques qu’ils ont organisées ».

« Ce qui a frappé Israël samedi dernier, c’est le terrorisme, derrière ce mot se cache un coupable, c’est le Hamas », a déclaré Eric Dupond-Moretti lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale mardi après-midi.

« Il y a quelques minutes, j’ai signé une circulaire pour demander un traitement immédiat, un traitement ferme et naturellement un traitement systématique de toutes ces infractions », a-t-il aussi dit, annonçant que « 10 enquêtes » avaient déjà été ouvertes « en lien avec ces attentats perpétrés en Israël ».

« Notre pays souffre encore des stigmates de l’attentat du 13 novembre », a enfin affirmé le garde des Sceaux. « Le terrorisme n’a rien à voir ici, son apologie non plus ».

Guerre Israël-Hamas: Pékin dit vouloir collaborer avec l’Egypte

La Chine a pris contact cette semaine avec l’Egypte et souhaite travailler avec elle pour chercher une issue à la guerre entre Israël et le Hamas, a déclaré son émissaire pour le Moyen-Orient en appelant à un cessez-le-feu.

Zhai Jun a parlé au téléphone mardi avec Oussama Khedr, le directeur du département des affaires palestiniennes au ministère égyptien des Affaires étrangères nommé en août ambassadeur en Israël, selon un compte-rendu de la conversation diffusé par les autorités chinoises.

« La Chine est prête à maintenir la communication et la coordination avec la partie égyptienne pour promouvoir un cessez-le-feu entre les deux parties au conflit dès que possible », a déclaré Zhai Jun.

Il a aussi appelé « la communauté internationale à unir ses efforts pour apporter un soutien humanitaire au peuple palestinien, afin d’éviter une nouvelle détérioration de la crise humanitaire en Palestine, en particulier dans la bande de Gaza ».

La diplomatie chinoise, qui a facilité plus tôt cette année le spectaculaire rapprochement entre l’Iran et l’Arabie saoudite, dit régulièrement vouloir apporter sa contribution au processus de paix israélo-palestinien, au point mort depuis 2014.

Jusqu’à récemment peu impliquée dans le dossier israélo-palestinien en comparaison avec les Etats-Unis, la Chine, qui entretient par ailleurs de bonnes relations avec Israël, affirme désormais avec davantage de force sa position sur le sujet.

Lors de son appel mardi, Zhai Jun a estimé que « le cœur du conflit israélo-palestinien récurrent est le retard dans la recherche d’une solution juste à la question de la Palestine, et l’issue fondamentale réside dans la mise en œuvre de la solution des deux États ».

17 Américains disparus ou en otage ; le Hamas aurait promis de ne pas s’en prendre aux binationaux

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré que 17 citoyens américains n’ont toujours pas été retrouvés, et qu’ils sont peut-être retenus en otage à Gaza.

C’est la première fois que la Maison Blanche donne un chiffre concernant le nombre d’Américains portés disparus.

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, confirme que des Américains sont détenus par le Hamas.

La Douzième chaîne d’information israélienne cite Al-Arabiya qui rapporte que l’Égypte a reçu l’assurance du Hamas qu’il ne ferait pas de mal aux otages de nationalité étrangère ou ayant une double nationalité.

Trois terroristes tués dans une attaque de chars près de Nir Am

L’armée israélienne a déclaré que ses troupes ont tué trois terroristes palestiniens près de la ville méridionale de Nir Am, près de la frontière avec la bande de Gaza.

Les soldats du 101e bataillon de parachutistes ont identifié les terroristes dans un véhicule, et un char de la 401e brigade blindée a tiré sur lui, selon l’armée israélienne.

« Les soldats de Tsahal continuent de mener des recherches dans la zone », ajoute l’armée.

Le Hamas fait état de 1 100 morts à Gaza

Le ministère de la santé dirigé contrôlé par le Hamas affirme que quelque 1 100 Palestiniens ont été tués et 5 339 autres blessés lors des frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza.

L’armée israélienne déclaré avoir tué quelque 1 500 terroristes palestiniens sur le territoire israélien.

Tsahal nomme 20 soldats tués dans les attaques du Hamas

L’armée israélienne a donné les noms de 20 autres soldats tués au cours de combats avec des terroristes palestiniens depuis samedi, principalement à la frontière avec la bande de Gaza. Ces noms portent à 189 le nombre de soldats tués.

Il s’agit du :

Capitaine Sagi Golan, 30 ans, un commandant du Lotar, de Raanan.

Lieutenant Shilo Rochberger, 23 ans, commandant dans l’unité Golani, originaire de l’implantation d’Eli.

Lieutenant Idan Baloy, 21 ans, officier chargé des transmissions dans l’unité Golani, originaire de Rishon Lezion.

Lieutenant Shir Eilat, 20, commandant dans l’unité 414, originaire de Kfar Shmuel.

Second Lieutenant Yuval Yafe, 21 ans, officier de la 7e brigade blindée, originaire de Tzofit.

Second Lieutenant Yohai Duchan, 26 ans, , commandant dans l’unité Golani, originaire de Kiryat Arba.

Sergent-chef (réserviste) Reuven Shishportish, 36 ans, agent de sécurité local, originaire de Shlomit

Sergent-chef Adam Agmon, 21 ans, commandant à l’école des métiers du corps d’infanterie et des commandants d’escadrons, originaire de Kamon.

Sergent-chef Aviel Malkamo, 21 ans, soldat Egoz, originaire de Kiryat Ata.

Le sergent-chef David Yerhi, 21 ans, soldat Golani, originaire de Rishon Lezion.

Le sergent-chef Ofek Russo, 21 ans, soldat de Shayetet 13, originaire de Kadima Zoran.

Le sergent Aviad Rivlin, 23 ans, soldat de la direction technologique et logistique, originaire d’Otniel.

Sergent Daniel Shaferber, 20 ans, soldat de l’Unité 414, originaire de Yehud.

Sergent Shimon Elroy Ben Shitrit, 20 ans, soldat de l’Unité 414, originaire de Beit Shean.

Cpl Shirel Mor, 19 ans, soldat de l’Unité 414, originaire de Raanana.

Cpl Ili Ben Mucha, 20 ans, soldat Golani, originaire  d’Ashdod.

Le caporal Aviv Hajaj, 19 ans, soldat de l’unité 414, originaire de Galit.

Soldat Maya Vialovo Polo, 19 ans, soldat de l’unité 414, originaire de Givatayim.

Le soldat Yonatan Elazari, 19 ans, parachutiste, originaire d’Alon Shvut.

 

Catherine Colonna: Les attaques du Hamas « s’apparentent » à des crimes contre l’humanité

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, quitte la réunion hebdomadaire du cabinet au palais présidentiel de l'Élysée, à Paris, le 12 octobre 2022. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)
La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, quitte la réunion hebdomadaire du cabinet au palais présidentiel de l'Élysée, à Paris, le 12 octobre 2022. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)

La ministre française des Affaires étrangères a estimé mercredi que les attaques commises par le Hamas en Israël s’apparentaient à des crimes contre l’humanité.

Interrogée sur la radio France Info sur le fait que ces attaques relevaient de crimes contre l’humanité, Catherine Colonna a répondu : « la qualification juridique de ces crimes sera donnée le moment venu, mais on peut considérer que cela s’apparente à de tels crimes ».

L’armée cherche ce qui a déclenché les alarmes et recherche deux tireurs en fuite

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré qu’il n’y avait pas d’incident de sécurité dans le nord d’Israël, ajoutant que l’armée enquêtait sur ce qui avait déclenché les alertes aux drones dans le nord d’Israël plus tôt dans la soirée.

Revenant au front sud, Hagari a décalré que cinq tireurs palestiniens ont été identifiés près de Zikim plus tôt dans la journée.

Trois d’entre eux ont été tués lors d’un échange de coups de feu avec les soldats, tandis que deux autres se sont apparemment enfuis. Hagari indique que les troupes sont à la recherche des deux hommes dans la région.

Hagari déclare que l’armée a continué à mener des frappes dans la Bande de Gaza aujourd’hui contre des « zones terroristes ».

Il précise que Tsahal vise toutes les infrastructures du Hamas.

 

Poutine appelle à des négociations entre Israël et les Palestiniens

Dans cette photo extraite d'une vidéo publiée par le service de presse présidentiel russe, le président russe Vladimir Poutine s'adresse à la nation à Moscou, en Russie, le samedi 24 juin 2023. (Service de presse présidentiel russe via AP)
Dans cette photo extraite d'une vidéo publiée par le service de presse présidentiel russe, le président russe Vladimir Poutine s'adresse à la nation à Moscou, en Russie, le samedi 24 juin 2023. (Service de presse présidentiel russe via AP)

Le président russe Vladimir Poutine a appelé mercredi à des négociations entre Israël et les Palestiniens, jugeant par ailleurs « nécessaire » d’éviter « l’extension du conflit ».

Appelant à se concentrer sur la diplomatie pour mettre fin aux combats déclenchés par l’attaque sanglante lancée par le Hamas samedi, il a exhorté les parties à « revenir au processus de négociation » pour trouver une solution « acceptable par toutes les parties, y compris pour les Palestiniens ». « Nous devons éviter l’extension du conflit », pour éviter que celui-ci ait des conséquences internationales, a-t-il ajouté.

11 employés de l’ONU tués dans la bande de Gaza depuis samedi

Des fillettes palestiniennes posent pour une photo de groupe dans une école appartenant à l'UNRWA à Gaza City durant une visite du commissaire général de l'agence d'aide aux réfugiés palestiniens (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
Des fillettes palestiniennes posent pour une photo de groupe dans une école appartenant à l'UNRWA à Gaza City durant une visite du commissaire général de l'agence d'aide aux réfugiés palestiniens (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Onze employés de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) ont été tués dans la bande de Gaza depuis samedi, a annoncé mercredi Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU.

Il a précisé que 30 élèves des écoles opérées par cette agence avaient également été tués et 8 blessés.

L’armée donne le feu vert après une alerte au drone dans le nord du pays

Tsahal déclare que les alertes d’infiltration de drones qui ont retenti plus tôt dans le nord d’Israël sont une fausse alerte.

« À ce jour, la crainte d’une infiltration est écartée », déclare l’armée israélienne.

L’armée confirme la fausse alerte, mais somme les Israéliens de rester chez eux

Tsahal affirme que l’alerte diffusée à l’échelle nationale sur l’application Home Front Command demandant aux habitants de s’abriter était une fausse alerte.

« Il s’agit d’une erreur, il n’y a pas d’instruction de ce type », déclare l’armée.

Les habitants du nord doivent toutefois rester à l’intérieur.

Les sirènes retentissent à Rishon Lezion, Rehovot

Des sirènes de fusées retentissent dans plusieurs régions au sud-est de Tel Aviv, dont Rehovot et Rishon Lezion.

Notification générale sur l’appli du Commandement du front intérieur ; possible erreur

L’application mobile Home Front Command a émis une alerte dans tout le pays pour sommer les Israéliens d’entrer dans les abris, bien qu’aucune sirène n’ait retent.

On ne sait pas s’il s’agit d’une erreur ou d’une alerte intentionnelle.

 

Pas de blessés dans l’attaque présumée de drones, missile de longue portée lancé depuis Gaza

Tsahal affirme qu’elle n’a identifié aucun impact et qu’il n’y a aucun rapport de blessés suite aux alertes d’infiltration de drones qui ont retenti dans le nord d’Israël.

« Les forces de l’armée israélienne scrutent la zone depuis le sol et depuis les airs », indique l’armée, ajoutant qu’elle fournira bientôt de plus amples détails.

En ce qui concerne les sirènes qui ont retenti dans la région du Carmel, au sud de Haïfa, Tsahal indique qu’une roquette à longue portée a été lancée depuis la bande de Gaza et qu’elle a atterri dans une zone ouverte, sans causer de dégâts.

Un responsable du commandement du Front intérieur a précisé que les personnes du nord d’Israël à qui l’on a demandé s’abriter n’ont pas besoin de s’installer dans des abris anti-bombes, mais doivent simplement rester chez elles, et leur recommande également de baisser l’intensité de l’éclairage.

Au moins 22 Américains tués en Israël, selon un dernier bilan

Au moins 22 Américains ont été tués en Israël selon un dernier bilan, a indiqué un porte-parole du département d’Etat après l’attaque sans précédent du mouvement palestinien Hamas.

« A l’heure actuelle, nous pouvons confirmer la mort d’au moins 22 citoyens américains », a dit ce porte-parole. Un précédent bilan faisait état de 14 Américains tués.

