L’AP tient Netanyahu pour responsable de la crise à Gaza
Rechercher

L’AP tient Netanyahu pour responsable de la crise à Gaza

Un porte-parole de l'Autorité palestinienne accuse le blocus et “l'occupation” d'être à l'origine des tensions politiques palestiniennes

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Partisans du Hamas, du Jihad islamique et du mouvement Al-Ahrar contre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 2 mai 2017. L'une des pancartes dit : "Abbas ne me représente pas". (Crédit : Said Khatib/AFP)
Partisans du Hamas, du Jihad islamique et du mouvement Al-Ahrar contre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 2 mai 2017. L'une des pancartes dit : "Abbas ne me représente pas". (Crédit : Said Khatib/AFP)

Un porte-parole de l’Autorité palestinienne (AP), Yusud al-Mahmud, a déclaré dans un communiqué publié mercredi sur le site de l’agence de presse Wafa qu’Israël avait tort de se dédouaner de la crise de l’électricité à Gaza.

« La simplification du tableau faite [par le Premier ministre Benjamin Netanyahu] d’un conflit national sur le paiement des factures d’électricité n’exonère pas le gouvernement Netanyahu de ses responsabilités », a-t-il dit.

« La raison de [cette crise], c’est l’existence de l’occupation israélienne et du siège [de Gaza] infligés à la bande de Gaza depuis 10 ans. De plus, le coup d’état désastreux [du Hamas] ne se serait pas produit si l’occupation, le siège et le démantèlement des terres palestiniennes n’existaient pas. »

Le blocus de la bande de Gaza, destiné à empêcher le Hamas de se procurer des armes, a été instauré quand le groupe terroriste s’est violemment emparé du pouvoir, auparavant détenu par l’AP, il y a 10 ans.

« Le coup d’état et les dissensions [palestiniennes] ne profitent qu’à [Israël] », a ajouté al-Mahmud.

« Le gouvernement Netanyahu persiste à poursuivre l’occupation, refuse de faire la paix, et se hâte de faire obstruction à toute opportunité qui relancerait [le processus de paix]. C’est la situation politique qui est responsable de la détérioration de la situation palestinienne en interne. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...