L’Américain Nvidia achète l’Israélien Mellanox pour 6,9 milliards de dollars
Rechercher

L’Américain Nvidia achète l’Israélien Mellanox pour 6,9 milliards de dollars

Une acquisition aussi importante pour la high-tech israélienne que Mobileye ; fondé en 1999, Mellanox fabrique des serveurs à haut débit et des solutions de stockage

Eyal Waldman, fondateur et PDG de Mellanox. (Autorisation)
Eyal Waldman, fondateur et PDG de Mellanox. (Autorisation)

Le géant américain du gaming et de l’infographie Nvidia Corp. va acquérir le fabricant israélien de puces Mellanox Technologies Ltd. pour 6,9 milliards de dollars, a déclaré lundi la société israélienne dans un communiqué. Cette mesure permettra à  l’entreprise américaine d’accélérer le flux d’informations en provenance et à destination des centres de données et d’accroître ses bénéfices et flux de trésorerie.

Dans le cadre de l’opération, la société américaine acquerra Mellanox pour 125 dollars l’action en espèces, soit une prime de 14 % par rapport à la valeur marchande des actions. Les actions de l’entreprise israélienne ont clôturé à 109,38 dollars vendredi, soit une évaluation totale de 5,9 milliards de dollars.

Les actions, négociées sur le Nasdaq depuis 2007, ont progressé de 51 % au cours des 12 derniers mois dans un contexte de demande croissante pour les produits de la société. Il semble que des prétendants comme Intel Corp. et Microsoft courtisaient également l’entreprise israélienne.

Mellanox, dont le siège social est situé à Yokneam, en Israël, et à Sunnyvale, en Californie, est un fabricant de serveurs haute vitesse et de solutions de commutation de stockage. Les produits développés par la société, pionnière dans les technologies InfiniBand et Ethernet, sont utilisés dans les supercalculateurs du monde entier.

Jensen Huang, fondateur et PDG de Nvidia, lors de la conférence des développeurs GTC à Tel Aviv, le 18 octobre 2017. (Autorisation)

« L’émergence de l’intelligence artificielle et de la science des données, ainsi que l’utilisation de milliards d’ordinateurs simultanément, alimentent la demande des centres de données au niveau mondial », a déclaré Jensen Huang, fondateur et PDG de Nvidia dans son communiqué. « Pour répondre à ces exigences, il faut des architectures holistiques qui connectent un grand nombre de nœuds de calcul à grande vitesse sur des réseaux intelligents qui permettront de créer un moteur de centre de données géant ».

Il s’agit de la deuxième opération technologique en importance en Israël et de la troisième acquisition en importance d’une entreprise israélienne, selon les données compilées par IVC Research Center, qui suit l’industrie technologique d’Israël.

En 2017, Intel a acquis Mobileye pour un montant faramineux de 15,3 milliards de dollars, ce qui en fait l’opération la plus importante jamais réalisée en Israël ainsi que la plus importante opération technologique du pays. En mai 2018, International Flavors & Fragrances a acquis le fabricant israélien d’arômes Frutarom pour 7,1 milliards de dollars. Frutarom n’est cependant pas considérée comme une entreprise de technologie.

« Nous partageons la même vision de l’informatique accélérée que Nvidia », a déclaré Eyal Waldman, fondateur et PDG de Mellanox. « La combinaison de nos deux sociétés est le prolongement naturel de notre partenariat de longue date ».

L’union des forces « favorisera la création d’une technologie puissante et d’excellentes opportunités », a-t-il déclaré.

Les deux sociétés ont collaboré dans le passé sur des projets communs.

La vente de Mellanox « est d’une importance capitale dans le développement de l’industrie de haute technologie en Israël, prouvant que les semi-conducteurs continuent d’être au cœur de la haute technologie israélienne », a déclaré Zeev Holtzman, président et fondateur du Centre de recherche IVC dans un message. « La transformation de Mellanox en une division de premier plan dans une entreprise technologique mondiale de premier plan permettra à Nvidia de poursuivre l’expansion de sa présence en Israël sous la direction israélienne, dirigée par Waldman. La cession constitue une contribution significative à l’économie, à l’emploi et au secteur de la haute technologie ».

Avec la conclusion de l’accord, Nvidia a l’intention de continuer à investir dans l’excellence et les talents locaux en Israël, « qui est l’un des plus importants centres technologiques dans le monde », a déclaré le communiqué.

Nvidia a l’intention de financer l’achat au moyen de sa trésorerie existante, selon le communiqué. La transaction a été approuvée par les conseils d’administration des deux sociétés et devrait être conclue d’ici fin 2019, sous réserve des approbations réglementaires et de l’approbation des actionnaires de Mellanox.

Le siège de Mellanox, à Yokneam (Moshe Shai / Flash90)

En janvier, Mellanox a enregistré des revenus records qui ont franchi pour la première fois la barre du milliard de dollars en 2018, les clients exigeant des vitesses plus élevées pour leurs plates-formes de cloud computing, leurs calculs d’IA et leurs centres de données. L’entreprise compte 2 000 travailleurs en Israël et 1 000 autres aux États-Unis et ailleurs.

La firme Nvidia est active en Israël depuis neuf ans, à la fois en vendant ses processeurs localement et en prenant des participations dans des start-ups et en créant une unité R&D. Depuis août 2018, l’entreprise a investi des « dizaines de millions de dollars » dans trois startups : Zebra Medical, fabricant d’un logiciel d’imagerie médicale utilisant l’intelligence artificielle, Deep Instinct, qui utilise l’apprentissage en profondeur pour prédire les cyber-menaces, et Rocketick, une société de simulation et de test de puces qui a ensuite été rachetée par Cadence en 2016 pour 40 millions de dollars.

Nvidia dispose d’un centre de recherche et développement  en Israël qui emploie 20 à 30 personnes et a indiqué en octobre qu’elle prévoyait de créer un autre centre de recherche en Israël consacré à l’intelligence artificielle.

En novembre 2017, l’investisseur militant new-yorkais Starboard Value LP a acquis une participation de 10,7 % dans Mellanox, l’incitant à améliorer sa performance et à envisager une vente éventuelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...