Le bilan de Français tués par le Hamas monte à 11

La ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna a annoncé mercredi sur France Info que 11 Français avaient été tués dans les attaques perpétrées par le Hamas contre Israël, selon un dernier bilan toujours provisoire.

« Malheureusement au fur et à mesure que les autorités israéliennes procèdent aux identifications », le bilan s’alourdit, a-t-elle déclaré. La Première ministre Elisabeth Borne avait fait état plus tôt de 10 Français morts.

Biden réaffirme son opposition au terrorisme et confirme l’appel de Netanyahu

Le président américain Joe Biden confirme qu’il s’est entretenu aujourd’hui avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour la quatrième fois depuis le déclenchement de la guerre de Gaza il y a quatre jours.

« En ce moment, nous devons être clairs comme de l’eau de roche : rien ne justifie le terrorisme. Il n’y a pas d’excuse. Le type de terrorisme dont il est question ici est tout simplement inacceptable », a-t-il déclaré lors d’un autre événement organisé à la Maison Blanche, qui n’a rien à voir avec Israël.

Biden ajoute qu’il organisera des réunions et des appels sur le conflit en cours « tout au long de la journée et au-delà ».

« Nous avons averti Israël, mais nous ne savons pas si Netanyahu l’a entendu » – fonctionnaire égyptien

Un responsable égyptien affirme au Times of Israel que ses services de renseignement ont prévenu leurs homologues israéliens que le groupe terroriste palestinien du Hamas préparait « quelque chose d’énorme », avant l’attaque surprise de samedi.

Le fonctionnaire suppose que l’avertissement n’est pas remonté dans la chaîne de commandement jusqu’au Bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Fin de l’alerte à Maalot Tarshiha

La fin de l’alerte à Maalot Tarshiha, après qu’une infiltration terroriste présumée a déclenché des alertes dans la ville du nord, a été donnée.

 

L’hôpital Rambam de Haïfa passe en mode d’urgence

L’hôpital Rambam de Haïfa passe officiellement en mode d’urgence. Son hôpital souterrain fortifié de 2 000 lits est entièrement aménagé et les patients y sont transférés. Le ministère de la Santé a demandé au centre hospitalier de transférer tous les patients et toutes les activités sous terre dans les huit à dix heures.

Rambam est l’hôpital de soins tertiaires du nord et est responsable du traitement de tous les patients traumatisés – civils et militaires – de la région.

Les dispensaires et les services ambulatoires de l’hôpital ne seront pas disponibles jeudi. Le stationnement à l’hôpital sera également interdit jusqu’à nouvel ordre.

Alerte à l’infiltration dans une ville du nord

Une alerte à l’infiltration de terroristes présumés a été déclenchée à Maalot Tarshiha, une ville du nord du pays située à environ 8 kilomètres de la frontière libanaise.

Cinq membres de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge tués à Gaza et en Israël

Les ambulanciers du Croissant-Rouge syrien attendent à côté des ambulances prêtes à transporter les blessés au point de contrôle de Wafideen, en périphérie de Damas, le 28 février 2018, au cours d'une opération qui permettrait à quelque 400 000 personnes vivant dans la zone tenue par les rebelles de quitter l'enclave assiégée grâce à des couloirs sécurisés (Crédit : PHOTO AFP / LOUAI BESHARA)
Les ambulanciers du Croissant-Rouge syrien attendent à côté des ambulances prêtes à transporter les blessés au point de contrôle de Wafideen, en périphérie de Damas, le 28 février 2018, au cours d'une opération qui permettrait à quelque 400 000 personnes vivant dans la zone tenue par les rebelles de quitter l'enclave assiégée grâce à des couloirs sécurisés (Crédit : PHOTO AFP / LOUAI BESHARA)

Cinq membres du réseau de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) ont été tués au cours du conflit entre le Hamas et Israël lorsque des ambulances ont été touchées mercredi, a annoncé la Croix-Rouge.

Dans un communiqué, l’IFRC « confirme la mort de cinq membres de notre réseau en raison des hostilités armées en Israël et dans la bande de Gaza », dont quatre secouristes.

Ce que nous pensons savoir au sujet d’un possible événement de drone de masse

La situation dans le nord du pays reste floue, mais voici ce que nous pensons savoir jusqu’à présent :

Plusieurs avions pourraient avoir infiltré l’espace aérien israélien depuis le Liban.

Les habitants du nord d’Israël sont invités à s’abriter dans des pièces renforcées et à y attendre.

Un drone ennemi présumé vu à la télévision plus tôt était en fait israélien.

Netanyahu tient des consultations sous le QG du ministère de la Défense – média

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu se trouve dans une pièce blindée située sous le siège du ministère de la Défense, où il tient des consultations sur la sécurité, rapporte Ynet.

 

Une carte montre toutes les régions du nord en alerte de mise à l’abri

Une carte montrant les zones soupçonnées d'être attaquées par des drones, le 11 octobre 2023. (Crédit : Kumta)
Une carte montrant les zones soupçonnées d'être attaquées par des drones, le 11 octobre 2023. (Crédit : Kumta)

Une image publiée par la chaîne Telegram Kumta montre tous les lieux actuellement en état d’alerte où les habitants sont invités à se mettre à l’abri.

Un journaliste de la télévision israélienne rapporte que des explosions ont été entendues et que quelque chose a frappé le sol dans la ville frontalière de Metula, sans faire de blessés.

Soupçon d’infiltration terroriste dans une ville frontalière du nord, nouvelles sirènes

Une alerte d’infiltration terroriste présumée retentit dans la ville de Maayan Baruch, près de la frontière avec le Liban.

Les sirènes retentissent à nouveau dans le nord d’Israël.

Drone vu à la télévision, sirènes au sud de Haïfa

Des images diffusées sur la Douzième chaîne semblent montrer un drone se déplaçant dans le ciel.

Tsahal déclare que les habitants des villes du nord d’Israël où les alertes à l’infiltration d’avions ont retenti doivent rester dans les abris jusqu’à nouvel ordre.

Les sirènes retentissent dans les villes d’Ofer et de Kerem Maharal, au sud de Haïfa, où le groupe terroriste palestinien du Hamas affirme avoir tiré des roquettes.

Pakistan : un joueur de cricket dédie sa victoire aux « frères et sœurs de Gaza »

Le batteur de l’équipe de cricket du Pakistan Mohammad Rizwan a dédié la victoire remportée face au Sri Lanka lors de la Coupe du monde en Inde à ses « frères et soeurs de Gaza », en pleine guerre entre le Hamas et Israël.

Rizwan s’est dit « heureux d’avoir contribué » à la victoire pakistanaise, mardi à Hyderabad (Inde), avec un record mondial de points à la clé (345).

« C’était pour nos frères et sœurs de Gaza », a écrit le batteur de 31 ans sur X (anciennement Twitter), où il est suivi par 1,6 million de personnes. Son message a d’ores et déjà été vu 5,7 millions de fois.

La Fédération internationale de cricket (International Cricket Council) a interdit aux joueurs de faire des déclarations politiques. En 2014, l’instance dirigeante mondiale avait interdit au joueur anglais Moeen Ali de porter des bracelets mentionnant « Save Gaza » et « Free Palestine ». Cinq ans plus tard, l’ICC avait ordonné à l’Indien MS Dhoni de retirer ses gants portant un logo controversé en forme de poignard lors d’un match de Coupe du monde contre l’Australie.

Le prochain match du Pakistan lors de la Coupe du monde doit avoir lieu samedi face à l’ennemi historique indien.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a déclaré pour sa part dès samedi que son pays était « solidaire d’Israël » après l’attaque sanglante lancée par le groupe terroriste palestinien Hamas, qui a déclenché une guerre dont les morts se comptent déjà par milliers.

70 % de la récolte de tomates pourrait ne pas être récoltée, prévient le gouvernement

La guerre dans le sud pourrait compromettre la collecte et le transport des fruits et légumes provenant des exploitations agricoles de cette région, a déclaré le ministère de l’Agriculture dans un communiqué, qualifiant la région de grenier à blé d’Israël.

Actuellement, conformément aux directives du Commandement du Front intérieur, il n’y a « aucune activité agricole » dans les zones adjacentes à la Bande de Gaza. Par conséquent, la question de la « logistique de l’approvisionnement de la population en denrées alimentaires provenant de la région méridionale se pose », précise le ministère.

Les zones touchées comprennent 4 000 acres de serres de tomates, qui représentent 70 % de l’approvisionnement du pays, ainsi que 15 000 acres de pommes de terre et 5 500 acres de carottes qui viennent d’être plantées, 2 500 acres de radis, 1, 100 acres de patates douces, 620 acres de poivrons, 620 acres d’aubergines, 500 acres de choux, 250 acres de serres spéciales exemptes d’insectes pour les légumes à feuilles vertes, et environ 600 autres acres de serres pour les fleurs et les plantes commerciales.

Dans un avis distinct, le ministère indique qu’en collaboration avec Tsahal, un « corridor logistique sécurisé » a été mis en place afin de faciliter le transport des produits et du bétail du sud du pays vers les magasins.

L’appel sans précédent des réservistes de l’armée israélienne a affecté les travailleurs tout au long de la chaîne d’approvisionnement de la production alimentaire et, en réponse, le ministère a demandé l’aide des autorités locales pour recruter des volontaires dans les lycées afin de combler les lacunes, indique l’avis.

Les sirènes entendues dans tout le nord ; « pas une fausse alerte », dit un responsable

Capture d'écran de l'application Tsofar, qui avertit d'alertes en Israël. (Autorisation)
Capture d'écran de l'application Tsofar, qui avertit d'alertes en Israël. (Autorisation)

Les alertes signalant l’infiltration de drones continuent de retentir dans le nord d’Israël.

Les sirènes retentissent dans toutes les villes du nord, y compris sur le plateau du Golan.

Selon les premières informations, des dizaines de drones ont été lancés sur Israël depuis le Liban.

L’armée déclare qu’elle étudie les détails.

Le chef du Conseil régional de Galil Elyon a déclaré à la Douzième chaîne qu’il ne s’agissait pas d’une fausse alerte et que les habitants devaient se mettre à l’abri.

« C’est ce que nous craignions, ce à quoi nous nous préparions », dit-il

Un vol British Airways de Londres à Tel Aviv fait demi-tour juste avant d’atterir

Un avion British Airways à l'aéroport de Heathrow à Londres. (Crédit : Panhard/Wikimedia Commons)
Un avion British Airways à l'aéroport de Heathrow à Londres. (Crédit : Panhard/Wikimedia Commons)

Un vol British Airways reliant Londres à Tel Aviv a fait demi-tour juste avant l’atterrissage à l’aéroport Ben Gurion et semble retourner au Royaume-Uni, citant des préoccupations de sécurité.

La plupart des compagnies aériennes internationales ont annulé leurs vols à destination et en provenance d’Israël à la suite de la guerre déclenchée par l’invasion brutale du groupe terroriste palestinien du Hamas samedi.

Alors que British Airways continuait à voler jusqu’à présent, la compagnie a annoncé peu après le déroutement du vol qu’elle suspendait également ses services vers Israël.

Les données du site de suivi des vols FlightAware montrent que le vol BA 165 est arrivé au large du littoral israélien avant de faire demi-tour et de reprendre apparemment la direction de Londres.

Le Hamas a pris pour cible à plusieurs reprises l’aéroport Ben Gurion avec ses volées de roquettes, dans le but de paralyser les accès vers l’international.

Netanyahu appelle Biden pour le remercier de son discours fort

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu parlant au téléphone avec le président américain Joe Biden, le 10 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu parlant au téléphone avec le président américain Joe Biden, le 10 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu par téléphone avec le président américain Joe Biden afin de le remercier pour le discours sans équivoque qu’il a prononcé la veille pour soutenir Israël dans sa lutte contre le terrorisme du Hamas.

Netanyahu « a remercié le président pour ses paroles de soutien fort après leur dernière conversation hier et pour son soutien inébranlable à Israël », a déclaré le Bureau du Premier ministre dans un communiqué.

C’est la quatrième fois que les deux hommes se parlent depuis l’assaut terroriste de samedi.

La Maison Blanche n’a pas fait de déclaration sur cet appel.

Les membres de la coalition se félicitent de l’arrivée de Gantz

Le chef du Shas, Aryeh Deri, s’est réjoui de la nouvelle de l’union du Premier ministre Benjamin Netanyahu et de Benny Gantz dans une coalition d’urgence, déclarant que « nos ennemis voient notre unité et comprennent qu’ils ne peuvent pas nous battre ».

