Lapid: Netanyahu a nui à la sécurité nationale avec ses révélations sur l’Iran
Rechercher

Lapid: Netanyahu a nui à la sécurité nationale avec ses révélations sur l’Iran

Le chef de Yesh Atid a dit que Netanyahu fait des erreurs qu'il ne faisait pas dans le passé comme cette présentation télévisée des archives sur le programme nucléaire iranien

Yair Lapid, le leader de Yesh Atid, prend la parole lors de la conférence des présidents des principales organisations juives américaines à Jérusalem le 19 février 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
Yair Lapid, le leader de Yesh Atid, prend la parole lors de la conférence des présidents des principales organisations juives américaines à Jérusalem le 19 février 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef de Yesh Atid, Yair Lapid, a expliqué mercredi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait fait une grave erreur de jugement en présentant publiquement les informations glanées lors de la capture par le Mossad des archives du programme nucléaire iranien et qu’il aurait pu nuire à la sécurité nationale.

Lapid a déclaré qu’il était opposé à l’accord sur le nucléaire et qu’il oeuvrait contre, depuis l’opposition, mais il a ajouté que le discours du Premier ministre avait été « une erreur qui l’a desservi ».

Le dirigeant de Yesh Atid a dit que Netanyahu « a fait une erreur professionnelle de premier ordre dans son jugement sur des questions relatives à la sécurité nationale ».

« Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que ce n’est pas sa première ou sa seule erreur récemment », a expliqué Lapid. « Netanyahu fait aujourd’hui des erreurs qu’il n’aurait pas faites dans le passé ».

Lapid a apparemment insinué que les enquêtes que doit affronter Netanyahu ont atténué ses capacités de jugement.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu présente les dossiers obtenus par Israël, qui prouvent que l’Iran a menti sur son programme nucléaire, au ministère de la Défense à Tel Aviv, le 30 avril 2018. (Miriam Alster/Flash90)

Le Premier ministre a fait lundi une présentation à la télévision – en direct, en anglais et qui a été diffusée dans le monde entier – révélant d’importantes découvertes d’informations portant sur le programme nucléaire iranien.

Netanyahu a présenté ce qui, a-t-il dit, étaient des archives iraniennes démontrant que Téhéran a oeuvré à développer un arsenal d’armement nucléaire et que la république islamique a éhontément menti à la communauté internationale – des éléments qui, selon le Premier ministre, viennent totalement saper la légitimité de l’accord sur le nucléaire signé par l’Iran et six puissances mondiales.

Lapid a fait la liste de ce qu’il considérait comme des erreurs de la part de Netanyahu.

Selon lui, la révélation publique de ces fichiers mettait en danger les opérations israéliennes de renseignement en Iran, citant comme preuve les efforts livrés par la République islamique pour renforcer la sécurité suite à cette présentation télévisée.

Il a également estimé que la révélation de Netanyahu sur les mensonges de l’Iran concernant son programme nucléaire étaient déjà bien connus. « Le chef de la commission des Affaires étrangères du sénat [Bob Corker], conservateur parmi les conservateurs, a dit : ‘Désolé, c’est le plus gros secret du monde’, tandis que le secrétaire d’Etat Mike Pompeo a déclaré que ‘manifestement, nous étions déjà au courant’, » a continué Lapid.

De plus, Lapid a indiqué que Netanyahu avait affaibli son dossier en le présentant publiquement devant les caméras.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu désigne les archives du programme nucléaire iranien qu’Israël s’est procuré et qui, selon lui, prouvent que l’Iran a menti sur ses activités, le 30 avril 2018. (Crédit : Bureau du Premier ministre)

« Le Premier ministre et le chef du Mossad auraient dû se rendre à la Maison Blanche, au Bundestag et devant la communauté internationale et présenter ces trouvailles lors de réunions à huis-clos », a-t-il continué. Il a précisé que montrer ces documents en face à face avec les responsables de la communauté internationale aurait été bien plus efficace.

Le parti du Likud de Netanyahu a répondu aux critiques de Lapid, l’accusant d’utiliser la sécurité d’Israël pour marquer des points politiques.

« Contrairement à cette déclaration trompeuse, la décision de publier les archives nucléaires iraniennes a été conjointement acceptée par toutes les agences de sécurité concernées », a déclaré un communiqué émis par le Likud.

« Lorsque votre expérience militaire consiste à avoir servi dans le journal [de l’armée] Bamahane, c’est ce qu’il se passe », a continué le communiqué. « Quand on n’a pas apporté son aide, il est préférable, au moins, de ne pas intervenir. »

La chaîne Hadashot a fait savoir mardi que la décision de rendre publics les contenus de la saisie effectuée par les renseignements a été prise lors d’une réunion entre Netanyahu, le ministre de la Défense Avigdor Liberman, le chef du Mossad Yossi Cohen, le chef d’Etat-major Gadi Eizenkot et le chef de l’administration des renseignements militaires Tamir Hayman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...