L’audience Netanyahu en l’absence de l’un des procureurs « impensable » – avocat
Rechercher

L’audience Netanyahu en l’absence de l’un des procureurs « impensable » – avocat

Avigdor Feldman estime "scandaleux" que le procureur-général ait accepté de continuer la procédure dans les affaires de corruption en l'absence de Liat Ben-Ari, en vacances

Photo d'illustration : L'avocat spécialisé dans les droits civils Avigdor Feldman à la cour des magistrats de Jérusalem, le 26 mars 2015  (Crédit : Miriam Alster/Flash90/File)
Photo d'illustration : L'avocat spécialisé dans les droits civils Avigdor Feldman à la cour des magistrats de Jérusalem, le 26 mars 2015 (Crédit : Miriam Alster/Flash90/File)

Un éminent avocat spécialisé dans les droits civils a critiqué le procureur-général Avichai Mandeblit dimanche, qui a maintenu les audiences de pré-inculpation dans les trois dossiers pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu alors que l’un des principaux procureurs se trouve en vacances, manquant ainsi la moitié de la procédure.

Avigdor Feldman a évoqué un « scandale » au micro de la radio militaire après que la station a fait savoir, dimanche, que la procureure Liat Ben-Ari n’allait pas participer aux sessions organisées cette semaine. Ben-Ari se serait envolée pour l’Afrique du Sud à l’occasion de vacances familiales prévues depuis longtemps.

Ben-Ari, qui est à la tête de la division des crimes fiscaux et économiques au district de Tel Aviv du bureau du procureur d’Etat et qui a été récemment nommée procureur-adjointe, a pris part aux deux premières journées d’audience, qui ont eu lieu mercredi et jeudi dernier, mais elle était absente lorsque les avocats de la défense et les responsables de l’Etat ont repris le travail, dans la matinée de dimanche.

Elle ratera aussi le quatrième et le dernier jour des débats, lundi.

« C’est impensable », s’est exclamé Feldman. « C’est un scandale. Je suis sidéré que Mandelblit ait maintenu l’audience. Si le processus ne réussit pas, on dira que c’est parce que celle qui était la plus experte sur le dossier n’était pas présente. »

Liat Ben-Ari (Capture d’écran Ynet)

Le ministère de la Justice a déclaré que Ben-Ari s’était rendue à l’étranger pour un voyage non-spécifié et qui était prévu de longue date, impossible à annuler. La radio militaire a précisé qu’elle était en vacances.

Les audiences devraient à l’origine avoir lieu pendant quarante-huit heures, la semaine dernière, mais les avocats de Netanyahu avaient demandé, il y a deux semaines – bien après que les plans de voyage de Ben-Ari soient finalisés – d’ajouter encore deux journées d’audience cette semaine, a expliqué le ministère, dimanche.

Le communiqué a précisé que l’absence de Ben-Ari n’aurait aucune conséquence sur la décision d’une éventuelle inculpation.

« L’audience a lieu devant le procureur-général qui est le seul autorisé à prendre la décision d’une inculpation dans l’affaire, et une large représentation de procureurs du district de Tel Aviv y participe également », a-t-il ajouté.

En fait, le bureau du procureur-général avait établi dans un courrier écrit le 22 mai que, tandis que les deux premiers jours de l’audience allaient se tenir le 2 et le 3 octobre, cette dernière pourrait continuer « si nécessaire » dans la semaine du 6 octobre.

Le procureur-général Avichai Mandelblit, à gauche, arrive au ministère de la Justice de Jérusalem pour l’audience sur les affaires de corruption où le Premier ministre Benjamin Netanyahu est impliqué, le 3 octobre 2019 (Crédit :Yossi Zamir/Flash90)

L’avocat de Netanyahu, Amit Hadad, a expliqué aux journalistes à l’entrée du ministère de la Justice, où ont lieu les audiences, que les discussions de dimanche porteraient sur la conclusion des arguments présentés dans l’Affaire 4000, la plus grave impliquant le Premier ministre, et que les débats se consacreraient ensuite à l’Affaire 1000.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...