« Le peuple d’Israël tout entier est uni et avec l’aide de Dieu, nous gagnerons. »

Le chef du parti HaTzionout HaDatit, Bezalel Smotrich, a quant à lui tweeté : « Maintenant, c’est la victoire. »

Le ministre de l’Énergie, Yisrael Katz, a également tweeté son soutien au gouvernement de guerre nouvellement formé. « En avant. Vers la victoire. »

Sirènes dans tout le nord en cas d’infiltration massive de drones

Des alertes à l’infiltration de drones retentissent dans le nord d’Israël, notamment à Tibériade, Safed, Beit Shean et dans d’autres régions.

La Douzième chaîne rapporte qu’environ 15 à 20 drones ont été identifiés en train de voler dans le pays depuis le Liban.

 

L’Egypte a alerté Israël « trois jours » avant l’assaut du Hamas – élu américain

L’Egypte a alerté Israël sur des risques de possibles violences « trois jours » avant l’assaut du Hamas, a indiqué mercredi l’élu américain Michael McCaul, chef de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

« Nous savons que l’Egypte a averti les Israéliens trois jours auparavant qu’un événement similaire pourrait se produire », a-t-il déclaré à la sortie d’un briefing au Congrès américain.

« Un avertissement a été donné, la question est de savoir à quel niveau », a-t-il réitéré.

Officiellement, l’Egypte n’a jamais commenté ces informations, données dans la presse il y a plusieurs jours.

Des sirènes de roquettes retentissent dans tout le sud du pays

Les sirènes retentissent dans une grande partie du sud d’Israël, notamment à Ashdod, Beer Sheva et dans des zones plus proches de la frontière avec Gaza.

La Suisse veut qualifier le Hamas d’organisation terroriste

Le drapeau suisse. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Wikimedia Commons)
Le drapeau suisse. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Wikimedia Commons)

Le gouvernement fédéral suisse « est d’avis que le Hamas doit être qualifié d’organisation terroriste » et examine les options juridiques à sa disposition, a indiqué mercredi le Conseil fédéral dans un communiqué.

« Le Conseil fédéral s’est penché sur les récentes attaques choquantes menées par le Hamas contre des civils en Israël depuis la bande de Gaza. Il condamne avec la plus grande fermeté ces actes terroristes et appelle à la libération immédiate des otages détenus par le Hamas », souligne le communiqué.

Israël-Hamas: Allocution de Macron à la télévision française jeudi soir

Emmanuel Macron va réunir jeudi à l’Elysée les chefs de tous les partis politiques représentés au Parlement pour évoquer la situation « à la suite des actes terroristes commis en Israël », a annoncé mercredi la présidence.

Cette rencontre autour du chef de l’Etat prévue à 12H00 rassemblera également les présidents de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique social et environnemental.

Le président prendra ensuite la parole à la télévision française, à 20H00.

L’exécutif a appelé mercredi, après un Conseil des ministres, à ne pas « importer le conflit » en France après l’attaque meurtrière sans précédent lancée samedi contre Israël par le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a plaidé pour un « besoin, dans la période, d’unité, de cohésion de la nation ».

Le gouvernement, mais aussi les oppositions à sa droite et jusque une grande partie de la gauche, reprochent à La France insoumise une position ambiguë au sujet du Hamas. La formation de la gauche radicale a refusé de qualifier le mouvement islamiste de « terroriste ». Elle a condamné des « crimes de guerres » perpétrés selon elle à la fois par le Hamas et par l’armée israélienne.

Emmanuel Macron avait déjà prévu de réunir les chefs de partis vers le 30 octobre à Saint-Denis, pour une deuxième édition du format inédit qu’il avait lancé fin août pour des échanges transpartisans à huis clos.

La situation internationale l’a incité à ajouter ce rendez-vous de jeudi « en format Saint-Denis exceptionnel », selon les termes de l’Elysée.

On craint l’infiltration de drones à Avivim, dans le nord

Une alerte à l’infiltration de drones a été déclenchée dans la ville d’Avivim, à la frontière libanaise.

Les sirènes retentissent alors que les affrontements à la frontière nord se sont multipliés ces derniers jours.

 

Le roi Charles III « horrifié » par « les actes de terrorisme barbares en Israël »

Le roi Charles III pendant une visite de l'église St Nikolai à Hambourg, dans le nord de l'Allemagne, le 31 mars 2023. (Crédit : ADRIAN DENNIS / POOL / AFP)
Le roi Charles III pendant une visite de l'église St Nikolai à Hambourg, dans le nord de l'Allemagne, le 31 mars 2023. (Crédit : ADRIAN DENNIS / POOL / AFP)

Le roi Charles III est « horrifié » par « les actes de terrorisme barbares en Israël » qu’il condamne, après les attaques du Hamas contre l’Etat hébreu, a déclaré mercredi un porte-parole du palais de Buckingham.

« Il s’agit d’une situation dont Sa Majesté est extrêmement préoccupée, et il a demandé à être activement tenu au courant », a déclaré cette source. « Ses pensées et ses prières vont à tous ceux qui souffrent, particulièrement ceux qui ont perdu des proches, mais aussi ceux activement impliqués au moment où nous parlons », a ajouté le porte-parole du souverain qui s’exprime rarement sur l’actualité.

Le Hezbollah publie des images d’une attaque au missile antichar

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah publie un vidéo montrant une attaque au missile guidé antichar contre un poste de l’armée à la frontière du Liban plus tôt dans la journée.

La séquence montre deux soldats s’approchant du poste avant que la vidéo ne soit coupée au moment où le missile est tiré sur eux.

L’armée israélienne n’a pas encore fourni d’informations sur les victimes.

Pas de négociations pour faire entrer Lapid dans le gouvernement

Il n’y a pas de négociations actives pour ajouter le leader de l’opposition Yaïr Lapid au gouvernement d’unité d’urgence nouvellement formé, a confirmé une source proche de Lapid au Times of Israel.

Avigdor Liberman, qui avait déclaré qu’il rejoindrait le gouvernement s’il s’engageait à éliminer les dirigeants du groupe terroriste palestinien du Hamas, écrit sur X que tout ce qui n’est pas « l’éradication totale du Hamas, qui nécessitera une opération terrestre dans la ville de Gaza et la destruction du sous-sol de Gaza, n’apportera pas le résultat escompté ».

« Toute autre solution revient à dire que ce qui a été sera toujours, et que même après la guerre actuelle, nous aurons besoin d’une autre opération dans quelques années », écrit-il, notant qu’il y a eu 15 opérations contre les terroristes basés à Gaza depuis le désengagement de 2005.

 

3 terroristes tués alors que l’armée combat des terroristes près de Zikim

Des affrontements sont signalés entre les forces israéliennes et des terroristes palestiniens près du kibboutz de Zikim, à proximité de la frontière avec la bande de Gaza.

La Douzième chaîne rapporte que trois terroristes ont été tués dans la région.

Le Conseil régional de Hof Ashkelon ordonne aux résidents de Zikim et de Karmia qui n’ont pas encore été évacués de rester dans les abris anti-bombes.

Des élus de la coalition se félicitent de l’unité ; Gantz se lance dans l’aventure

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, qui était considéré comme l’un des seuls membres du gouvernement à être réticent à la formation d’une coalition d’unité, a écrit sur X, peu après l’annonce, qu’il « se félicite de l’unité, maintenant nous devons gagner ».

Le ministre de la Justice, Yariv Levin, a déclaré que l’accord « est la chose juste et nécessaire à faire – à partir de là, nous travaillons ensemble ».

« L’État d’Israël dispose d’un gouvernement d’unité », écrit le ministre de l’Économie, Nir Barkat. « Dans un moment comme celui-ci, nous devons unir nos forces, soutenir les soldats de Tsahal et travailler ensemble jusqu’à la victoire complète de l’État d’Israël sur son ennemi. »

Anticipant d’éventuels combats, les hôpitaux du nord transfèrent leurs patients

Le ministère de la Santé annonce qu’il a ordonné au système de santé de transférer les patients des hôpitaux du nord vers ceux du centre du pays.

Cette mesure vise à renforcer l’état de préparation des hôpitaux situés sur la ligne de front dans le nord du pays, en prévision d’une éventuelle évolution des conditions de sécurité.

L’armée continue de combattre les terroristes qui se cachent dans le sud ; un otage sauvé

Depuis samedi, l’infanterie, le Corps du Génie Militaire et les troupes du Corps Blindé Mécanisé ont travaillé pour vider les kibboutzim Beeri et Reim de la région frontalière de Gaza des terroristes palestiniens.

Dans un communiqué, Tsahal déclare que la 99ème Division a inspecté chaque maison dans les deux communautés, affrontant sporadiquement des tireurs groupe terroriste palestinien du Hamas.

L’armée précise que lors d’un événement survenu ces derniers jours, des terroristes palestiniens portant des uniformes de l’armée israélienne ont ouvert le feu sur les troupes à Beeri. Un char de l’armée israélienne a tiré un obus sur les terroristes, les tuant.

Les autres maisons de Beeri ont ensuite été vidées de tout terroriste potentiel, ajoute l’armée.

À Reim, ces derniers jours, Tsahal indique que les soldats Kfir ont rencontré un terroriste palestinien retranché dans un abri anti-bombes.

Au cours d’un échange de tirs avec le terroriste, les troupes ont réussi à sauver un jeune civil, précise l’armée, ajoutant que le tireur a finalement été tué.

Lors d’une conférence de presse, le commandant de la 99e division, le général de brigade Barak Hiram, a déclaré que les combats dans les deux localités avaient été « très difficiles ».

« Il y a eu des batailles très difficiles, la plupart du temps parce que les terroristes se sont fortifiés contre les soldats qui tentaient de pénétrer dans le kibboutz. Nous avons eu plusieurs morts et blessés, » a déploré Hiram.

Il précise qu’à Beeri, les soldats ont tué 108 terroristes palestiniens. Les corps de plus de 100 Israéliens y ont également été retrouvés.

Hiram raconte que les troupes « ont trouvé des gens menottés et abattus, des bébés abattus ».

L’AP : Trois personnes tuées par des résidents d’implantations en Cisjordanie

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) rapporte que trois Palestiniens ont été tués par des résidents d’implantations israéliens dans le village de Qusra, près de Naplouse, en Cisjordanie.

Une vidéo partagée par les médias palestiniens montre un certain nombre de résidents d’implantations apparemment masqués, dont certains sont armés, alors que des coups de feu retentissent dans la région.

Netanyahu et Gantz acceptent de former un gouvernement d’urgence d’unité nationale

Après plusieurs jours de négociations, un accord a été conclu pour intégrer le parti d’opposition de Benny Gantz, HaMahane HaMamlahti, dans un gouvernement d’urgence dans le cadre de la guerre avec le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, ont annoncé le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Gantz dans une déclaration commune.

Un cabinet de guerre restreint sera créé pour diriger la guerre contre le Hamas, comme l’a demandé Gantz. Il ne comprendra que Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et Gantz.

L’ancien général de Tsahal, le député Gadi Eisenkot (HaMahane HaMamlahti), ainsi que le ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer (Likud) serviront d’observateurs au sein du cabinet de guerre.

Pendant toute la durée de la guerre, cinq membres du parti HaMahane HaMamlahti seront ajoutés au cabinet de sécurité élargi qui fonctionne sous chaque gouvernement – Gantz, Eisenkot, le député Gideon Saar et deux autres qui restent à déterminer.

Un poste au sein du cabinet de guerre a été laissé ouvert au chef de l’opposition Yaïr Lapid, qui a refusé de rejoindre le gouvernement tant que les partis d’extrême-droite HaTzionout HaDatit et Otzma Yehudit en font partie.

Il a été convenu qu’aucune législation à la Knesset ni résolution gouvernementale ne serait avancée pendant la guerre si elle n’était pas directement liée à la gestion de la guerre.

Une diplomate US en Israël a vu le « Mal » lors d’une visite à Kfar Azza

La cheffe de l’ambassade des États-Unis en Israël s’est rendu dans les villes frontalières de Gaza pour constater de visu l’ampleur du carnage causé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Nous sommes venus ici, le long de la périphérie de Gaza, pour témoigner des atrocités qui ont été commises ici samedi, et c’est vraiment incroyable », déclare la chargée d’affaires Stéphanie Hallet, émue aux larmes, dans une vidéo filmée depuis Kfar Azza.

« En tant que mère et en tant qu’être humain, il est très important de voir et de savoir ce qui s’est passé ici », déclare Hallet à côté de l’attaché de défense de l’ambassade des États-Unis, Frank Schlereth.

« Nous avons été ici, nous avons vu cela, et c’est le Mal, et nous sommes aux côtés d’Israël », ajoute Hallett, qui est le plus haut fonctionnaire américain basé en Israël.

