L’alyah des requins de sable en Israël continue
Rechercher

L’alyah des requins de sable en Israël continue

Depuis 4 ans, des requins femelles dites "sombres" et des requins des sables s'installent au bord des côtes de Hadera pour passer l'hiver

Le nombre de requins présents dans les eaux chaudes sur la côte méditerranéenne d’Israël augmente de façon régulière ces dernières années alors que cette population décroit en Méditerranée rapporte l’Autorité des parcs naturels.

« Depuis maintenant quatre ans, chaque hiver, une colonie de femelles requins sombres et de mâles requins de sable migrent dans une petite zone peu profonde de la mer Méditerranée au large de la ville de Hadera en Israël », rapporte Israel21C, cité par Disney Nature.

« Les biologistes marins de la ville assistent à un phénomène unique. Les requins se laissent approcher et se réunissent tous au même endroit. »

« Nous ne savons pas expliquer pourquoi ces requins viennent dans ces eaux chaudes », expliquait déjà il y a quelques années Ruth Yahel, une écologiste marine à l’AFP. « On sait juste qu’ils aiment ça, ils entrent dans le courant et tournent en rond comme dans une danse. Ils le font peut-être parce qu’ils s’amusent. »

Un requin apprécie l'eau chaude de la mer Méditerranée, au large de Hadera, au nord de Tel Aviv, le 23 janvier 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Un requin apprécie l’eau chaude de la mer Méditerranée, au large de Hadera, au nord de Tel Aviv, le 23 janvier 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

D’autres théories évoquent la présence plus nombreuses de proies, moins nombreuses de parasites ou la recherche d’un lieu de reproduction.

« On a juste l’impression qu’ils sont plus nombreux qu’avant », a dit Yahel.

Les scientifiques israéliens implantent actuellement diverses puces sur ces animaux afin de suivre leur migrations et effectuent des échographies pour tenter de déterminer si cette zone est considérée par les requins comme une zone favorable à leur reproduction.

Aucune attaque de requins sur des êtres humains n’a été enregistrée en Israël depuis plusieurs décennies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...