Katy Perry ordonne une coupure d’électricité pour les terroristes palestiniens incarcérés

Katy Perry, chef de l’Administration pénitentiaire israélienne (IPS), a ordonné que l’électricité soit coupée dans les ailes de la prison abritant les terroristes palestiniens incarcérés, rapporte le site d’information Ynet.

Aucune raison n’a été donnée pour cette décision.

Cette décision survient après des mois de pressions exercées par le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, pour restreindre les avantages dont bénéficient les prisonniers palestiniens, à titre de mesure punitive.

Tsahal s’efforce de colmater et de déminer la barrière frontalière de Gaza

L’armée israélienne indique que les troupes du Corps du Génie Militaire
travaillent à colmater les nombreuses brèches dans la barrière frontalière de Gaza, causées par l’infiltration meurtrière du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le sud d’Israël, samedi matin.

Dans un communiqué, Tsahal indique que quatre compagnies du Corps du Génie Militaire, utilisant plus de 30 véhicules blindés de génie lourd, réparent et scellent la barrière frontalière.

Les troupes sont soutenues par des chars et des avions, qui ont frappé les terroristes palestiniens tentant d’atteindre la zone frontalière, précise l’armée israélienne.

Le Corps du Génie Militaire s’efforce également de désarmer et d’enlever en toute sécurité les engins explosifs posés par les terroristes du Hamas dans la région.

USA: le soutien à Israël est « une priorité absolue », assure Janet Yellen

La présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen s'exprime lors d'une conférence de presse à la suite de la réunion du Comité fédéral de l'Open Market à Washington, le13 décembre 2017. (Crédit : AP Photo/Carolyn Kaster)
La présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen s'exprime lors d'une conférence de presse à la suite de la réunion du Comité fédéral de l'Open Market à Washington, le13 décembre 2017. (Crédit : AP Photo/Carolyn Kaster)

Le soutien des Etats-Unis à l’Ukraine et Israël, tous deux engagés dans des conflits, restent « les priorités absolues » de Washington, a assuré mercredi la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, lors d’une conférence de presse à Marrakech, en marge des réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale (BM).

« Le financement de l’Ukraine, tant militaire qu’en soutien à l’économie ainsi que les ressources à destination d’Israël sont les priorités absolues de l’administration Biden. Nous avons été parfaitement clairs avec le Congrès et nous croyons en un large soutien bipartisan », a assuré la secrétaire américaine.

Nouvelles sirènes à Ashkelon et dans la région de Gaza

Les sirènes retentissent à nouveau à Ashkelon et dans plusieurs localités situées à la frontière de Gaza, alors que des terroristes basés à Gaza lancent une nouvelle salve de roquettes contre Israël.

Le groupe de secours du Magen David Adom (MDA) indique que quatre personnes ayant participé à une attaque antérieure à l’intérieur d’Israël ont été soignées pour des blessures subies alors qu’elles couraient vers des abris.

Des roquettes visent la région de Tel Aviv pour la deuxième fois en moins d’une heure

Pour la deuxième fois en moins d’une heure, les sirènes retentissent à Tel Aviv et dans les zones situées au sud de la ville, notamment à Holon, Bat Yam et Rishon Lezion.

 

Sirènes à Ashkelon

De nouvelles sirènes retentissent à Ashkelon et dans d’autres régions au nord de la Bande de Gaza.

 

Herzog à Sderot : Israël ramènera un sentiment de sécurité dans les villes dévastées

Le président Isaac Herzog s'adressant aux premiers intervenants, à Sderot le, 11 octobre 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)
Le président Isaac Herzog s'adressant aux premiers intervenants, à Sderot le, 11 octobre 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)

Le président Isaac Herzog, en visite dans la ville de Sderot, au sud de la frontière, et salue « l’héroïsme inimaginable » des personnes travaillant sur les lieux après le massacre commis par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Ce que nous voyons ici, c’est l’héroïsme inimaginable d’une nation, une nation qui s’est relevée d’une attaque perpétrée un jour de fête », a déclaré Herzog lors d’une visite dans la ville où de nombreuses personnes ont été tuées.

« Vous pouvez voir ici les volontaires, les soldats, les officiers de police, les secouristes de Haztalah, les responsables de l’aide sociale, tout le monde s’enrôle comme un seul homme, ensemble », ajoute-t-il.

« Je le dis à tout le peuple israélien : nous gagnerons grâce à l’incroyable bravoure de notre peuple. »

Le président affirme que la reconstruction et la réhabilitation des villes entourant Gaza « seront un long processus et que l’État d’Israël aura l’obligation suprême de prendre soin de cette région, de la développer, de la renforcer (…) et de lui assurer une sécurité absolue ».

Aucun blessé dans le bombardement de Tel Aviv

Le groupe de secours du Magen David Adom (MDA) indique qu’il n’y a pas de blessés suite à l’attaque à la roquette sur la région de Tel Aviv et la région des plaines de Judée au cours des dernières minutes.

Des sirènes de roquettes retentissent dans le centre d’Israël

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans le centre d’Israël alors que les terroristes palestiniens de Gaza semblent tirer un barrage massif de projectiles à longue portée.

Parmi les villes visées figurent Tel Aviv, Ramat Gan, Holon et Rehovot.

Il n’y a pas de détails immédiats sur les impacts ou les victimes.

Un groupe affirme qu’un terroriste du Hamas portait le drapeau de l’État islamique

Un drapeau de l'État islamique prétendument trouvé sur un terroriste tué au kibboutz Sufa. (Crédit : South First Responders Telegram)
Un drapeau de l'État islamique prétendument trouvé sur un terroriste tué au kibboutz Sufa. (Crédit : South First Responders Telegram)

Une chaîne Telegram appelée South First Responders, qui diffuse des images choquantes de kibboutzim et d’autres zones dévastées par l’attaque de samedi, affirme que des soldats ont trouvé un drapeau du groupe terroriste État islamique (EI) sur la veste d’un terroriste tué lors d’un assaut au kibboutz Sufa, près de la frontière de Gaza.

L’authenticité de la photo ne peut être vérifiée dans l’immédiat.

Les responsables israéliens ont à plusieurs reprises établi un lien entre le groupe terroriste palestinien du Hamas et l’EI au lendemain de l’attaque, bien que la comparaison soit principalement considérée comme une tentative d’expliquer l’ampleur des atrocités et le niveau de dépravation, alors qu’Israël rassemble des soutiens pour sa contre-attaque contre le groupe basé à Gaza.

Les liens réels entre le Hamas et l’EI – qui a été largement décimé et est devenu hors sujet au cours des dernières années – sont plus difficiles à trouver. Une filiale de l’EI dans le Sinaï, Ansar al-Bayt al-Maqdis, n’aurait également que peu de liens avec le Hamas.

Selon la chaîne Telegram, le drapeau a été trouvé avec des armes lourdes, notamment des missiles antichars et des lance-grenades propulsés par fusée.

Un hôpital à Ashkelon touché par des tirs de roquettes du Hamas

Un hôpital à Ashkelon, dans le sud d’Israël, a été touché mercredi par une roquette tirée de Gaza, enclave palestinienne contrôlée par le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas, selon un communiqué de l’établissement.

« Une roquette a touché directement le centre du développement de l’enfant », un bâtiment de l’hôpital Barzilaï, précise le communiqué. Une porte-parole a déclaré à l’AFP que « le centre avait été endommagé mais qu’il n’y avait aucun blessé ».

fermées pour cause de guerre, les écoles commenceront l’enseignement à distance dimanche

Une salle de classe vide dans une école, lors d'une grève du Conseil national des étudiants et de la jeunesse, à Tel Aviv, le 12 septembre 2023. (Crédit : Flash90)
Une salle de classe vide dans une école, lors d'une grève du Conseil national des étudiants et de la jeunesse, à Tel Aviv, le 12 septembre 2023. (Crédit : Flash90)

Le système scolaire commencera dimanche à dispenser un enseignement à distance organisé et régulier, indique le ministère de l’Éducation dans un communiqué.

« Tous les établissements d’enseignement (écoles et jardins d’enfants) passeront à un format d’apprentissage régulier et continu, avec des plans de cours adaptés aux possibilités d’apprentissage à distance (…). Le retour à une routine d’apprentissage dans une situation d’urgence est nécessaire pour encourager la résilience nationale et soutenir la population », indique le ministère.

Le ministère a envoyé hier un avis autorisant l’apprentissage en ligne et en personne pour le reste de la semaine, selon les décisions prises par chaque école.

L’annonce actuelle laisse présager un retour à l’enseignement à distance mis en œuvre lors des confinements liés au COVID en 2020-21, au cours desquels l’apprentissage scolaire s’est déroulé en ligne pendant au moins la moitié de la journée scolaire.

L’état de guerre d’Israël a entraîné un déploiement massif de troupes de réserve, ce qui a réduit le personnel enseignant et administratif des écoles dans tout le pays.

 

Herzi Halevi : L’accent est mis sur l’assassinat des dirigeants du Hamas

Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s'adressant à des officiers sur la base du Commandement du Sud à Beer Sheva, le 11 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, s'adressant à des officiers sur la base du Commandement du Sud à Beer Sheva, le 11 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, explique aux officiers réservistes de la base du Commandement du Sud à Beer Sheva que l’armée concentre ses efforts sur le ciblage des responsables du groupe terroriste palestinien du Hamas.

« Dans toutes les zones où nous savons qu’il y a des membres du Hamas, des dirigeants du Hamas, même s’il y a des restrictions, nous frappons (…) avec précision et avec une grande puissance », déclare Halevi.

Netanyahu et Gantz seraient sur le point de former un gouvernement d’union d’urgence

Le ministre de la Défense de l'époque, Benny Gantz, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une consultation sur les tirs de roquettes du Hamas contre Israël et les contre-attaques de l’armée israélienne, le 11 mai 2021. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Dossier)
Le ministre de la Défense de l'époque, Benny Gantz, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une consultation sur les tirs de roquettes du Hamas contre Israël et les contre-attaques de l’armée israélienne, le 11 mai 2021. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Dossier)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, mettent la dernière main aux détails d’un accord visant à former un « gouvernement d’urgence national » dans le contexte de la guerre actuelle contre le groupe terroriste palestinien du Hamas et des hostilités à la frontière nord, selon les médias israéliens.

Netanyahu et Gantz se sont rencontrés aujourd’hui au quartier général de l’armée israélienne à Tel Aviv pour discuter du fonctionnement de ce gouvernement, après plusieurs jours de désaccord.

Gantz, ancien ministre de la Défense et chef d’état-major de Tsahal, a demandé la création d’un cabinet de guerre restreint, composé d’un petit nombre de ministres qui seraient habilités à prendre des décisions pour diriger la guerre, mais Netanyahu a insisté pour avoir le dernier mot, rapporte la Douzième chaîne.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, se serait également opposé à la création d’un cabinet de guerre restreint et aurait critiqué le bilan de Gantz en tant que chef d’état-major de Tsahal, bien qu’il ait publiquement nié s’opposer à l’entrée de Gantz dans le cabinet.

Les médias israéliens rapportent que l’accord a été retardé, en partie à cause de l’opposition intense de l’épouse de Netanyahu, Sara.

L’annonce officielle d’un accord entre Netanyahu et Gantz n’a pas encore été faite.

12 personnes prises en charge par MDA après l’attaque à la roquette sur Ashkelon

Des personnes se mettant à l'abri sur une route d'Ashkelon alors qu'une alerte à la roquette est déclenchée, le 10 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Des personnes se mettant à l'abri sur une route d'Ashkelon alors qu'une alerte à la roquette est déclenchée, le 10 octobre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) indique que 12 personnes ont été blessées lors des dernières attaques à la roquette à Ashkelon, et que toutes sont en bonne santé.

MDA précise que six d’entre elles ont été directement blessées par des éclats d’obus ou sont tombées en courant vers un abri, et que six autres sont traitées pour une anxiété aiguë.

Les 12 autres sont évacuées à l’hôpital Barzilaï de la ville, ajoute MDA.

Les élections municipales et régionales reportées en raison de la guerre

Le ministère de l’Intérieur annonce que les prochaines élections des conseils municipaux et régionaux seront reportées d’au moins trois mois en raison de la guerre.

La dernière fois que les élections ont été reportées, c’était pendant la Guerre de Kippour, en 1973.

D’horribles images montrent la destruction totale du kibboutz Beeri

Les premières images et séquences vidéos de l’intérieur du kibboutz Beeri où des dizaines de résidents ont été assassinés par des terroristes palestiniens du Hamas ont émergé.

Les images montrent de nombreuses maisons brûlées ou complètement détruites après que les terroristes se sont déplacés de maison en maison pour tuer les habitants.

Certaines maisons sont noircies, tandis que ne sont plus que décombres.

L’Espagne annonce la mort d’une de ses ressortissantes dans l’assaut du Hamas

Une ressortissante espagnole, disposant également de la nationalité israélienne, est morte à la suite de l’attaque du mouvement palestinien Hamas contre Israël, a annoncé mercredi le ministère espagnol des Affaires étrangères.

Dans un communiqué, le ministère a annoncé « la mort en Israël de (…) Maya Villalobo Sinvany », qui, selon la presse espagnole, effectuait son service militaire dans une caserne proche de la bande de Gaza.

https://twitter.com/wallstwolverine/status/1712070907248726209

Une personne blessée, un terroriste arrêté lors d’une attaque présumée en Cisjordanie

Une personne a été blessée lors d’une attaque terroriste présumée au point de contrôle dit des « Tunnels », au sud de Jérusalem, selon les secouristes.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) indique qu’il traite un homme d’une vingtaine d’années dans un état modéré.

Le service d’urgence Sauveteurs sans Frontières déclare que le terroriste a été « neutralisé ». L’armée et la police n’ont pas encore de commentaire de l’armée ou de la police.

Au moins deux blessés dans un tir de roquette à Ashkelon

Au moins deux personnes ont été blessées par un tir de roquette à Ashkelon, selon le service de secours du Magen David Adom (MDA).

Les deux personnes, dont un homme d’une quarantaine d’années blessé par des éclats d’obus, sont légèrement blessées.

L’énorme nombre de victimes ralentit l’identification sur une base militaire

Un soldat se préparant à retirer les corps d'Israéliens tués lors de l'attaque de terroristes palestiniens, à Kfar Azza, dans le sud d'Israël, à la frontière de la bande de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Un soldat se préparant à retirer les corps d'Israéliens tués lors de l'attaque de terroristes palestiniens, à Kfar Azza, dans le sud d'Israël, à la frontière de la bande de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le nombre de morts dans les massacres perpétrés par le groupe terroriste palestinien du Hamas contre les habitants et les soldats des localités du sud d’Israël dépasse de loin les capacités du système d’identification des victimes de guerres et d’attaques terroristes mis en place par le rabbinat de l’armée sur sa base près de Ramle.

Selon le site d’information Ynet, des conteneurs réfrigérés ont été installés à l’entrée de la base pour contenir tous les corps. Les corps des civils sont identifiés par la police, tandis que ceux des soldats ou ceux dont l’identification est compliquée sont transférés dans le laboratoire de la base pour un examen plus approfondi.

La décision de traiter tous les corps à la base du rabbinat a été prise par le Commandement du Front intérieur sans l’avis du ministère de la Santé, selon Haaretz.

Avant que les autorités n’autorisent l’inhumation d’un corps, des tests ADN et des photos doivent être réalisés, qui sont ensuite analysés dans diverses bases de données nationales. Dans certains cas, les familles sont invitées à venir identifier leurs proches.

Le processus a été ralenti par le manque de personnel expérimenté et d’équipement, ainsi que par le nombre très élevé de morts – plus de 1 200 selon des sources non officielles. Selon Haaretz, des médecins ont commencé à se porter volontaires pour contribuer à l’effort.

Certaines familles à la recherche d’informations sur leurs proches ont commencé à se présenter à la base dans l’espoir d’obtenir des réponses, mais se sont aperçues qu’elles n’étaient pas autorisées à entrer, selon Ynet. Hier, des échauffourées ont éclaté entre la police et les familles qui tentaient de pénétrer à l’intérieur, rapporte le site.

Une fois que les corps ont été autorisés à être enterrés, ils sont transportés par ambulance dans des chambres réfrigérées dans les cimetières du pays. Cependant, il y a également une pénurie de tombes prêtes à l’emploi, selon les informations. Des centaines de volontaires, dont de nombreux adolescents, ont travaillé toute la nuit pour creuser et préparer une nouvelle zone du cimetière militaire du mont Herzl pour les forces de sécurité tuées lors des combats avec les terroristes du Hamas qui se sont infiltrés en Israël samedi.

L’alerte à l’infiltration de drones retentit dans le kibboutz Nir Oz

Une alerte à l’infiltration de drones a retenti dans le kibboutz Nir Oz, au sud d’Israël, près de la frontière avec la bande de Gaza.

La sirène retentit alors que les terroristes dans la bande de Gaza multiplient les lancers de roquettes sur Israël.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a affirmé avoir lancé plusieurs drones sur Israël au cours des combats de ces derniers jours dans le sud d’Israël.

Des roquettes tirées sur Ashkelon et Ashdod, plusieurs frappes signalées

Des roquettes tirées de Gaza vers Israël, vu de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des roquettes tirées de Gaza vers Israël, vu de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Des roquettes sont tirées depuis la bande de Gaza en direction des villes d’Ashdod et d’Ashkelon, dans le sud d’Israël.

Plusieurs informations font état d’impacts dans les villes.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) indique que ses intervenants effectuent des recherches pour trouver d’éventuelles victimes.

« Nous ne laisserons rien passer dans les écoles » juives, prévient Gabriel Attal

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. (Capture d'écran Twitter)
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. (Capture d'écran Twitter)

« Nous ne laisserons rien passer », a prévenu mercredi le ministre de l’Éducation Gabriel Attal, lors d’une visite dans une école juive en banlieue parisienne, à propos d’agressions, d’actes ou de paroles antisémites au sein d’établissements scolaires.

« La priorité aujourd’hui, pour l’Éducation nationale, c’est notamment d’assurer la sécurité et la sérénité dans nos écoles », a déclaré Gabriel Attal, aux côtés du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, devant l’école privée juive Ozar Atorah à Sarcelles (Val-d’Oise).

Il a mentionné « des alertes qui nous sont remontées ces dernières heures et ces derniers jours, avec des élèves de confession juive qui ont pu faire l’objet d’agression dans leur établissement » et des « appels qui ont pu être relayés de la part de collectifs à venir tracter ou manifester devant des établissements scolaires ».

« De ce point de vue là, nous serons totalement intraitables, nous ne laisserons rien passer », a-t-il martelé.

L’hôpital Rambam de Haïfa montre la préparation des services souterrains à la guerre

Le Rambam Healthcare Campus de Haïfa a diffusé une vidéo montrant comment son hôpital d’urgence souterrain fortifié Sammy Ofer, d’une capacité de 2 000 lits sur trois niveaux, est préparé en cas de déclenchement d’une guerre dans le nord d’Israël.

Rambam est le prestataire de soins désigné pour la majeure partie du nord du pays et pour tous les soldats et civils blessés en temps de guerre dans la région.

Chikli dénonce l’alarmisme de Ben Gvir : Les citoyens arabes sont solidaires

Amichaï Chikli, ministre des Affaires de la Diaspora, arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du premier ministre, à Jérusalem, le 14 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Amichaï Chikli, ministre des Affaires de la Diaspora, arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du premier ministre, à Jérusalem, le 14 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un autre ministre du gouvernement et une source policière ont critiqué l’affirmation du ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir selon laquelle la police doit être préparée à « un scénario de Gardien des Murs 2 » – une répétition des graves émeutes inter-communautaires dans les villes mixtes qui ont accompagné le conflit de 2021 avec le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Le ministre des Affaires de la Diaspora, Amichaï Chikli (Likud), a réagi aux propos du ministre d’extrême-droite en déclarant que « jusqu’à présent, la population arabe a fait preuve de beaucoup de solidarité et de responsabilité ».

Chikli pointe du doigt la communauté bédouine.

« C’est particulièrement vrai pour la population bédouine du Néguev, qui a connu des victimes et des disparus et qui fait preuve de responsabilité et de solidarité en prenant un certain nombre d’initiatives pour accueillir les familles et aider les citoyens en détresse », a déclaré Chikli.

Le quotidien Israel Hayom cite une source policière anonyme qui critique Ben Gvir – responsable de la police – en l’accusant d’utiliser à nouveau les mots « Gardien des Murs 2 » « pour ses propres besoins ».

« La police se prépare et est prête, et la preuve en est qu’aucun incident irrégulier ne s’est produit jusqu’à présent. Naturellement, un tel scénario est pris en compte et nous répondrons avec force à tout cas de violence, s’il se produit », a déclaré la source.

La source aurait également déclaré que le Hamas tente d’inciter les Arabes israéliens à la violence et que les propos de Ben Gvir pourraient exacerber les tensions.

Frappe de drone sur un poste du Hezbollah après le tir d’un missile sur un poste frontière

Un véhicule blindé de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) stationné près d'un point frontalier dans la plaine de Khiyam au Liban, en face de la ville de Metula au nord d'Israël, en arrière-plan, le 11 octobre 2023. (Crédit : Joseph Eid/AFP)
Un véhicule blindé de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) stationné près d'un point frontalier dans la plaine de Khiyam au Liban, en face de la ville de Metula au nord d'Israël, en arrière-plan, le 11 octobre 2023. (Crédit : Joseph Eid/AFP)

L’armée israélienne affirme avoir mené une attaque de drone contre un poste du groupe chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban en réponse à une attaque au missile guidé anti-char contre un poste de l’armée à la frontière, qui a été revendiquée par le groupe terroriste soutenu par l’Iran.

L’armée israélienne a également lancé des frappes d’artillerie contre la source du tir de missile.

Israël-Hamas: la France veut « éviter la situation d’escalade »

Portrait officiel d'Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, le 24 février 2021. (Crédit : Wikipedia)
Portrait officiel d'Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, le 24 février 2021. (Crédit : Wikipedia)

Le gouvernement français a appelé mercredi à « éviter une situation d’escalade » dans le conflit qui oppose Israël au groupe terroriste islamiste du Hamas depuis samedi, assurant souhaiter « une résolution politique du conflit » pour « la recherche d’une paix durable ».

« Tout doit être fait pour permettre d’éviter la situation d’escalade au Moyen-Orient, protéger les civils, éviter l’embrasement », au-delà du soutien à Israël, a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, appelant également à ne pas « importer le conflit » en France.

Gaza: « Israël ne se conduit pas comme un Etat », accuse Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan prononce un discours lors d'une réunion de son parti Justice et Développement à la Grande Assemblée nationale turque à Ankara, le 18 mai 2022. (Crédit : Adem Altan/AFP)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan prononce un discours lors d'une réunion de son parti Justice et Développement à la Grande Assemblée nationale turque à Ankara, le 18 mai 2022. (Crédit : Adem Altan/AFP)

Israël ne se conduit pas « comme un Etat » dans la bande de Gaza, où l’armée israélienne a lancé de nouveaux raids mercredi en riposte à l’attaque sanglante lancée par le Hamas samedi.

« Israël ne doit pas oublier que s’il agit comme une organisation plutôt que comme un État, il finira par être traité comme tel », a déclaré le chef de l’Etat turc, dénonçant les « méthodes honteuses » de l’armée israélienne.

Un vice-ministre turc tweete à l’attention de Netanyahu : « Vous allez mourir »

Drapeaux israélien et turc lors d'une conférence de presse entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président israélien Isaac Herzog à Ankara, en Turquie, le 9 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Burhan Ozbilici)
Drapeaux israélien et turc lors d'une conférence de presse entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président israélien Isaac Herzog à Ankara, en Turquie, le 9 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Burhan Ozbilici)

Le vice-ministre turc de l’Education, Nazif Yilmaz, a tweeté que le Premier ministre Benjamin Netanyahu « allait mourir ».

« Un jour, ils vous tireront dessus aussi », a-t-il tweeté en réponse à une vidéo publiée par Netanyahu sur les frappes de l’armée de l’air israélienne sur Gaza.

Netanyahu devait se rendre en Turquie dans les prochains mois, après le report du déplacement prévu en juillet pour se faire implanter un stimulateur cardiaque.

Le mois dernier, à New York, Erdogan s’est assis à la même table que Netanyahu pour la première fois.

Les relations entre Israël et la Turquie s’étaient améliorées, ces derniers mois, après des années d’animosité entre les dirigeants des deux pays, en grande partie liées au soutien apporté par la Turquie au Hamas.

Ben Gvir évoque le spectre d’émeutes intercommunautaires dans les villes mixtes

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, lors d'un événement organisé par la police, à Jérusalem, le 17 août 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, lors d'un événement organisé par la police, à Jérusalem, le 17 août 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Sécurité nationale et leader d’extrême-droite Itamar Ben Gvir déclare, lors d’une visite au poste de police de Sderot, qu’il a demandé au chef de la police de se préparer à « un scénario de Gardien des Murs 2 », une référence aux graves émeutes inter-communautaires dans les villes mixtes qui avient accompagné le conflit de 2021 avec le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Un porte-parole de Ben Gvir confirme qu’il faisait référence à la possibilité d’émeutes Arabes dans les villes mixtes judéo-arabes.

Ben Gvir a tenu des propos similaires lundi lorsqu’il a annoncé la distribution de fusils d’assaut aux équipes de sécurité civiles dans les villes frontalières, les implantations de Cisjordanie et les villes mixtes.

Selon le quotidien Maariv, de hauts responsables du gouvernement ont critiqué le ministre pour ses commentaires, le qualifiant de « personne irresponsable » et lui demandant de « se calmer ».

« Cette guerre prouve que les citoyens sont des héros et qu’il est important d’armer les civils, les équipes de sécurité civile, parallèlement à une force de police puissante », déclare Ben Gvir.

Les terroristes du Hamas ont infiltré et occupé un commissariat central à Sderot au cours de leur attaque sauvage contre Israël samedi, qui a finalement été détruit dans le cadre des efforts déployés pour tuer les terroristes.

Ben Gvir déclare que son ministère a ״ transformé Sderot en ville éligible », ce qui signifie que tous les habitants de Sderot peuvent désormais obtenir et porter des armes à feu, dans le cadre des efforts du ministère de la Sécurité nationale visant à renforcer la sécurité civile.

Parallèlement, j’ai demandé au commissaire de police de se préparer à un scénario « Gardiens des Murs 2″ (…) de se préparer à l’infiltration des villes », ajoute-t-il.

Les villes mixtes d’Israël ont été le théâtre d’émeutes intenses lors du conflit de mai 2021 avec le Hamas. Trois personnes avaient été tuées et des centaines d’autres blessées au cours de ces journées de troubles violents dans les villes mixtes.

Ben Gvir, qui était à l’époque député mais pas ministre, avait exhorté les civils israéliens armés à se rendre dans ces villes pour combattre les émeutiers arabes, ce qui avait conduit le chef de la police israélienne Kobi Shabtaï, qui occupe toujours son poste sous Ben Gvir, à accuser le politicien d’extrême-droite d’être à l’origine des émeutes.

Les funérailles se succèdent à un rythme effréné, mais les ministres restent absents

La famille et les amis assistant aux funérailles du soldat seul, le sergent Benjamin Loeb, à Jérusalem, le 11 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
La famille et les amis assistant aux funérailles du soldat seul, le sergent Benjamin Loeb, à Jérusalem, le 11 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Les funérailles de soldats et de civils se poursuivent jour et nuit, leurs familles et amis choqués et en deuil prononçant des éloges funèbres chargés de larmes ou racontant des récits de leur bravoure.

« Vous avez physiquement empêché des enlèvements, des meurtres et je ne sais quoi d’autre », a déclaré le chef de la sécurité civile de Kerem Shalom au mont Herzl, en faisant l’éloge de son ami Israel Amihaï Wiezen, qui a été tué en essayant de défendre la petite communauté frontalière de Gaza. « Mon cher frère, ton nom nous oblige à faire revivre la nation. Am Yisrael Chaï ». Le prénom Amihaï signifie littéralement « ma nation vit ».

Dans la ville de Katzrin, sur le plateau du Golan, les habitants et d’autres personnes ont bordé les routes ce matin avec des drapeaux pour saluer la famille du soldat commando Amihaï Vanunu, qui a été tué au combat.

Les habitants de Katzrin et d’autres personnes bordant les routes pour rendre hommage à la famille d’Amihaï Vanunu qui a été tué au combat dans le sud, le 11 octobre 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Alors que les funérailles attirent des centaines de personnes dans de nombreux cas – et encore plus lorsque des appels sont lancés pour que les gens rendent un dernier hommage à ceux qui sont venus de l’étranger et qui n’ont peut-être pas de famille en Israël pour les pleurer – certains ont critiqué le gouvernement sur le fait que des représentants n’ont pas été présents lors des enterrements militaires, ce qui est normalement une obligation.

Selon la chaîne publique israélienne Kan, le gouvernement a répondu que cette obligation était suspendue en temps de guerre, mais cette réponse n’a pas mis fin aux critiques.

Lors des funérailles de Yaron Shaï, fils de l’ancien ministre de l’Économie Izhar Shaï, le frère de Yaron, Ofir, a sévèrement critiqué le « gouvernement de la honte », dans une vidéo partagée par le journaliste de la Treizième chaîne, Raviv Drucker.

« Mon petit frère a été tué par des terroristes meurtriers remplis de haine, et celui qui leur a ouvert la porte, avec ses actions avilissantes, c’est le gouvernement d’Israël », déclare-t-il, sous le regard impassible du ministre de l’Économie, Nir Barkat.

L’attaque du Hamas contre Israël est un « acte de guerre », selon von der Leyen

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'exprimant lors d'une conférence de presse sur l'Ukraine, au siège de l'UE à Bruxelles, le 24 février 2022. (CRédit : Kenzo Tribouillard/Pool Photo via AP)
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'exprimant lors d'une conférence de presse sur l'Ukraine, au siège de l'UE à Bruxelles, le 24 février 2022. (CRédit : Kenzo Tribouillard/Pool Photo via AP)

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié mercredi d' »acte de guerre » l’attaque du Hamas contre Israël survenue samedi, réaffirmant le droit de ce pays à assurer sa défense.

« À l’aube du shabbat, samedi dernier, le monde entier s’est réveillé dans l’horreur. L’attaque terroriste du Hamas est un acte de guerre. Nous soutenons pleinement le droit d’Israël à se défendre. L’Europe est aux côtés d’Israël dans cette tragédie », a-t-elle déclaré avant une réunion du collège des commissaires à Bruxelles et sur le réseau social X (anciennement Twitter).

« Les terroristes du Hamas ont tué des femmes et des enfants dans leurs maisons. Ils ont chassé des centaines de jeunes hommes et de jeunes femmes qui célébraient la vie et la musique. Ils ont pris en otage des centaines d’innocents, dont le sort est toujours inconnu », a-t-elle déclaré, avant une minute de silence, en présence de l’ambassadeur d’Israël auprès de l’Union européenne.

« Ces innocents ont été tués pour une seule raison. Parce qu’ils étaient Juifs et vivaient dans l’État d’Israël. Il s’agit d’un mal ancien, qui nous rappelle le passé le plus sombre et nous choque tous au plus profond de nous-mêmes », a-t-elle poursuivi.

« Nous devons être clairs dans la définition de ce type d’horreur. C’est du terrorisme. Et c’est un acte de guerre », a martelé la dirigeante allemande.

Mme von der Leyen a par ailleurs défendu la décision de l’UE de revoir son aide au développement en faveur des Palestiniens: « Notre soutien humanitaire au peuple palestinien n’est pas remis en question. Cependant, il est important que nous réexaminions attentivement notre aide financière à la Palestine ».

« Le financement de l’UE n’a jamais été et ne sera jamais destiné au Hamas ou à toute autre entité terroriste. Nous allons donc réexaminer l’ensemble de notre portefeuille à la lumière de l’évolution de la situation sur le terrain », a-t-elle expliqué.

L’armée a frappé 2 687 cibles dans la Bande de Gaza

L’armée israélienne a mené des frappes contre 2 687 cibles dans la bande de Gaza depuis samedi, selon de nouvelles données militaires.

Selon ces données, 1 329 de ces cibles sont des bâtiments à plusieurs étages abritant des actifs du Hamas, y compris des salles de guerre où le groupe terroriste gère les combats contre Israël.

Frappes israéliennes sur le Liban après des tirs antichars sur un poste israélien

Des blindés de Tsahal dans une zone de rassemblement en Haute-Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Des blindés de Tsahal dans une zone de rassemblement en Haute-Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

L’armée israélienne a annoncé avoir mené des frappes au Liban en riposte à l’attaque de missiles guidés antichars à la frontière.

Elle devrait bientôt donner plus d’informations sur l’attaque initiale et la riposte.

Les sirènes retentissent dans un village israélien à la frontière libanaise

Un incendie après un bombardement israélien dans le village de Jal al-Allam, au sud du Liban, le 10 octobre 2023. (Crédit : Mohammed Zaatari/AP)
Un incendie après un bombardement israélien dans le village de Jal al-Allam, au sud du Liban, le 10 octobre 2023. (Crédit : Mohammed Zaatari/AP)

Des sirènes alertant de roquettes en approche ont retenti dans le village d’Arab al-Aramshe, au nord de la frontière libanaise.

La zone est le site d’une attaque de missiles guidés anti-char sur un poste militaire plus tôt. En réponse, Tsahal a frappé plusieurs sites au Liban.

Aucun blessé ni de dégât n’a été signalé dans l’immédiat.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué l’attaque et a déclaré qu’il s’agissait de venger la mort de leurs membres hier.

Le ministère de la Santé suspend une infirmière qui a fait l’éloge du Hamas

Le directeur-général du ministère de la Santé de l'époque, Moshe Bar Siman Tov, lors d'une conférence de presse sur le coronavirus, au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Flash90)
Le directeur-général du ministère de la Santé de l'époque, Moshe Bar Siman Tov, lors d'une conférence de presse sur le coronavirus, au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Flash90)

Le directeur-général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman Tov, a suspendu un employé du système de santé qui a publié sur les réseaux sociaux des commentaires nationalistes et racistes soutenant les actes meurtriers perpétrés par les terroristes palestiniens du Hamas depuis Gaza samedi matin.

« Le ministère de la Santé ne tolère aucun soutien aux horribles massacres qui ont coûté la vie à des centaines d’Israéliens », a déclaré le ministère dans un communiqué.

« Les travailleurs du système de santé – juifs, musulmans, chrétiens, druzes et circassiens – agissent et agiront toujours ensemble avec miséricorde et amour du prochain pour sauver des vies humaines. »

Le Hezbollah revendique une attaque au missile antichar contre un poste israélien

Des combattants du Hezbollah assistant à la procession funéraire de leurs deux camarades tués par des tirs israéliens, dans le village de Kherbet Selem, au Sud-Liban, le 10 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)
Des combattants du Hezbollah assistant à la procession funéraire de leurs deux camarades tués par des tirs israéliens, dans le village de Kherbet Selem, au Sud-Liban, le 10 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué l’attaque au missile guidé anti-char contre un poste de l’armée israélienne à la frontière du Liban.

Dans un communiqué, le Hezbollah a déclaré que cette attaque est une réponse à la mort de trois de ses membres dans des frappes israéliennes lundi, en réponse à des affrontements meurtriers à la frontière.

Le groupe terroriste chiite libanais affirme avoir fait « un grand nombre de victimes confirmées » lors de l’attaque au missile.

L’armée israélienne déclare qu’elle mène des frappes au Liban en réponse, et ne fournit pas d’informations sur les victimes pour l’instant.

La nuit dernière, le Hezbollah a mené une attaque ATGM distincte contre un véhicule blindé inoccupé de Tsahal à la frontière libanaise.

Yoav Gallant va s’adresser aux ministres de l’Otan

Le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant s’entretiendra jeudi en visio-conférence avec ses homologues des pays de l’Otan, après l’assaut mené par le Hamas contre Israël, a indiqué le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

« Demain (jeudi), nous serons informés de la situation en Israël par le ministre israélien de la Défense Gallant », a déclaré mercredi M. Stoltenberg, peu avant une réunion des ministres de la Défense des pays de l’Alliance.

« Les Alliés condamnent les horribles attaques terroristes sur des civils innocents en Israël pendant le week-end, et nous avons hâte d’être informés par le ministre de la Défense », a ajouté M. Stoltenberg.

L’hôpital de Galilée transfère ses patients dans des salles souterraines fortifiées

Des patients sont transférés dans l'établissement souterrain de l'hôpital de Galilée, le 11 octobre 2023 (Crédit : Hôpital de Galilée)
Des patients sont transférés dans l'établissement souterrain de l'hôpital de Galilée, le 11 octobre 2023 (Crédit : Hôpital de Galilée)

Pour la première fois depuis la deuxième guerre du Liban en 2006, le centre hospitalier Galilée de Nahariya, dans le nord d’Israël, a transféré ses services et unités de soins intensifs dans ses infrastructures souterraines fortifiées.

Le transfert s’est effectué en réponse aux consignes du ministère de la Santé et du commandement du front intérieur de Tsahal.

Le transfert concerne les services essentiels, à savoir les soins intensifs de néonatologie (USIN), la pédiatrie, la chirurgie pédiatrique, la médecine interne et enfin l’orthopédie.

« Le transfert de ces services vers l’infrastructure souterraine est indispensable, car la sécurité de nos patients et de notre personnel reste une priorité absolue. Nous sommes parés à toute éventualité, aussi extrême soit-elle », a déclaré par voie de communiqué le directeur général de l’hôpital, le professeur Masad Barhoum.

Ce matin, les prématurés pris en charge par l’unité de soins intensifs de néonatologie (USIN) de l’hôpital Sheba de Ramat Gan ont été transférés dans la zone protégée souterraine de l’hôpital, tout comme les unités de soins intensifs pédiatriques.

Un lance-roquettes multiple utilisé contre le Hamas à Gaza pour la première fois depuis 2006

L’armée israélienne a annoncé avoir utilisé lundi, pour la première fois depuis 2006, un système de roquettes à lancement multiple M270 contre le Hamas dans la bande de Gaza.

Elle a publié des images du 334e bataillon d’artillerie du 282e régiment en train de lancer un missile Romah de longue portée sur un site militaire du Hamas à Gaza.

« Préoccupé » par le siège de la bande de Gaza, le pape demande la libération des otages

Le Pape François pendant la messe des funérailles du défunt Pape émérite Benoît XVI sur la place Saint-Pierre au Vatican, jeudi 5 janvier 2023. Benoît XVI est décédé à 95 ans le 31 décembre dans le monastère du Vatican où il avait passé presque toute sa décennie de retraite. (AP Photo/Andrew Medichini)
Le Pape François pendant la messe des funérailles du défunt Pape émérite Benoît XVI sur la place Saint-Pierre au Vatican, jeudi 5 janvier 2023. Benoît XVI est décédé à 95 ans le 31 décembre dans le monastère du Vatican où il avait passé presque toute sa décennie de retraite. (AP Photo/Andrew Medichini)

Le pape François a demandé mercredi la libération « immédiate » des otages israéliens aux mains du Hamas, tout en se disant « très préoccupé » par le siège de la bande de Gaza.

« Je demande à ce que les otages soient libérés immédiatement (…) Ceux qui sont attaqués ont le droit de se défendre, mais je suis très préoccupé par le siège total dans lequel vivent les Palestiniens à Gaza, où il y a aussi de nombreuses victimes innocentes », a-t-il déclaré à l’issue de son audience générale hebdomadaire au Vatican.

Tir de missile antichar sur un poste de Tsahal à la frontière libanaise

Des forces blindées de l’armée israélienne dans une zone de rassemblement en Haute Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Des forces blindées de l’armée israélienne dans une zone de rassemblement en Haute Galilée, près de la frontière nord d'Israël avec le Liban, le 11 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Mercredi, l’armée israélienne a déclaré qu’un missile guidé antichar avait été tiré depuis le Liban sur un poste militaire près du village d’Arab al-Aramshe, dans le nord du pays.

Elle communiquera de plus amples informations dès que possible.

Aucun blessé n’a été signalé.

Plusieurs affrontements meurtriers se sont déroulés à la frontière nord ces derniers jours, la plupart revendiqués par des organisations terroristes palestiniennes opérant à partir du sud du Liban, sous contrôle du Hezbollah.

L’armée de l’air dit que les frappes à Gaza sont d’une « ampleur sans précédent »

Des Palestiniens marchent dans les décombres des bâtiments détruits par les frappes aériennes israéliennes, dans la ville de Gaza, le mardi 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Hassan Eslaiah)
Des Palestiniens marchent dans les décombres des bâtiments détruits par les frappes aériennes israéliennes, dans la ville de Gaza, le mardi 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Hassan Eslaiah)

Le général de brigade Omer Tishler, chef d’état-major de l’armée de l’air israélienne, a déclaré que les avions de combat procédaient à des frappes sur la bande de Gaza d’une « ampleur sans précédent ».

« Cette attaque sur la bande de Gaza est d’une ampleur sans précédent, parce que ce qui s’est passé ici ne s’était jamais produit auparavant. L’ennemi tire des roquettes et attaque les civils », a expliqué Tishler lors d’une conversation téléphonique avec des journalistes.

« Cela n’arrivera plus jamais », a-t-il affirmé.

Tishler a assuré que l’armée de l’air israélienne ne prenait pas les civils de la bande de Gaza pour cibles, mais a précisé que les frappes n’étaient plus « chirurgicales ».

« Nous n’agissons pas comme l’autre bord, nous n’attaquons pas les civils. Derrière chacune de nos frappes, il y a une cible ».

« Nous agissons avec précision et professionnalisme, mais pas chirurgicalement. Il ne s’agit pas de frappes isolées : il y en a des dizaines sinon des centaines. Il s’agit de milliers de munitions », a ajouté Tishler.

Il a souligné que la destruction des actifs du Hamas impliquerait d’être patients.

« Je me tourne vers l’avenir : cette machine va faire ce qu’elle doit faire, attaquer et détruire. C’est comme ça qu’il faut agir pour se débarrasser des centres névralgiques du terrorisme. »

Le but du Hamas était d’occuper des villes israéliennes – armée israélienne

Le corps d'un terroriste du Hamas gisant sur le sol dans le kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
Le corps d'un terroriste du Hamas gisant sur le sol dans le kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré qu’aucun terroriste ne s’était s’infiltré en Israël depuis la bande de Gaza ces deux derniers jours.

« Aucun d’entre eux n’a franchi la barrière de sécurité ces deux derniers jours. Les terroristes sont sont abattus s’ils tentent de le faire : il y a encore des centaines de cadavres de terroristes, dans le secteur, que nous n’avons pas encore retirés », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Il a ajouté que le Hamas, au moment de la première attaque, samedi, « avait l’intention d’occuper la zone, pas seulement de faire un raid et retourner à Gaza ».

« La contre-attaque que nous avons menée nous a permis de les repousser vers la bande de Gaza, à l’exception de quelques-uns, restés dans le secteur, que nous continuons à pourchasser », a expliqué Hagari.

S’agissant de la situation des otages israéliens détenus par le groupe terroriste, Hagari a dit que l’armée avait informé les proches de 60 d’entre eux.

Le boxeur Floyd Mayweather soutient Israël et envoie de l’aide par jet privé

Le boxeur Floyd Mayweather photographié le 30 août 2023 à Fort Lauderdale, en Floride (Crédit : AP Photo/Marta Lavandier)
Le boxeur Floyd Mayweather photographié le 30 août 2023 à Fort Lauderdale, en Floride (Crédit : AP Photo/Marta Lavandier)

La légende américaine de la boxe, Floyd Mayweather, a annoncé soutenir Israël et envoyé de l’aide grâce à son jet privé.

« Je soutien Israël contre les terroristes du Hamas. Le Hamas ne représente pas le peuple de Palestine : c’est une organisation terroriste qui prend la vie d’innocents ! Je défends tout le monde et souhaite le retour en bonne santé de tous les Américains et Israéliens, de tous les otages victimes de ces horribles crimes de guerre », a déclaré Mayweather sur Instagram avec une photo de lui prise à Jérusalem.

« Je soutiens Israël et les Juifs du monde entier. Je condamne l’antisémitisme sans réserve. Je défends la paix. Je défends les droits de l’Homme ! Le terrorisme n’est jamais la réponse », a-t-il écrit dans une deuxième publication, en légende d’une photo d’un poing aux couleurs du drapeau israélien.

Selon les informations des médias, Mayweather aurait envoyé une cargaison d’aide à Israël grâce à son jet privé.

TMZ dit que la cargaison comprend un peu de tout, de « la nourriture et de l’eau jusqu’à des gilets pare-balles pour Tsahal et les civils ».

Le radiodiffuseur public KAN va lancer une chaîne en hommage aux morts

Le radiodiffuseur public israélien Kan va lancer une nouvelle chaîne de télévision qui donnera le nom des Israéliens tués dans l’assaut terroriste sanglant du Hamas et les combats qui ont suivi.

La 26ème chaine énumérera le nom des morts, à la manière des émissions de Yom Hazikaron, le Jour du Souvenir d’Israël.

Le bilan s’élève actuellement à plus de 1 200 morts, parmi lesquels 170 soldats israéliens tués dans des combats avec les hommes armés.

Israël dit avoir tué quelque 1 500 terroristes entrés en territoire israélien.

Zelensky presse les Occidentaux de montrer aux Israéliens qu’ils ne sont pas « seuls »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé mercredi aux Occidentaux de montrer aux Israéliens qu’ils n’étaient pas « seuls », à son arrivée au siège de l’Otan à Bruxelles pour sa première visite depuis l’invasion russe de son pays.

« Ma recommandation aux dirigeants est d’aller en Israël, je pense, pour y soutenir les gens, juste les gens, je ne parle pas d’une quelconque institution, juste soutenir les personnes qui ont subi des attaques terroristes », a-t-il déclaré devant la presse.

Des affiches pro-Hamas placardées sur le campus de l’université de Manchester

Photo d'illustration des bâtiments du collège de l'université de Manchester. (Crédit : iStock/Getty Images)
Photo d'illustration des bâtiments du collège de l'université de Manchester. (Crédit : iStock/Getty Images)

Des affiches célébrant l’assaut massif du Hamas contre des civils israéliens ont été placardées sur tout le campus de l’université de Manchester.

Elles appellent à « la victoire des Palestiniens » et annoncent une réunion qui expliquera pourquoi « la résistance à Israël est juste ».

Le chef de la diplomatie américaine se rendra aussi en Jordanie

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken se rendra en Jordanie en plus d’Israël, lors de son déplacement au Proche-Orient prévu de mercredi à vendredi, a annoncé mardi le département d’Etat.

La Jordanie est liée à Israël par un traité de paix et les deux pays sont voisins.

Des roquettes touchent 4 bâtiments à Sderot ; 1 homme blessé

Des roquettes lancées depuis la bande de Gaza il y a peu de temps ont touché au moins quatre bâtiments dans la ville de Sderot, dans le sud d’Israël.

Le service d’ambulance Magen David Adom a indiqué que ses équipes ont pris en charge un homme d’une quarantaine d’années modérément blessé par les éclats de roquettes.

Bombardement israélien sur un campus lié au Hamas à Gaza

Des avions de combat israéliens ont bombardé mercredi une université islamique de la bande de Gaza liée au groupe terroriste palestinien du Hamas, ont indiqué un responsable du campus et un correspondant de l’AFP.

« Les frappes aériennes intenses ont complètement détruit certains bâtiments de l’université islamique », a déclaré à l’AFP un responsable de l’université, Ahmed Orabi.

Tsahal a confirmé avoir bombardé l’Université islamique de Gaza, « qui sert de centre de formation pour les ingénieurs du Hamas ».

Des avions de combat ont ciblé le campus, situé dans la ville de Gaza, selon l’armée israélienne.

Selon Tsahal, l’université était « un important centre de pouvoir politique et militaire » pour le groupe terroriste palestinien du Hamas et une « institution de formation pour le développement et la production d’armes ».

La police annonce de nouvelles fermetures de routes dans le sud d’Israël

La police annonce qu’une série de routes supplémentaires dans le sud seront bloquées au public et appelle les conducteurs à ne pas essayer de se rendre dans ces zones et à suivre les instructions des autorités.

La police indique que les routes et carrefours suivants sont désormais fermés : Route 34 de Yad Mordechai à Beit Hagadi, Route 25 de Beit Hagadi à Nahal Oz et Route 4 de Carmia à Yad Mordechai. Les routes 241 et 232 sont entièrement fermées.

Les carrefours de Shaar Hanegev, Urim, Gilat, Sa’ad, Re’im et Ma’on ainsi que le carrefour en Y de Netivot sont tous fermés.

Le Hamas fait état de 950 morts dans les frappes aériennes israéliennes

Le ministère de la Santé à Gaza, contrôlé par le Hamas, a déclaré que 950 Palestiniens ont été tués et 5 000 autres blessés dans les frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza depuis samedi.

L’armée israélienne a déclaré avoir tué quelque 1 500 terroristes palestiniens en territoire israélien après que le groupe terroriste a lancé un assaut sanglant contre les communautés frontalières israéliennes, qui a couté la vie à plus de 1 000 personnes et des dizaines d’autres personnes ont été prises en otage.

20 travailleurs thaïlandais tués par le Hamas, 10 pris en otage

Vingt ressortissants thaïlandais ont été tués dans l’assaut du groupe terroriste Hamas contre Israël, selon un communiqué du gouvernement du royaume, révisant un précédent bilan de 18.

Le ministère des Affaires étrangères indique que le nombre de Thaïlandais retenus en otage par le Hamas a augmenté de trois à 14, selon des informations non officielles de citoyens thaïlandais en Israël.

Au cours du massacre de samedi, environ 150 personnes de diverses nationalités, dont des femmes et des enfants, ont été enlevées et brutalement traînées dans la bande de Gaza.

« Le nombre de ressortissants thaïlandais tués est passé à 20 », a déclaré la porte-parole du ministère, Kanchana Patarachoke, à la presse à Bangkok, ajoutant que le nombre de blessés s’élevait à 13.

Le premier vol de rapatriement de blessés thaïlandais devait atterrir dans la capitale jeudi.

Plus de 5 000 citoyens thaïlandais ont demandé à être rapatriés dans le royaume, indique Kanchana.

Il y a environ 30 000 Thaïlandais en Israël, qui travaillent pour la plupart dans le secteur agricole, selon le ministère thaïlandais du travail.

Les tirs de roquettes sur le sud reprennent, un bâtiment touché à Sderot, aucun blessé

Les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza sur le sud d’Israël ont repris après une accalmie de plusieurs heures.

Au moins un tir direct contre un bâtiment dans un quartier résidentiel de Sderot a été signalé.

Selon les services d’urgence du Magen David Adom, il n’y a pas eu de blessés dans cette frappe.

Les groupes terroristes ont tiré plus de 5 000 roquettes sur Israël depuis samedi, selon l’armée israélienne.

Le Hamas affirme qu’au moins 30 personnes ont été tuées lors de frappes nocturnes

Au moins 30 personnes ont été tuées et des centaines blessées alors qu’Israël a frappé des dizaines de cibles dans la bande de Gaza pendant la nuit, a affirmé un porte-parole du groupe terroriste du Hamas.

Des dizaines d’immeubles résidentiels, d’usines, de mosquées et de magasins ont été touchés, a déclaré à l’AFP le chef du service de presse du gouvernement, Salama Marouf.

L’armée israélienne affirme que des dizaines d’avions de combat ont mené des frappes contre des cibles, qui comprennent deux succursales bancaires utilisées par le Hamas, un tunnel souterrain, plusieurs salles de guerre et d’autres installations militaires.

L’armée affirme avoir détruit le réseau du Hamas pour détecter les avions israéliens

L’armée israélienne affirme avoir ciblé les « capacités de détection aérienne » du Hamas à Gaza.

L’armée affirme que le groupe terroriste disposait d’un réseau de caméras, cachées dans des chauffe-eau solaires à travers la bande de Gaza, afin de suivre et de surveiller les avions israéliens.

« Hier, en quelques minutes au cours d’une sortie ciblée, l’armée de l’air a frappé tous les sites du réseau et détruit la capacité qu’avait le Hamas à avoir une idée précise du ciel l’aidant dans ses efforts pour cibler les avions de Tsahal », a déclaré l’armée.

Tsahal frappe plus de 80 sites du Hamas dans le nord de Gaza

L’armée israélienne affirme avoir frappé ce matin plus de 80 sites à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza.

Des dizaines d’avions de combat ont mené des frappes contre des cibles, qui comprennent deux succursales bancaires utilisées par le Hamas, un tunnel souterrain, plusieurs salles de guerre et d’autres installations militaires, selon l’armée israélienne.

L’armée affirme que 18 infiltrés du Hamas ont été tués la veille

Un soldat israélien prend position au kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Ohad Zwigenberg)
Un soldat israélien prend position au kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Ohad Zwigenberg)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que les forces israéliennes avaient tué 18 terroristes palestiniens sur le territoire israélien au cours de la journée écoulée, alors que les opérations de ratissage se poursuivent dans le but d’éliminer les derniers infiltrés du Hamas.

Durant la nuit, les troupes ont échangé des tirs avec des terroristes près de Zikim à deux reprises ; un char a tué un terroriste près du passage d’Erez ; et les forces parachutistes ont tué deux terroristes près de Mefalsim, a-t-il dit.

« Ce sont les terroristes qui n’ont pas fui vers Gaza. Ils se cachent, près de la frontière. C’est pourquoi les recherches ont lieu avec un grand nombre de soldats. Il y a des dizaines de milliers de combattants [de Tsahal] dans la zone entourant Gaza », a-t-il dit.

Hagari a affirmé que quelque 5 000 roquettes avaient été tirées depuis Gaza vers Israël depuis que le Hamas a lancé son attaque meurtrière samedi matin.

Il a affirmé que l’armée continuait de frapper.

« Nous ne nous arrêterons pas ; au contraire, nous nous dirigeons vers une multiplication des attaques. La priorité absolue de ces attaques est d’éliminer les hauts responsables [du Hamas] », a déclaré Hagari.

L’ONU estime que plus de 260 000 personnes ont été déplacées à Gaza

Des Palestiniens recherchent des blessés dans les décombres d’un bâtiment détruit suite à une frappe aérienne israélienne, le 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)
Des Palestiniens recherchent des blessés dans les décombres d’un bâtiment détruit suite à une frappe aérienne israélienne, le 10 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)

L’ONU affirme que plus de 260 000 Palestiniens de Gaza ont été déplacés au sein de la zone alors que Tsahal mène de lourdes frappes contre des cibles du Hamas dans la bande de Gaza après que le groupe terroriste a lancé une attaque tuant des centaines de civils israéliens.

« On estime que plus de 263 934 personnes à Gaza ont fui leurs foyers », a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, relevant de l’ONU, avertissant que « ce nombre devrait encore augmenter ».

Tsahal frappe des cibles navales du Hamas et tue un plongeur qui tentait de s’infiltrer

L’armée israélienne affirme avoir frappé un certain nombre de cibles navales du Hamas dans la bande de Gaza, et avoir tué un plongeur du Hamas qui tentait de s’infiltrer en Israël via la mer.

L’armée israélienne affirme que les quais de Khan Younis et de la ville de Gaza, utilisés par le Hamas « pour mener des attaques terroristes sur la côte israélienne », ont été touchés par des tirs d’artillerie provenant de bateaux lance-missiles, d’hélicoptères de combat et d’artillerie terrestre.

« De plus, les forces de la marine israélienne ont tué un plongeur du Hamas qui tentait de s’infiltrer en Israël depuis les côtes de Gaza plus tôt dans la journée », a ajouté l’armée israélienne.

L’armée a publié des images des frappes.

Tsahal publie les noms de 14 autres soldats tués, portant le total à 170

L’armée israélienne a publié les noms de 14 autres soldats tués lors de combats avec le groupe terroriste du Hamas.

Ces noms portent le bilan des soldats israéliens tués depuis samedi à 170.

Ces victimes sont :

Le major Ilay Zisser, 27 ans, de Givat Olga

Le capitaine Ben Bronstein, 24 ans, de Holon

Le lieutenant Ilay Adani, 21 ans, de Tel Mond

Le sergent-chef (réserviste) Behor Sweid, 32 ans, de Shlomit

Le sergent Première classe (réserviste) Yedidya Moshe Raziel, 31 ans, de Kerem Shalom

Le sergent d’état-major Dolev Amouyal, 21 ans, de Netanya

Le sergent d’état-major Dvir Zakai, 20 ans, de Tibériade

Le sergent d’état-major Tomer Yaakov Mizrahi, 21 ans, de Hoshaya

Le sergent Sahar Midani, 20 ans, de Kiryat Erkon

Le caporal Ido Binenstock, 19 ans, de Ramat Gan

Le caporal Itamar Cohen, 19 ans, de Carmiel

Le caporal Emil Smoylov, 22 ans, de Haïfa

Le caporal Amichai Shimon Rubin, 23 ans, d’Acre

Le soldat de deuxième classe Noam Abramovitz, 19 ans, de Givat Brener

Biden veut un couloir humanitaire entre Gaza et l’Égypte et limiter les dommages aux civils

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretient avec le président américain Joe Biden au sujet de l'attaque du Hamas contre Israël, le 10 octobre 2023. (Capture d'écran vidéo/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretient avec le président américain Joe Biden au sujet de l'attaque du Hamas contre Israël, le 10 octobre 2023. (Capture d'écran vidéo/GPO)

Le président américain Joe Biden aurait exhorté le Premier ministre Benjamin Netanyahu, lors de son appel téléphonique de mardi, à minimiser les pertes civiles dans la bande de Gaza, alors qu’Israël poursuit sa campagne aérienne massive et se prépare à une potentielle incursion terrestre en réponse à l’attaque terroriste du Hamas.

Alors que Biden a offert mardi son soutien sans réserve à Israël dans un discours public qui a été massivement salué par Jérusalem, il aurait apparemment adopté un ton légèrement différent lors de son appel avec Netanyahu.

Biden aurait été plus direct que lors des appels précédents, affirmant que Tsahal devrait œuvrer afin d’éviter les pertes civiles, a rapporté NBC, citant deux responsables américains.

Dans le même temps, les États-Unis se coordonnent avec l’Égypte afin d’établir un couloir humanitaire permettant aux civils palestiniens ainsi qu’aux plusieurs centaines de citoyens américains présents dans la bande de Gaza d’évacuer l’enclave côtière, a indiqué NBC News.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a ordonné un siège de Gaza, notamment l’arrêt de l’approvisionnement en électricité, en nourriture et en eau. L’armée israélienne a également bombardé le passage de Rafah, bloquant la seule sortie terrestre de l’enclave côtière vers l’Égypte, ce qui semblerait compliquer les efforts visant à établir un couloir humanitaire.

Le bilan des victimes des attentats du Hamas grimpe à 1 200

Le bilan des victimes de l’attaque du groupe terroriste palestinien Hamas contre Israël samedi continue de grimper, dépassant les 1 200 mercredi matin, selon les médias israéliens citant l’armée israélienne.

Près de 3 000 personnes ont été blessées lors de cette attaque sans précédent, marquée par des massacres de civils dans le sud d’Israël. Le sort d’environ 150 personnes enlevées et emmenées dans la bande de Gaza est toujours certain.

Blinken appelle Dermer pour réitérer ses condoléances et réaffirmer le soutien US

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à gauche, recevant le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, le 17 août 2023. (Crédit : Secrétaire d'État Blinken, via X-Twitter)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à gauche, recevant le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer, le 17 août 2023. (Crédit : Secrétaire d'État Blinken, via X-Twitter)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est entretenu aujourd’hui au téléphone avec Ron Dermer, ministre des Affaires stratégiques israélien, et a réitéré « ses profondes condoléances suite à l’attaque terroriste du Hamas contre Israël », a indiqué le département d’État.

Blinken a également « réaffirmé le soutien sans équivoque des États-Unis au droit d’Israël de se défendre et de défendre ses citoyens contre cette attaque ».

Blinken et Dermer ont convenu que l’attaque terroriste du Hamas samedi, au cours de laquelle des terroristes ont tué des enfants, des femmes, des personnes âgées et capturé plus de 100 personnes, « n’avait aucune justification, aucune légitimité et devait être universellement condamnée », a indiqué le communiqué, publié par le porte-parole du Département d’État, Matthew Miller.

Blinken s’était entretenu plus tôt avec le président israélien Isaac Herzog et doit se rendre en Israël jeudi en signe de « solidarité et de soutien » des États-Unis.

Des frappes auraient touché la maison de proches du commandant militaire du Hamas

Les frappes aériennes israéliennes à Gaza dans la nuit auraient touché la maison de proches de Mohammad Deif, le commandant militaire du Hamas.

Citant des sources palestiniennes, un certain nombre de médias israéliens ont affirmé que des avions israéliens avaient frappé la maison du père de Deif, tuant le frère du chef terroriste, son fils et la petite-fille de son frère.

L’armée de l’air frappe 200 cibles dans la ville de Gaza, « nid terroriste »

Une explosion suite à des frappes israéliennes sur la ville de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
Une explosion suite à des frappes israéliennes sur la ville de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

L’armée israélienne a indiqué avoir lancé des frappes aériennes massives dans la bande de Gaza ces dernières heures, touchant plus de 200 cibles pendant la nuit dans un quartier côtier de la ville de Gaza.

L’armée affirme que des cibles ont été éliminées à al-Furqan, nommé ainsi d’après une mosquée située dans le quartier.

L’armée israélienne affirme que ces attaques nocturnes constituent la troisième attaque aérienne à al-Furqan au cours des dernières 24 heures. La zone a été qualifiée de « nid terroriste » utilisé par le Hamas pour lancer des attaques contre Israël.

Au cours des trois attaques, l’armée affirme qu’environ 450 cibles ont été touchées au total jusqu’à présent.

Des dizaines d’avions de combat ont participé aux frappes, a ajouté l’armée israélienne.

Plus tôt, l’armée avait déclaré que des avions avaient frappé plus de 70 cibles du Hamas dans le district d’At-Tuffah, au nord-est de la ville de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.